Note : 3.5 sur 5.

« Elle aperçut aussi deux grands yeux qui avaient l’air d’observer dans sa direction. Elle pensa qu’elle n’avait jamais rien vu d’aussi beau et elle eu tout de suite envie de s’approcher. Ce n’était pas une chose ordinaire qu’elle avait devant elle. […] La petite fille pensa qu’elle en avait peur, c’est vrai, mais que cette chose ne ressemblait en rien à la bête monstrueuse qu’elle s’attendait à rencontrer dans les bois, comme le lui avait prédit sa maman, au contraire. »

Ce conte, à de nombreuses reprises remodelé, est ici réécrit par Joël Pommerat sous forme de pièce de théâtre, axé pour un public principalement jeunesse. Les codes principaux de cette histoire sont présents, mais le dramaturge va y apporter un air frais en ajoutant notamment de nouveaux personnages comme l’Ombre, La Mère et l’Homme qui parle et en s’intéressant davantage à l’arrivée à l’âge adulte par le biais de la Jeune fille qui croit être capable de visiter seule sa Grand-mère malade tout en traversant le bois peuplé de créatures.

La forme stylistique des monologues de l’Homme qui parle et de la totalité de l’œuvre est dynamique et donne envie de lire d’une traite cette pièce qui fait redécouvrir au lecteur ce conte remis au goût du jour dans un univers plus contemporain. Malgré ça, j’aurais apprécié une histoire plus étoffée, je suis restée un peu sur ma faim. Le Loup me laisse perplexe vis à vis des deux scènes qu’il partage avec la Jeune fille. J’aurais apprécié un peu plus d’explication sur ce changement de comportement (même si on comprend la logique exprimée par Joël Pommerat, tout comme dans le conte original).

Pour finir, les illustrations faite par Marjolaine Leray représentent parfaitement l’atmosphère que l’auteur a voulu insuffler à sa pièce, entre mélange de rouge et de noir. Noir. Moi qui voulait découvrir davantage cet auteur après mon coup de cœur pour Cet enfant, je suis à moitié convaincue par cette pièce. Mais je vais continuer à lire ses œuvres, notamment Cendrillon dont vous aurez bientôt une chronique.

Une réécriture du petit Chaperon rouge que j’ai bien apprécié même si elle ne m’a pas complètement convaincue, j’aurais apprécié rester plus longtemps dans l’univers de l’auteur que j’apprécie beaucoup.

Du même dramaturge

  • Pôles (2003)
  • Grâce à mes yeux (2003)
  • Au monde (2004)
  • Mon ami (2004)
  • D’une seule main (2005)
  • Les Cinq Doigts de la main (2006)
  • Les Marchands (2006)
  • Théâtres en présence (2006)
  • Je tremble (1) (2007)
  • Pinocchio (2008)
  • Je tremble (1) et (2) (2009)
  • Cercles/fictions (2010)
  • Cet enfant (2010)
  • Ma chambre froide (2011)
  • Cendrillon (2012)
  • La Grande et Fabuleuse Histoire du commerce (2012)
  • La Réunification des deux Corées (2013)
  • Au monde (2013)
  • Ça ira (1) Fin de Louis (2016)

Une autre adaptation

4 commentaires sur « Le Petit Chaperon rouge, Joël Pommerat »

  1. Dans la même veine, tu devrais regarder les albums jeunesses chez Actes Sud Junior. Par contre, c'est pareil : l'histoire n’est pas étoffée mais on joue sur le style ^^

    J'aime

  2. Si jamais tu as besoin d'un ouvrage sur les différentes versions des contes existantes selon les pays, type Cendrillon & co, regarde chez José Corti. Y a 2-3 contes ou mythes qui ont droit à leur recueil. C'est pas du tout axé jeunesse, mais si tu dois rendre une dissert ou fair eun exposé, c'est toujours sympa d'avoir un matos de réf sous la main :p

    J'aime

  3. Oui je dois faire un dossier sur ce conte et celui de Cendrillon du même auteur (voire aussi Pinocchio) et je dois pouvoir les comparer avec d'autres oeuvres, donc merci beaucoup ! Je ne connais pas du tout cet auteur, je vais vite m'y intéresser 😀

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s