Note : 5 sur 5.

Après avoir réussi à s’enfuir du Palais des Glaces, Kaz et ses compagnons se sentent invulnérables. Un revirement de situation va cependant changer la donne d’une partie mortelle que devront jouer les jeunes prodiges du crime. Alors que les grandes puissances Grisha s’organisent pour leur mettre la main dessus, Kaz imagine un plan, entre vengeance et arnaque, qui leur assurera la gloire éternelle en cas de réussite, et provoquera la ruine de leur monde s’ils échouent.

Mais Inej était plus maligne que ça. Elle avait appris chez le meilleur. Mieux vaut d’affreuses vérités que de gentils mensonges.

Je vous l’avais présenté comme un de mes livres les plus marquants de 2017, le premier tome de Six of crows avait réellement été une lecture excellente. Avec toute l’effervescence en ce moment autour de Leigh Bardugo et après avoir lu en fin d’année Wonder Woman : Warbringer, je me suis dit qu’il serait génial de bien commencer l’année avec le second et dernier tome de Six of crows avant de m’attaquer à la trilogie Grisha au sein du même univers. Finalement, ça n’était peut-être pas une si bonne idée de quitter aussi rapidement cette bande de voyous… Pourquoi l’auteure s’est-elle arrêtée à deux tomes ?! J’en veux encore ! Je veux encore retrouver Kaz et ses plans de génie, Inej et sa témérité, Jesper et son sens de l’humour, etc… La Cité corrompue a surpassé selon moi le premier tome. Leigh Bardugo a réussi à produire une intrigue encore plus personnelle au niveau des différents protagonistes, ceux-ci devant se confronter toujours davantage à leur passé afin de réussir à avancer et à survivre dans cette ville où tous les coups sont permis et où les plus faibles sont rapidement vaincus. Aucune clémence, aucune pitié.

Après le sauvetage de Kuwei, le fils de l’inventeur du jurda parem au Palais des glaces, Kaz et sa bande s’étaient retrouvés quelque peu démunis face à l’entourloupe du mercurien Van Eck et de l’enlèvement d’Inej. Le père de Wylan pensait alors en avoir bientôt fini avec Kaz Brekker. Mais on ne se débarrasse pas aussi facilement de Dirtyhands… Ce second tome débute immédiatement avec la bande en pleine immersion afin de délivrer le Spectre des griffes de Van Eck. Certains étant quelques peu diminués après les événements au Palais des glaces, tout le monde met néanmoins la main à la pâte en usant de ses atouts dans ce plan organisé d’une main de maître par Kaz.

Quel bonheur de retrouver cette bande hétéroclite et très sympathique. L’ambiance généralement électrique l’est d’autant plus avec l’absence d’Inej avec principalement un Kaz encore plus irritant et impitoyable que d’habitude. On se rend malgré tout compte de tout le chemin parcouru depuis la rencontre de chacun, les liens profonds qui se sont noués entre ses six compères. Au-delà d’un approfondissement de leurs relations, le lecteur a encore le droit à des flash-backs sur des moments clefs du passé de chaque personnage avec la tentative de sevrage de Nina depuis l’absorption du jurda parem et Mathias qui tente de l’aider comme il le peut, l’arrivée de Jesper et de Wylan dans le Barrel, le passé familial d’Inej et de Kaz. Chacun rappelé par leur passé, leurs démons, ils vont devoir se montrer encore plus intelligents et forts que d’habitude pour gagner leur liberté.

– Pas de sanglots, lança-t-elle simplement.
– Pas de tombeaux, répliquèrent tous.

Car cette fois-ci, il ne sera pas aisé de s’en sortir par un tour de passe-passe. Van Eck est un des hommes les plus influents de la ville et souhaite coûte que coûte enterrer définitivement le nom de Kaz Brekker et de ceux qui lui sont liés. Bientôt, toute la ville sera leur ennemie, les pourchassant et les traquant. Mais peut-on être plus intelligent et stratège que Dirtyhands, le plus cruel lieutenant des Dregs ? En tout cas, Inej, Nina, Jesper, Mathias, Wylan et lui ne vont pas se rendre de plein gré. Prêts à tout pour se protéger et survivre, ils vont devoir révéler toutes leurs forces et leur folie afin de gagner la dernière manche contre le mercurien. L’intrigue se déroulant entièrement dans le Barrel cette fois-ci, ces jeunes malfrats sont complètement dans leur élément. Ils connaissent la ville et ses recoins par coeur et savent où se rendre pour chacune de leur mission. Il est alors jouissif lorsqu’ils arrivent à gagner des points contre le mercurien et on a d’autant plus peur lorsqu’ils échouent. La tension omniprésente rend la lecture de ce tome complètement addictive, passionnante et dynamique.

Les personnages se dévoilent encore davantage et on ne peut qu’encore plus les apprécier. Inej et Jesper m’ont encore une fois terriblement touché, Wylan m’a particulièrement surprise et l’histoire entre Nina et Mathias est belle même si l’auteure tourne un peu trop autour du pot depuis le premier tome. Kaz est une nouvelle fois magistral, il est pour moi le phare dans la nuit au sein du Barrel. Il est prêt à saigner pour ses amis (même s’il ne veut pas l’admettre), pour cette ville et ne veut rien laisser passer. Il fait parfois peur, on peut penser qu’il est irrécupérable mais comme pour tous ses autres coéquipiers, il est doté d’une touche d’espoir. Sa relation avec Inej m’a passionné et j’en aurais voulu encore davantage à propos de ce personnage redoutable et implacable qui me manquera.  Si vous n’avez pas encore lu le second tome ou encore le premier, qu’attendez-vous ? Sautez dessus, il n’y a pas de doute possible, vous débuterez une belle et folle aventure.

Vil, impitoyable, amoral. N’est-ce pas pour ça que vous avez choisi Kaz au départ ? Parce qu’il fait ce que personne d’autre n’oserait faire.

Véritablement dans leur élément, Kaz et sa bande sont encore plus redoutables ! Encore meilleur que le premier tome, on découvre encore davantage le passé des différents membres de cette équipe de voyous alors que les liens se nouent plus profondément entre eux. Kaz va particulièrement me manquer avec son intelligence et son côté sans pitié.

De la même saga

De la même auteure

  • Le Chant des ronces : Contes de minuit et autres magies sanglantes (2017)
  • Wonder Woman : Warbringer (2017)
  • The Severed Moon : A year-long journal of magic (2019) (VO)

Grisha

  • Les Orphelins du royaume tome 1 (2012)
  • Le Dragon de glace tome 2 (2013)
  • L’Oiseau de feu tome 3 (2014)
  • The Demon in the wood tome 0,1 (2014) (VO)

Alex Stern (VO)

  • Ninth house tome 1 (2019)

Nikolai duology

  • King of scars tome 1 (2019)

6 commentaires sur « Six of crows – La Cité corrompue tome 2, Leigh Bardugo »

      1. ahah mais tu peux te rabattre sur sa premiere trilogie qui se passe dans le même univers (je l’ai préféré d’ailleurs) et sur The Language of thorns qui se déroule aussi dans le grishaverse ^^

        J'aime

Répondre à plumesdelune Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s