Note : 4 sur 5.

Olina a 17 ans et est la Tatuma -la princesse- d’Osolis, un monde dominé par la chaleur. Elle porte un voile depuis sa naissance et personne, pas même elle, n’a jamais vu son visage. Alors qu’elle subit la tyrannie constante de sa mère et de son oncle, Olina reste une jeune femme forte, drôle et volontaire qui attend d’être reine pour changer les choses. Quand une délégation de Glacium – un monde fait de glace à l’opposé du sien- arrive en Osolis, Olina est forcée de remettre ses préjugés en question. Peu à peu, elle se lie d’amitié avec le prince de Glacium et quand celui-ci demande à voir son visage, tout le monde d’Olina va basculer…

Kedrick est de retour. Il est arrivé hier, et avant de quitter le cercle du milieu ce soir, je lui ai dressé notre signe secret. J’espère que ce n’était pas trop subtil pour lui. Parfois, j’oublie qu’il n’est pas habitué aux coutumes discrètes de mon monde.

Si depuis votre naissance, vous n’aviez jamais eu la possibilité de voir votre visage, feriez-vous n’importe quoi pour enfin vous révéler entièrement à vous-même ou auriez-vous trop peur de découvrir la vérité ? Âgée de dix-sept ans ans, Olina, la Tatuma d’Osolis, princesse en haute place pour monter sur le trône, a toujours porté un voile sur la tête afin de cacher son visage au royaume entier. Sans réelle explication, sa mère, la Tatum et donc dirigeante du royaume, a toujours ordonné à Olina de garder ce leurre au péril de la vie de ceux à qui elle voudrait révéler son apparence.

La jeune fille sait alors que ce combat-là contre sa mère qui la déteste est vain, mais elle compte bien tout entreprendre afin d’être la prochaine Tatum d’Osolis, elle qui se montre si forte face aux violences qu’elle subit de sa famille. Elle doit donc faire le moins de vague possible même si elle vit très dangereusement, s’entraînant en cachette à devenir une combattante. Effrayé par la dirigeante totalitaire, personne ne songe à se lier profondément à Olina à part Olandon son frère, éduqué de manière très différente, et Kedrick, le prince de Glacium.

Après diverses guerres, les deux royaumes ont décidé de signer un pacte conférant la paix entre Osolis et Glacium, deux territoires diamétralement différents. Alors qu’à Osolis, les Solarii affrontent chaque jour la chaleur de leur habitat, les Brumas de Glacium sont eux habitués au froid glacial. Mais le plus souvent, les contraires s’attirent et c’est bien ce qui va arriver entre Olina et Kedrick, une relation intime qu’ils garderont secrète dû au tabou sur les liaisons inter-raciales.

Présent sur Osolis avec le congrès de Glacium pour une durée limitée, le prince souhaite découvrir la Tatuma toute entière. C’est alors qu’il lui demande de lui révéler son visage et d’aller à l’encontre de l’interdiction formelle de la Tatum. Mais lorsqu’Olina accepte de retirer son voile, elle ne  sait pas encore qu’elle est au-devant d’un périple périlleux et d’une aventure qu’elle n’aurait pas pensé possible.

Car dès ce moment, tout s’enchaîne, nous offrant, après une centaine de pages nous révélant par le biais de descriptions approfondies l’univers où interagissent les personnages, une multitude de péripéties qui vont mener Olina vers le roi Jovan de Glacium. Très différent de son frère Kedrick, le roi se montre davantage réservé et brusque face au monde qui l’entoure et particulièrement face à Olina.

Arrivée à Glacium, la jeune fille intrigue immédiatement la cour et le peuple, ne laissant personne indifférent, que ce soit par de l’aversion ou de la jalousie ou par du respect et de l’affection, particulièrement ressentis par les hommes Brumas qui étaient présents à Osolis avec Kedrick et qui possèdent une place forte au sein de leur royaume. Leurs femmes adoptent également Olina très rapidement, nous donnant à croire qu’elle est moins captive qu’invitée d’honneur à la cour. La Tatuma découvre alors la vie des Brumas, leur quotidien et leurs coûtumes, très différentes des Solatii. Elle remarque surtout les dissemblances de moeurs entre les deux royaumes, les Brumas étant davantage libérés au niveau de la parole et au niveau de l’intimité.

Un vent frais se fait ressentir en Olina qui n’est pas mécontente de partager son temps avec ces différents protagonistes qui pour la plupart ne lui veulent que du bien. Certains se font davantage remarquer comme Sanjay et son sens de l’humour noir et sarcastique, Rhone davantage renfermé et mesuré ou encore Adnan, un très sympathique camarade. Mais c’est évidemment le roi Jovan qui déploie davantage les pans de sa personnalité, celle-ci se révélant parfois double, entre brutalité et douceur, entre colère et attention.

La relation électrique entre lui et Olina n’en est que plus intéressante et promet encore de bons moments et dialogues pour la suite. Mais étant donné l’occasion qu’est celle d’Olina d’être présente sur Glacium, elle ne va pas manquer de mener officieusement son enquête afin de comprendre ce qui est réellement arrivé à Kedrick. Et aussi et surtout, étant donné la distance qui l’éloigne de sa mère, est-ce qu’Olina réussira à avoir assez de force afin de découvrir la vérité sur elle-même et ensuite de l’accepter ?

Il m’a semblé bizarre et très fortuit pour l’intrigue que personne n’est l’idée de lui retirer son voile lors par exemple de ses moments d’évanouissement. Mais l’auteure souhaite garder le mystère jusqu’au bout, et l’attente reste alors toujours aussi profonde afin de découvrir ce qui se cache derrière ce voile. Et même si j’avais deviné la révélation finale assez rapidement, je n’ai malgré tout pas été déçue de la manière dont Kelly St Clare nous l’expose. Son univers est très bien développé et se montre très original, surtout du côté d’Osolis. Glacium se révèle assez ressemblant dans son système politique d’un royaume médiéval courant.

Cependant, il n’est pas difficile de se laisser emporter par cette intrigue entraînante, nous emmenant dans deux royaumes distincts avec un rythme et une dynamique très bien maîtrisés. J’ai eu un peu plus de mal avec l’écriture trop simpliste à mon goût mais qui ne m’aura heureusement pas fait sortir de ma lecture. Je remercie donc les éditions MxM BookMark que je découvre avec ce roman et NetGalley pour l’envoi de ce titre. J’attends avec impatience la suite de cette saga très entraînante.

Un très bon premier tome qui gagne à être connu pour son univers très original. Les personnages sont intéressants également à découvrir et le mystère autour d’Olina fait immédiatement mouche.

De la même saga

Rêves d’envol tome 2 (2015)
Rêves de feu tome 3 (2016)
Rêves de liberté tome 4 (2016)

11 commentaires sur « Accords corrompus – Rêves de glace tome 1, Kelly St Clare »

  1. La couverture avait attiré mon attention et sans en faire une priorité, je pense que je le lirai un jour même si le style d’écriture simple que tu mentionnes ne m’attire pas outre mesure…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s