Note : 4.5 sur 5.

Héros à l’esprit guerrier jusque dans son discours amoureux, séducteur, maniant à la perfection le paradoxe et jouant à merveille sur l’ambiguïté des mots, Othello, Maure de Venise, se sert du langage comme d’une épée. Sa gloire suscite diverses réactions : Roderigo méprise « l’homme aux grosses lèvres », Desdémone est séduite par le récit de ses exploits en terres lointaines, qui fourmille d’évocations exotiques. Iago, lui, hait Othello. Que cette haine soit gratuite ou qu’elle soit le résultat d’une lucidité pragmatique, elle pousse Iago à tout détruire sur son passage.

Après une bonne lecture avec Roméo et Juliette, j’ai voulu me tourner vers une pièce tout aussi connue de William Shakespeare, mais dont je ne connaissais absolument pas l’histoire. C’est alors sans lire quelque résumé ou avis que j’ai débuté ma lecture de cette pièce. Et si j’ai été assez surprise au départ, j’ai rapidement été une nouvelle fois conquise par cette œuvre et ce dramaturge.

Contrairement à Roméo et Juliette, Othello s’inscrit parfaitement dans le genre tragique, sans le mêler à la comédie. Deux jeunes gens, Othello et Desdémone s’unissent en désaccord du père de celle-ci. Mais ce ne sera pas lui le responsable de tous leurs malheurs. Alors que le jeune couple part pour une île en Chypre, pour raison de guerre, Iago qui est aux ordres d’Othello, va tout faire pour que le Maure connaisse une fin dramatique.

Avec l’aide de Roderigo qui déteste également Othello, il va inventer nombre de stratagèmes pour le séparer de Desdémone, insinuant des soupçons sur sa fidélité. Après plusieurs péripéties, la fin se finit en plein champ de bataille avec meurtres et tentatives de meurtres sur plusieurs personnages. Le couple connaît fatalement une fin tragique, crée par des quiproquos et des mensonges, d’où l’on peut relever une ressemblance avec Roméo et Juliette.

Alors que la pièce s’appelle Othello, ce n’est pas le personnage que l’on croise le plus. Iago est peut-être réellement le personnage principal, l’instigateur de tout ce qui arrive aux personnages. Othello devient rapidement le pantin, la victime de tous ces malheurs. J’ai été davantage transportée par cette pièce, avide de voir germer les idées de Iago et la manière dont elles influent sur les autres protagonistes. L’histoire est construite intelligemment et le style du dramaturge est toujours aussi brillant. La première partie m’a un peu moins séduite par son enjeu, étant celui de la guerre entre Chypre et l’Italie. Les dialogues sur ce sujet ne m’ont pas intéressé, néanmoins tout le reste de la pièce m’a satisfait. 

J’ai davantage apprécié cette pièce à Roméo et Juliette par les manigances astucieuses de Iago et leurs répercussions sur les autres personnages, et par l’écriture de Shakespeare toujours délicieuse.

Du même dramaturge

  • Titus Andronicus (1594)
  • Roméo et Juliette (1597)
  • Richar II (1597)
  • Le Songe d’une nuit d’été (1600)
  • Hamlet (1603)
  • Le Roi Lear (1608)
  • La Nuit des rois (1623)
  • Les Deux Gentilshommes de Vérone (1623)
  • La Mégère apprivoisée (1623)
  • MacBeth (1623)
  • Antoine et Cléopâtre (1623)
  • La Tempête (1623)
  • Le Conte d’hiver (1623)

14 commentaires sur « Othello, William Shakespeare »

  1. J'aimerais beaucoup découvrir cet auteur et tu me confortes dans cette idée. 🙂 Roméo & Juliette sera certainement une de mes prochaines lectures, et ensuite je lirai celui-là.

    J'aime

  2. Je pense que je lirai d'abord Roméo et Juliette pour découvrir l'auteur, mais celle-ci, que je connaissais un peu moins, sera la suivante ! Tu me donnes vraiment envie de la découvrir. 🙂

    J'aime

  3. Oui je pense que c’est une bonne idée de découvrir d'abord Roméo et Juliette. C'est la pièce que tout le monde croit connaître mais il y a de bonnes surprises. Et celle-là est très bonne aussi. J'espère que tu les apprécieras 🙂

    J'aime

  4. À part Roméo et Juliette je ne connais l’histoire d'aucunes autres pièces de Shakespeare. Othello a été une bonne surprise, maintenant je vais voir ce que donnent Hamlet et MacBeth. En espérant que ça te plaise 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s