Note : 4 sur 5.

Alors qu’elle vient de fêter son quinzième anniversaire, Waverly n’a connu qu’un seul foyer, l’Empyrée, une navette spatiale à destination de la Nouvelle Terre. Sa mission : mettre au monde les enfants qui peupleront la planète. Tous la destienent à Kieran, son ami d’enfance et le futur capitaine du vaisseau. Pourtant Waverly aspire à une autre vie et les silences de son ami Seth l’attirent davantage que les exploits de Kieran. Lorsque le navire jumeau de l’expédition attaque l’Empyrée pour enlever toutes les jeunes filles, plus le temps de s’interroger/ Waverly et ses amies doivent survivre dans un milieu hostile aux pratiques très différentes des leurs.

L’auteur nous promettait de l’originalité avec cette nouvelle trilogie dystopique, et elle a réussi son pari, en envoyant ses personnages dans l’espace. J’ai beaucoup apprécié cette lecture même si quelques points m’ont dérangé. Waverly, Kieran, Seth et toute leur communauté sont à bord de l’Empyrée, la navette spatiale qui va les amener sur la nouvelle Terre. La nôtre est devenue invivable pour les êtres humains. La mission des femmes de ce vaisseau est de procréer pour peupler cette nouvelle Terre. Le problème : le vaisseau jumeau, le Nouvel Horizon, qui est parti quelques années auparavant va devenir un dangereux ennemi.

Ce livre n’a pas fait long feu ! Je l’ai lu d’une traite, tellement c’était addictif. Il est vrai qu’on n’a pas le temps de tout comprendre au départ dû à la vitesse dont fait preuve l’auteur pour nous planter le décor, mais après quelques pages, on est immergés. J’ai adoré rentrer dans ce vaisseau, en apprendre le fonctionnement, son utilité, ses failles, etc… Le cadre change de tous les autres livres Young-Adult, à l’instar de sujets comme la fertilité et la religion. Cette dernière prend un peu de place dans ce tome et on sent qu’elle sera plus importante par la suite, ce qui peut être négatif pour moi, il ne faudrait pas que ça prenne une place majeure.

Pour ce qui est de la fertilité et tout ce qui en découle, ça m’a beaucoup intéressée. On comprend les actes du vaisseau ennemi même si les conséquences sont assez fortes. Néanmoins, à part ces quelques points, on se retrouve dans une dystopie « de base » : l’héroïne, une fille banale qui va se révéler être l’arme d’une nouvelle rébellion, un triangle amoureux (Pourquoi ? POURQUOI ?) Alors ce qui est bien, c’est que même si on sent un parti pris de l’auteur pour Waverly, Kieran et Seth ont droit au chapitre grâce à l’alternance de points de vue. Mais même si il y a ce partage de pensées, qu’est-ce qu’on sait d’eux ?

Je suis ressortie de ce livre en me rendant compte que je n’avais pas vraiment pu m’attacher aux personnages car ils ne sont pas assez poussés. Et pour l’écriture, je trouve qu’il y a un vrai décalage entre le style très simpliste et les sujets principaux assez matures.

Une dystopie dans l’espace, qui peut se montrer originale par les points qu’elle aborde et qui forme une intrigue addictive, mais qui manque de profondeur au niveau des personnages et de l’écriture.

De la même saga

Spark tome 2 (2012)
Flame tome 3 (2014)

10 commentaires sur « Mission nouvelle terre – Glow tome 1, Amy Kathleen Ryan »

  1. C'est vrai que dans bien des dystopies, les auteurs favorisent l'action ou la romance entre les personnages en laissant un peu de côté l'univers, ce qui est bien dommage. Mais heureusement, il y a des exceptions 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s