Note : 3 sur 5.

Attention, ne vous laissez pas trop prendre au jeu…

Dès que je l’ai vu en librairie, j’ai été happée par la couverture et les quelques mots en quatrième de couverture qui promettaient une aventure haletante et pleine de mystères. Et avant même le début de ma lecture, ce roman m’intriguait déjà beaucoup trop, et c’est peut-être ce fait qui m’a amené à être un peu déçue. J’ai eu rapidement l’impression que ce livre se tenait pas ses promesses et qu’il se révélait parfois trop brouillon. Mais laissez-moi tout d’abord vous raconter en quelques mots cette histoire.

Après plusieurs années où elle tente de découvrir Caraval, un lieu de jeu où tout ne semble qu’illusion, Scarlett reçoit finalement une réponse positive l’année de ses dix-sept ans. Seulement, elle et sa sœur Tella se révèlent être sous l’emprise possessive de leur père, le gouverneur de leur île. Et alors que Scarlett doit bientôt se marier avec un autre qu’elle n’a jamais rencontré, sa petite sœur voit en Caraval un moyen de fuir le joug paternel et de commencer une vie pleine de liberté nouvelle.

Alors, avec l’aide de Julian, marin voyageant avec ses secrets, les deux sœurs vont entrer dans le monde séduisant mais également dangereux de Caraval, orchestré par le reconnu Légende. Scarlett va devoir discerner le vrai du faux, le réel de la fiction, tout en luttant jusqu’à la victoire qui lui apportera ce qu’elle désire le plus. Mais la première place du podium va être dure à atteindre, tout à Caraval étant soupçon et mensonge.

Ce résumé est vraiment prometteur, et je pensais qu’on allait entrer presque immédiatement dans le jeu. Seulement, l’histoire prend le temps de se mettre en place, privilégiant la contextualisation de la vie des deux sœurs au tout début puis l’exposition à répétition les plaintes et doutes existentiels de Scarlett au lieu d’apporter dès le début une bonne dynamique. Même s’il était intéressant de connaître en profondeur les raisons supplémentaires de leur fuite, j’avais hâte de pouvoir enfin rentrer dans le cœur même de l’intrigue au sein de Caraval.

Et finalement, l’aventure de Scarlett et de Julian se révèle au départ beaucoup trop mollassonne pour moi. Je m’attendais à une véritable chasse au trésor mouvementée et audacieuse, faisant jouer, pourquoi pas, également le lecteur. Malheureusement encore, j’ai été plus d’une fois détachée face à cette histoire dû aux nombreuses descriptions qui apportent, je le consens, de la matière à l’univers de Caraval, mais qui également font ralentir l’intrigue même de cette quête qui ne connaîtra qu’un vainqueur.

Les enjeux ne sont pas assez exploités, se manifestant alors trop faibles pour que je sois complètement happée par l’histoire. Malgré tout, il y a bien un point que je ne peux pas négligé, c’est bien l’univers magique de Caraval qui est très bien décrit et exploité. Original par les couleurs, la diversification des lieux, le pouvoir des objets, les comédiens dans le jeu très énigmatiques qui, pour leurs révélations ou services, demanderont toujours un prix, celui des mensonges et des secrets les plus enfouis des participants.

Pour les personnages, à choisir entre Scarlett et Tella, je ne savais pas au début laquelle j’aurais préféré en héroïne principale. Entre l’aînée qui est toujours en train de s’inquiéter pour tout et qui est beaucoup trop prude et coincée, et l’autre qui est tout l’inverse jusqu’à être complètement irresponsable et spontanée jusqu’à l’insouciance, c’est difficile de faire un choix.

Mais finalement, même si les inquiétudes à répétition de Scarlett m’ont souvent agacé, elle réussit à devenir petit à petit plutôt attachante. Et la présence de Julian, ce marin assez imbu de lui-même, apporte un parfait contraste avec la jeune fille. Leur relation reste ambiguë même si, et comme l’ensemble de l’œuvre, j’ai trouvé que ça manquait parfois cruellement de subtilités. Malgré tout, ces deux personnages fonctionnent très bien ensemble, et au fil du temps, il est de plus en plus sympathique de suivre leurs échanges teintés de révélations et parfois de tension.

Mais mon véritable intérêt ne s’est posé malheureusement qu’au dernier tiers du roman. De nouveaux enjeux naissent par l’intermédiaire de rebondissements inattendus et bienvenus dans cet univers de magie et de faux-semblants. Cela laisse place à un véritable intérêt de découvrir la suite, des éléments tombants au compte-goutte. L’apparition de certains personnages est bienvenue pour apporter encore davantage de tension scénaristique. Mais malheureusement encore, j’ai été plutôt déçue par la toute fin de ce roman qui est beaucoup trop rocambolesque.

La justification de toute cette histoire est bancale, hasardeuse, et la rapidité de cette fin ne donne pas plus de crédibilité. Elle se présente plutôt brouillonne et les dernières phrases laissent le lecteur dans une entière frustration. C’est pour cela que j’espère vraiment qu’il y aura une suite, que je lirais avec plaisir malgré les points négatifs que j’ai soulevé. Car même si l’histoire met du temps à se mettre en place et à devenir réellement intéressante jusqu’à être agréablement insoutenable, j’ai bien aimé cet univers magique et j’ai réussi à m’attacher aux deux personnages principaux, ce qui n’était pas gagné d’avance.

J’ai perçu les deux premiers tiers de ce roman beaucoup trop mou pour se montrer haletant. L’approfondissement de l’univers et des personnages est important mais il ne faut pas que ça ralentisse la dynamique du récit. La fin ne m’a pas convaincue mais les personnages auront réussi à me faire croire à cette histoire, espérant les retrouver dans une potentielle suite.

De la même saga

  • Legendary tome 2 (2018)
  • Finale tome 3 (2019)

24 commentaires sur « Caraval tome 1, Stephanie Garber »

  1. Tu n'es pas la première que je vois dire que c'est trop mou pendant un long moment. Je me laisserai sûrement tenter mais j'attendrai sa présence en bibliothèque ou en poche 🙂

    J'aime

  2. J'aurais aimer l'apprécier davantage mais j'ai mis trop de temps à réellement entrer dans l'histoire. Mais comme il a l'air de plaire à d'autres personnes, je ne peux que te conseiller de te faire ton propre avis 🙂

    J'aime

  3. C’est la couverture qui m'a donné au départ envie d'acheter ce livre, je n'en savais pas l'histoire. Et je comprends que ça te refroidisse vu mon avis disuasif. Mais ce livre compte également des qualités bien exploitése. Alors je ne le recommande pas forcément mais je n'aies pas non plus passé un désagréable moment de lecture.

    J'aime

  4. C’est vrai que j'ai davantage lu des avis positifs, voire très positifs, de ce livre. Mais j'en attendais peut-être trop, je pensais découvrir un récit haletant truffé d'énigmes et de secrets. Au final, ça met du temps à se mettre en place et la fin ne m'a pas vraiment convaincue. J’espère néanmoins que tu l'apprécieras 😉

    J'aime

  5. Celui là me tente bien ! J'avoue que c'est surtout grâce la couv' + l'aspect cirque un peu original et le fait qu'il tourne beaucoup sur la bloggo ^^ mais j'aime bien lire des avis un peu plus nuancés, parce que sinon ça me donne des attentes de ouf ! ^^

    J'aime

  6. J'ai remarqué après ma lecture que beaucoup l'avait apprécié, voire adoré. Malheureusement, je suis passée un peu à côté surtout à cause des deux sœurs qui m'ont un tapé sur le système… ^^

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s