Note : 3.5 sur 5.

La ruelle est sombre, la silhouette furtive, l’homme pressé. Une fillette, par mégarde, le heurte. Et l’irréparable se produit : l’homme la jette à terre, la piétine et s’éloigne, sans cesser de sourire… Hélas, on ne compte plus à Londres les épouvantables crimes de l’étrange Mr Hyde. Étrange ? Plutôt diabolique, songe le brave notaire Utterson. Et quel sinistre lien unit son ami, le pauvre Dr Jekyll, à cet individu dont la seule vue fait frémir ? Car si jamais visage a porté l’empreinte de Satan, c’est bien celui de Mr Hyde…

On démontrera que l’homme est finalement une synthèse de nombreux individus, tous différents et indépendants les uns des autres. 

J’ai repoussé cette chronique pendant un moment ne sachant pas comment la construire dû à mon avis mitigé. Je vais essayer aujourd’hui d’être claire. De sombres événements se produisent à Londres dont un certain Mr Hyde serait l’auteur. Avec sa physionomie repoussante et son caractère hostile, personne ne comprend le lien entre ce monstre et le réputé Dr Jekyll. Le notaire de ce dernier, Mr Utterson, va essayer d’éclaircir ce mystère en portant main forte à son ami.

Mais ce qu’il va découvrir est inimaginable et tout à fait stupéfiant. À dire vrai, avant d’acheter cette nouvelle, je ne connaissais absolument pas l’histoire. Je savais le titre de réputation et j’ai voulu découvrir cette oeuvre. Et même si les thèmes abordés sont très intéressants et ce livre devenu une source d’inspiration et de référence pour tous les genres d’art, je n’ai pas réussi à rentrer entièrement dans le récit.

Lorsque je ne le trouvais pas plat, je trouvais le rythme lent. Le début n’a pas réussi à m’intriguer totalement et j’ai dû attendre un petit moment pour trouver un intérêt à continuer. C’est sûrement parce qu’on suit un personnage qui ne sait rien de toute cette histoire et qu’il découvre les indices en même temps que nous. J’aurais apprécié que les révélations arrivent beaucoup plus vite. Pour ce qui est de la fin, je n’ai là rien à redire. Même si je m’en doutais un peu, la révélation finale est bien exploitée et narrée. Grâce à elle, j’ai réussi à passer un moment sympathique mais sans plus avec cette lecture. Le lien entre le bien et le mal et un thème qui est exploité depuis longtemps, et ici il est très bien renouvelé.

Je songe parfois que si nous savions tout, nous n’aurions d’autre désir que de disparaître. 

Conclusion : Une lecture très mitigée pour ce classique. J’ai trouvé le rythme lent et pas toujours intéressant. Mais la fin rattrape cette impression avec la révélation finale qui est très bien amenée et écrite.

Du même auteur

  • La Malle en cuir ou la société idéale (1877)
  • L’Île au trésor (1883)
  • Prince Othon (1885)
  • Enlevé ! (1886)
  • Les Mésaventures de John Nicholson (1887)
  • La Flèche noire (1888)
  • Le Maître de Ballantrae (1889)
  • Un mort encombrant (1889)
  • Les Naufragés de Soledad (1891)
  • Le Trafiquant d’épaves ou Le Naufrageur (1892)
  • Catriona (1893)
  • Le Creux de la vague ou Le Reflux (1894)
  • Hermiston, le juge pendeur (1896)
  • Saint-Yves : Aventures d’un prisonnier français en Angleterre (1897)
  • ...

8 commentaires sur « L’Étrange Cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde, Robert Louis Stevenson »

  1. Je ne connais que vaguement l'histoire de Dr Jekyll et de Mr Hyde. C'est un classique que je veux absolument découvrir même si ma lecture ne sera peut-être pas extraordinaire 🙂

    J'aime

  2. J'avais aussi trouvé ça un peu lent alors que le roman est très court, par contre j'ai adoré ce personnage double ! En plus R. L. Stevenson a une écriture super accessible je trouve, c'est un petit classique facile à lire au final.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s