Note : 4.5 sur 5.

A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l’atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu’elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre. Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie – son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu’éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n’a aucune chance de s’épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune ! Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l’humanité est peut-être entre ses mains.

La vis de fixation qui traversait la cheville de Cinder avait rouillé, et son empreinte cruciforme était presque effacée. Les doigts douloureux à force de serrer le tournevis, Cinder dévissait avec peine. Quand elle eut suffisamment sorti la vis pour l’extraire avec sa main en acier, le tournevis tourna à vide.

Beaucoup me diront que ce n’est pas trop tôt, mais oui ça y est, enfin j’ai lu le premier tome des Chroniques lunaires. Hallelujah ! Et franchement, je me sens toute idiote de ne pas avoir écouté tous vos encouragements avant, car je suis comme la majorité : j’ai adoré !

Depuis la Quatrième guerre mondiale, de nouveaux pays se sont constitués sur les anciens, le monde a évolué. Tout comme la Communauté de New Beijing où vit Cinder, une mécanicienne sous la tutelle de sa marâtre depuis son arrivée d’Europe. Mais après un grave accident, elle est devenue un cyborg, un sous être humain dans la société de son époque. Alors que tout le monde la fuit, la jeune fille ne comprend par sa complicité naissante avec le prince Kai, héritier du trône. Celui-ci doit s’occuper d’importantes affaires comme l’épidémie de létumose qui envahit son royaume et l’arrivée d’une ennemie de taille.

Et contre toute attente, Cinder va se révéler très importante pour le royaume. Ce que j’ai d’abord apprécié dans ce livre, c’est que même si l’histoire est inventée sur la base d’un conte de fée, l’univers où nous plonge l’auteur est loin d’en être un. La maladie guette les habitants de la Communauté, comme la guerre. On se retrouve dans un contexte dramatique qui est bien dosé et que j’ai particulièrement aimé. Ce monde est aussi caractérisé par de grandes avancées par rapport à notre époque comme principalement des androïdes et des cyborgs. Même si je n’ai pas l’habitude de lire de récits de ce genre, je trouve que l’auteur nous dépeint et décrit très bien ce milieu technologique et robotique.

Les personnages se sont montrés pour la plupart très intéressants. Je me suis évidemment bien attachée à Cinder qui est une jeune fille en marge de la société, qui n’arrive pas vraiment à vivre avec sa différence mais qui sait se montrer forte et courageuse. J’ai aussi un petit coup de coeur pour son acolyte Iko qui est adorable. Je ne sais pas grand chose du prince Kai pour le moment, mais il a réussi à me toucher par les épreuves qu’il doit vivre. Et je ne peux pas oublier Levana qui se révèle être un personnage mystérieux et énigmatique, on a évidemment très envie d’en savoir davantage sur elle.

Je trouve qu’il y a tout pour faire un bon livre dans ce premier tome. Le rythme est présent, l’intrigue ne s’essouffle pas, et la découverte de ce nouvel univers est très bien introduite. Même si une révélation a été prévisible (non mais sérieusement ?), cela ne m’a pas gâché mon plaisir et ne m’a pas empêché de passer un excellent moment avec notre jeune héroïne. Et évidemment maintenant que j’ai fini ce premier tome, vous vous doutez de ce que je veux faire, surtout après mon TOP de la semaine : lire absolument la suite ! Non mais c’est quoi cette fin ? Il va falloir que je me la procure très rapidement, de plus le personnage de Scarlet m’intrigue beaucoup. 

Kai s’éclaircit la gorge et murmura :
– Vous ne savez pas danser, n’est-ce pas ?
Cinder le dévisagea, prise de vertige.
– Je suis mécanicienne.
Il haussa les sourcils d’un air moqueur.
– Croyez-moi, j’avais remarqué.

Un premier tome fabuleux où ce mélange entre conte de fée et cyborg est vraiment original est absorbant. Je commence à m’attacher aux personnages et maintenant j’ai envie de me jeter sur la suite !

De la même saga

Il était une fois… Cinder tome 0,5 (2011)
Scarlet tome 2 (2013)
L’Armée de la reine tome 2,5 (2012)
Cress tome 3 (2014)
Levana tome 3,5 (2015)
Winter tome 4 (2015)

12 commentaires sur « Chroniques lunaires – Cinder tome 1, Marissa Meyer »

  1. Tout le monde craque pour Iko ^^ J'espère (et je pense) que la suite te plaira encore plus. Oui oui, c'est possible. Cette saga est de mieux en mieux. Elle déchire ♡

    J'aime

  2. Je ne sais pas ton âge mais il n'y a rien de choquant ou quoi que ce soit, c'est vraiment de la jeunesse. Après c'est sûr que ce n'est pas de la grande littérature (peut-être que c'est ça qui dérange tes parents) mais il n'y a pas à avoir peur de ce qu'il peut avoir dans le livre.

    J'aime

  3. Ah non c'est pas pour l'âge, c'est que pour je ne sais quelle raison, mes parents ne veulent pas m'acheter de livres, ou du moins sont très difficiles à convaincre donc forcément j'ai une wish-list gigantesque et très peu d'argent de côté. :/
    C'est pour ça que j'ai hâte d'être majeur.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s