Note : 4 sur 5.

Naëli et Joan se sont lancés dans un défi qui relève de la folie pour deux jeunes de leur âge : participer à la Coupe des Sept Principautés, la plus longue et la plus dangereuse jamais inventée. Au cours de leur périple, ils doivent traverser chacune des îles de l’archipel, et conserver un bon classement pour rester en lice. Tout en faisant face à des concurrents peu scrupuleux, voire menaçants… La légèreté des règles joue en leur défaveur. D’autant que plusieurs participants sont victimes de mystérieux attentats.

– Tu es prête ?
Le garçon l’observait d’un regard interrogateur au fond duquel elle pouvait lire une détermination sans faille. Naëli n’était pas sûre d’être prête, mais la présence de Joan était inspirante. Avec lui à ses côtés, elle relèverait n’importe quel défi.

Après avoir adoré le premier tome des Murmures du Shar, je m’attendais à retrouver Valaria Prestelame pour la suite de ses aventures. Mais à la place, Pierrick Derrien m’a proposé, et je l’en remercie, une nouvelle histoire avec le premier tome de La Fille de l’eau, Course de fond. Ici, nous nous introduisons une nouvelle fois dans un univers de fantasy mais où les enjeux sont bien différents. Dans le monde des Sept Principautés se tient chaque année une compétition de véhicules traversant les différentes îles du territoire. Pour obtenir la Coupe, il faudra se révéler être les meilleurs et user de stratagèmes, de sang-froid, de courage mais aussi de prudence.

Cette année, la compétition abrite l’équipe des Éclaireurs qui compte les deux plus jeunes compétiteurs de la course, Naëli et Joan. Celui-ci a toujours souhaité prendre part à la Coupe des Sept Principautés et a alors choisi lui-même ses quatre coéquipiers qui possèdent chacun une faculté spécifique. Sayan avec sa chevelure rubis et son fort tempérament est particulièrement douée en mécanique, Molly, une ancienne participante à la compétition, a une grande connaissance de la navigation en mer, alors que Yadriël, un sameda, mi-humain mi-squal, est présent pour protéger les différents membres de son équipe face aux potentiels attaques des autres participants.

Mais ce sera le don particulier de Naëli qui sera décisif pour la victoire de cette équipe. Car la jeune fille de quinze ans possède un pouvoir sur l’eau qu’elle n’a jamais compris. Vivant habituellement sur la paisible île de Sarmajor, elle n’a jamais eu à s’interroger sur son don, surtout que sa mère partie trop tôt ne lui laissait aucune chance de pouvoir répondre à ses éventuelles questions. Mais lorsque Naëli fait la rencontre d’une mystérieuse créature lors de la compétition, sa véritable nature va lui être révélée.

Elle va devoir porter le poids de ce secret au risque d’être traquée tout en retrouvant ceux qui, comme elle, pourraient être utilisés pour leurs facultés. La course prend alors une toute autre tournure pour la jeune fille et également pour lecteur. Car, il est vrai que dès le début, nous sommes directement plongés au départ de la course. Néanmoins, ce n’est qu’à partir de cette rencontre fatidique que je suis réellement rentrée dans l’histoire. La compétition, même si elle se révèle intéressante en elle-même, ne sera pas ce qui m’aura le plus passionné mais plutôt tout ce qui se passe autour.

Pierrick Derrien, à l’instar de sa première saga, nous propose un univers détaillé et approfondi à souhait où l’on va découvrir les différentes créatures qui le peuple comme les gremlin, cyborgs, ou naga. Au delà de la faune locale nous est exposé l’architecture des différentes îles telles qu’Ys, Sarkoth, Hoz ou Kur mais également la dimension politique, économique et parfois sociale de chacune d’entre elles. La course est alors, au-delà de son caractère-même, le prétexte afin de découvrir plus amplement le fonctionnement des Sept Principautés et la place des Princes Marchands qui les dirige.

En plus du point de vue de Naëli nous est proposé celui de Jeremy, le secrétaire du directeur général de la Cijena et membre présent lors des discussions entre les différents dirigeants mais également celui de Tikken le Terrible, un mercenaire engagé par un mystérieux commanditaire. Car la dureté de la compétition n’est pas surprenante au vu de la tension entre certaines équipes et les pièges crées par les organisateurs. Cependant, celle de cette année va se révéler encore plus dangereuse par des tentatives de meurtres et des disparitions. Personne n’est épargné, chaque participant jouant à quitte ou double avec sa propre vie.

Les Eclaireurs, malgré les différentes embûches sur leur chemin qui sont captivantes à découvrir, gardent le même objectif : gagner la course. Plusieurs fois malmenés par les événements, ils pourront également être aidés par les autres participants. Et une des seules choses que je pourrais reprocher à cette histoire est bien le trop grand nombre de personnages. Malgré le lexique proposé à la fin du roman, il est difficile de se souvenir de tous les noms, la majorité ayant de plus une sonorité très particulière.

Néanmoins, même s’il est compliqué de réussir à se remémorer tous les personnages d’un coup, certains étant secondaires voire même tertiaires, j’ai beaucoup apprécié ce premier tome où je me suis davantage intéressée à l’univers et aux manigances et intrigues dans l’ombre qu’à la compétition en elle-même. Et même si le lecteur suit principalement une jeune fille de quinze ans, l’histoire se révèle être mature grâce aux autres points de vue et au traitement fait sur les personnages et sur ce nouveau monde. Ce premier tome n’ayant pas encore de date de sortie, je vous propose alors de découvrir celui des Murmures du Shar, et, si ça vous intéresse, le site de l’auteur qui promet de belles surprises.

Un premier tome qui réussit très bien à allier action avec cette compétition et description au niveau de l’univers approfondi à souhait. La Coupe des Sept Principaux sera difficile à gagner et j’ai très envie de découvrir qui en sera les vainqueurs et ce que réservent les dirigeants pour leur peuple.

Du même auteur

Les Murmures du Shar
Le Masque et le sabre tome 1 (2017)
La Sorcière de l’ombre tome 2 (2017)
La Citadelle du nord tome 3 (2018)

3 commentaires sur « La Fille de l’eau – Course de fond tome 1, Pierrick Derrien »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s