La Passe-miroir – Les Disparus du Clairdelune tome 2, Christelle Dabos

Attention, risques de SPOILER si vous n’avez pas lu le premier tome.

Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.

 

AVIS

 

Chaque homme devrait avoir le droit de jouer sa vie aux dés. Ils génèrent des résultats aléatoires qui dépassent toutes les prédéterminations. Cela n’a plus aucun sens si les dés sont pipés.

 

 

Le mariage avance à grands pas, et maintenant qu’Ophélie a révélé sa véritable identité à la cour, les tentatives de chantage et de meurtre redoublent pour que l’animiste ne devienne pas la nouvelle Madame Thorn. Ophélie qui est maintenant sous la protection de Farouk, l’esprit de famille du Pôle, va devoir réussir à rester en vie tout en découvrant l’auteur de lettres de menaces et le kidnappeur de quelques Mirages importants au Clairdelune.

Le premier tome était déjà captivant, celui-ci est exceptionnel. L’univers original dans lequel l’auteur nous invite m’a encore plus fasciné, tout comme la vie de la cour de Farouk rempli d’illusions qui est davantage mise en avant. Ophélie doit réussir à trouver sa place et à ne pas se faire plus d’ennemies qu’elle ne possède déjà. Toujours sous la protection de Bérénilde et de sa tante Roseline, elle va découvrir pleinement sa future vie au Pôle. L’intrigue toujours aussi prenante et imprévisible est ici également plus sérieuse, prenant le pas sur le polar avec cette histoire de disparitions. Les dons d’Ophélie vont cette fois-ci avoir beaucoup d’importance et vont l’aider parfois à avoir un coup d’avance sur les autres personnages. 

 

– Le fait est que, la nuit dernière, j’ai organisé un bal travesti… D’ailleurs, maintenant que j’y pense, je vous avais invité et vous n’êtes pas venu.
– Abrégez, répéta Thorn entre ses dents.

 

Les personnages sont toujours aussi intéressants à suivre. On ne peut qu’être agréablement surpris par l’évolution d’Ophélie qui se révèle plus forte qu’elle n’en a l’air, mais aussi de Thorn dont on comprend mieux les motivations et qui peut se montrer moins égoïste et misanthrope qu’on ne le croit (Oui ça y est, je suis vraiment tombée amoureuse…) L’histoire d’amour entre les deux n’est pas mise en avant, ce qui change des autres livres du genre et qui apporte une histoire plus complexe et intéressante qu’une simple romance dans un univers fantastique. Je me suis attaché à d’autres personnages comme Archibald, dont j’ai adoré les brefs entretiens avec Thorn qui me font à chaque fois mourir de rire, Bérénilde, Renold,etc… Ils ont tous encore beaucoup de choses à nous révéler. Il y a aussi un personnage énigmatique, Farouk, que je n’arrive pas encore à bien cerner. Il possède plusieurs facettes et on ne sait pas toujours laquelle est la plus proche de son lui véritable.

Les intrigues secondaires sont aussi très intéressantes à suivre, que ça soit cette histoire de déchus qui veulent retrouver leur place à la cour, mais surtout la recherche de réponse sur la naissance de ce monde. On avait déjà eu le droit à quelques bribes dans le premier tome, qui nous avaient paru assez mystérieuses et en retrait par rapport à l’intrigue principale. Dans ce tome-ci, cet aspect est davantage mis en avant et approfondi, on commence à comprendre où l’auteur veut en venir, surtout à la fin du livre.

Et cette fin… Si tout le livre est un régal, les quatre-vingt dernières pages sont complètement folles ! Je n’ai pas pu m’arrêter avant de connaître la toute fin. Les évènements s’enchaînent les uns après les autres sans nous laisser de répit et les révélations se font petit à petit nous apportant encore plus de questions et promettent de bonnes choses pour la suite. 

 

La première fois que je vous ai vue, je me suis fait une piètre opinion de vous. Je vous croyais sans jugeote et sans caractère, incapable de tenir jusqu’au mariage. Ça restera à jamais la plus grosse erreur de ma vie.

CONCLUSION

Un deuxième tome fascinant qui surpasse le premier grâce à une intrigue encore plus captivante et sérieuse, des personnages qui se révèlent davantage et une fin à couper le souffle !

DE LA MÊME SAGA

 

16 réflexions au sujet de “La Passe-miroir – Les Disparus du Clairdelune tome 2, Christelle Dabos”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s