Les Fils du destin : Entre science-fiction et policier, la planète Kokeran est le lieu d’intrigues passionnantes

filsdudestin.jpg

L’équilibre de l’Univers est en péril. Sur la planète Kokeran, les Karmenytes viennent de révéler une prophétie mystérieuse. Kelmozar, le plus ancien des Gardiens, comprend que l’un des leurs doit quitter la forêt de Karmenyta. S’il ne retrouve pas l’Élue, le souffle de la Vie pourrait s’éteindre. Vite. Il doit convoquer le Conseil des Sages et découvrir quel est le Gardien désigné par les Tisseuses du Destin.
En parallèle, sur Terra IV, Leonida Butrika, une inspectrice démise de ses fonctions, mène une enquête sur la mystérieuse disparition d’enfants. Son investigation va la forcer à quitter son cocon et à voyager vers Animotopia pour prendre en filature son principal suspect. Téméraire, elle ignore pourtant tout de la nature profonde de son ennemi… peu commun.

Avis

Assez loin de ce que je peux lire habituellement, je remercie beaucoup Chrsi Red pour m’avoir fait découvrir son nouveau roman que j’ai beaucoup apprécié. Œuvre de science-fiction, nous voilà embarqués sur une autre planète, Kokeran, où une prophétie révèle un futur funeste pour les Karmenytes. L’objectif sera alors de trouver l’élu de la prophétie afin de ne jamais connaitre cet avenir sombre qui se présage. Ce qui est très plaisant dès le début de l’histoire est l’alternance de points de vue entre différents protagonistes. Le lecteur peut alors plus facilement comprendre les différents enjeux et les diverses particularités de cet univers riche. Car l’auteur nous mène dans un univers très bien imaginé et retranscrit qu’il sera alors facile d’apprivoiser.

On est bien dans de la science-fiction sans le trop plein de descriptions et de personnages qui permet une certaine fluidité et dynamique très agréable à la lecture de ce récit. Les personnages sont assez dispersés au début de l’histoire et il est intéressant de découvrir au fil de l’histoire les liens finalement étroits entre eux. Une dimension policière est également proposée dans ce roman, choix qui m’est particulièrement appréciable vu mon intérêt pour les thrillers et les romans policier. Le récit arrive donc à se révéler complet grâce à toutes sortes de péripéties et d’approfondissements, aux personnages intéressants et à l’univers, mais aussi grâce au dynamisme proposé par le style de l’auteur qui colle très bien à son histoire.

Conclusion

Un roman de science-fiction avec une touche de policier bien mené où l’on ne se perd pas face à une multitude de personnages ou de détails sans grande importance. Les différents points de vue sont également bienvenus pour apporter encore plus d’intérêt à ce récit porté par une plume en adéquation avec l’ensemble de l’œuvre.

/

 

Publicités

5 réflexions au sujet de “Les Fils du destin : Entre science-fiction et policier, la planète Kokeran est le lieu d’intrigues passionnantes”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s