Note : 5 sur 5.

Le sort de la Terre est dorénavant entre les mains de Cinder et de ses compagnons. Ils doivent à tout prix empêcher le mariage de l’empereur Kaito avec la terrifiante reine Levana. Cress, hackeuse de génie, enfermée dans un satellite depuis sa naissance, est la seule à pouvoir les aider. Mais peut-on vraiment lui faire confiance ?

Alors qu’elle n’était encore qu’une enfant, la sorcière l’enferma au sommet d’une tour qui ne possédait ni escalier ni porte.

Avec toute l’effervescence autour de cette saga et le temps que j’ai mis pour enfin me procurer ce troisième tome, après le moment très agréable passé avec les deux premiers, je ne pouvais pas attendre encore plus longtemps avant de lire Cress. Je pense que je n’ai pas réellement besoin de raconter l’histoire de cette saga vu sa popularité, mais un petit retour en arrière sera bienvenu pour cette chronique.

Alors que Cinder, cyborg lunaire dorénavant en fuite, a réussi à trouver des alliés pleins de ressources, elle va tenter par tous les moyens de renverser la reine Levana et d’annuler son union avec Kai, l’empereur de la Communauté orientale. Seulement, afin de remplacer celle qui terrifie le monde entier, il faudra réussir à mettre sur le trône la seule personne légitime pour ce titre, la princesse Sélène que tous pensent morte.

Cinder sera-t-elle prête à bouleverser encore davantage sa vie, elle qui n’était qu’une simple mécanicienne cyborg ? Néanmoins, avant de s’imaginer sur le trône, il va bien falloir réussir à évincer Levana. Et avec le magnétisme de celle-ci et de ses thaumaturges, le combat ne va pas être simple. Surtout que le mariage qui unira la Communauté orientale et la Lune est imminent. 

Cinder, Thorne, Scarlet, Loup et Iko se retrouvent alors ensemble à échafauder un plan. Et pour ce troisième tome, ils vont pouvoir compter sur une nouvelle héroïne, Cress, hackeuse au service de Levana. Enfermée depuis sept ans dans un satellite, elle ne rêve que de prince charmant combattant pour sa libération. Et son dévolu va se poser ironiquement sur Thorne, l’homme le moins chevaleresque de la saga.

Nous découvrons donc ce nouveau personnage dans son environnement habituel, solitaire et interprétant le monde avec des yeux naïfs et parfois loin de la vérité. Emprisonnée depuis un long moment, elle a tout à découvrir. On peut alors comprendre son caractère parfois plus immature que les jeunes filles de son âge, mais il est vrai que sa puérilité m’a parfois dérangé, surtout au début. C’est sûr, elle offre un parfait contraste avec Cinder, souvent froide, et Scarlet, impulsive et qui ose toujours dire ce qu’elle pense.

Heureusement, pour moi, Cress va peu à peu évoluer au contact des autres personnages, surtout accompagnée de Thorne avec qui elle forme un duo très intéressant. Très différents l’un de l’autre, ils vont pouvoir se découvrir dans des situations parfois délicates et se révéler encore davantage aux lecteurs. Moi qui avait adoré Thorne dans le deuxième tome, je suis bien contente que l’auteure lui donne une place plus importante ici. Celui qui aura, à mon goût, été mis cette fois-ci en retrait est Loup, et j’espère le suivre davantage dans Winter, tout comme Scarlet.

La sorcière coupa ses tresses blondes et l’exila dans une contrée désertique.

L’auteure a choisi d’écrire un tome beaucoup plus long que les deux premiers. Mais est-ce que ça fonctionne ? Oh ça oui ! Pas de longueurs superflus, on en apprend toujours plus sur la létumose, et les personnages peuvent être approfondis pour le plaisir du public. Une nouvelle dynamique s’installe avec l’alternance de points de vue toujours aussi plaisant, mais aussi par le fait d’intervertir les duos ou groupes. Les « clans » formés dans le deuxième tome ne sont pas forcément les mêmes ici et cela permet parfois de découvrir de nouvelles facettes des protagonistes.

Un seul personnage m’a un peu manqué : Levana. Son ombre pèse lourdement sur l’avenir de tous, son nom est sur toutes les lèvres, mais sa présence est minime. J’ai vraiment hâte de la déchiffrer à l’aide de la nouvelle sur elle, et j’espère la suivre beaucoup plus dans le dernier tome. Dernier tome que j’ai maintenant très hâte de lire grâce à l’intérêt toujours croissant que fait naître l’auteure par les intrigues et les péripéties que vivent ses personnages. Et encore davantage depuis l’apparition d’un nouveau personnage très important et énigmatique : Winter. Nous en avons ici un faible aperçu mais il est vrai qu’elle fait, dès sa première venue grande, impression.

Alors que nous avions déjà découvert précédemment la Communauté orientale et la France à travers les yeux de nos héros, ceux-ci découvrent particulièrement dans ce troisième tome les coins reculés de l’Afrique et du Sahara, où semblent se réfugier quelques lunaires. Certaines retrouvailles sont alors sans doute trop prévisibles, mais ce défaut est moindre par rapport aux deux premiers tomes où la révélation finale étaient pour chacun trop attendue.

Avec la fin de ce tome, je me demande réellement ce qui va se passer pour la suite maintenant que Cinder a gagné, mais aussi perdu, des alliés et qu’elle compte mener à terme son plan. Encore quelque peu flou, celui-ci va apporter des conséquences désastreuses pour les peuples terrien et lunaire mais ne se dissipera pas avant la fin du règne de la terreur de Levana.

Le bel oiseau n’est plus au nid, le chat l’a emporté et de plus il va t’arracher les yeux. Raiponce est perdue pour toi, tu ne le reverras plus jamais.

Un troisième à la hauteur de mes attentes, qui ne souffre pas de longueurs par rapport aux deux premiers moins gros. L’auteur peut alors encore plus approfondir son histoire et ses personnages toujours aussi intéressants à suivre et attachants, ce qui est un gros plus.

De la même saga

De la même auteure

  • Heartless (2016)

Le Gang des prodiges

  • Le Gang des prodiges tome 1 (2017)
  • Ennemis jurés tome 2 (2018)
  • Supernova tome 3 (2019) (VO)

Wires and nerve

  • Wires and nerve tome 1 (2017)
  • Gone Rogue tome 2 (2018)

16 commentaires sur « Chroniques lunaires – Cress tome 3, Marissa Meyer »

  1. Ça m'a pas mal dérangé au début mais elle doit bientôt se montrer plus forte face à ce qui lui arrive avec Thorne, donc je l'ai davantage apprécié par la suite. J'ai maintenant hâte de lire Winter !

    J'aime

  2. Moi qui n'aime pas trop la science-fiction, je me suis laissée embarquer par cette histoire. J'adore la manière avec laquelle l'auteure utilise l'histoire originale des contes pour la transposer dans son univers futuriste. C’est vraiment une très bonne saga.

    J'aime

  3. C’est bien grâce à sa relation avec Thorne que j'ai réussi à apprécier davantage Cress. Leur aventure en Afrique m'a beaucoup plu. Et comme toi, j'espère bientôt découvrir le dernier tome qui, j'espère, sera encore meilleur.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s