Outlander – Le Talisman tome 2, Diana Gabaldon

Attention, SPOILERS si vous n’avez pas le premier tome.

1968. A la mort de son mari, Claire Beauchamp emmène sa fille en Ecosse, sur les lieux mêmes où, vingt ans plus tôt, elle a vécu d’extraordinaires aventures… Des aventures qui, dans ce second tome, vont conduire Claire et Jamie dans le Paris du siècle des Lumières. Leur but : empêcher Charles-Eduard Stuart d’accéder au trône, un événement qui marquerait le début d’une répression sanglante dans les Highlands. Mais dans leur course effrénée, le couple découvrira à ses dépens qu’on ne peut modifier le cours de l’histoire impunément…

 

AVIS

 

Alors que la Seconde Guerre Mondiale se concluait, Claire et Franck Randall se retrouvaient enfin ensemble dans la campagne écossaise à Inverness. C’est en visitant Craigh na Dun que Claire se retrouve propulsée deux cent ans avant son époque, en 1743. Alors commencent ses folles et tortueuses aventures aux côtés du doux et tempétueux Jamie et de ses amis écossais. Alors que l’anglaise s’adapte à sa nouvelle vie au XVIIIème siècle, elle doit faire face aux alliances et trahisons des divers clans, des tensions entre ceux-ci et l’armée anglaise et à la politique complexe de l’époque. Alors qu’une majorité écossaise espère en secret la restitution du pouvoir jacobite, les manigances politiques se multiplient autour de Claire, Jaime et de leur ennemi Jonathan Randall, le capitaine des Dragons de l’armée britannique. Alors que celui-ci est présumé mort après avoir horriblement torturé le beau Jamie, le couple fuit le pays pour se rendre rapidement en France. Ils vont tenter alors de dissuader Bonnie Prince Charlie de lever des fonds pour que son père ou lui-même s’assoit sur le trône d’Angleterre et d’Écosse.

Mais avant cela, ce deuxième tome nous ramène étonnamment à Inverness et, fait encore plus surprenant, en 1968, vingt-cinq ans après le voyage dans le temps de Claire. Je me suis alors immédiatement interrogée. Où nous emmène l’auteure ? Quelle est la raison pour laquelle Claire serait revenue à sa véritable époque alors que la voilà mariée et enceinte d’un valeureux highlander (hors-la-loi mais tout de même) ? Nous commençons donc la lecture de ce deuxième tome avec la présence de Roger Wakefield, fils adoptif du révérand Wakefield, ami proche de Franck Randall. Devenu maintenant un homme, il ne peut être que surpris de voir débarquer Claire Randall après vingt cinq ans en compagnie de sa fille Brianna. Si Claire fait le voyage avec sa fille des États-Unis jusqu’à Inverness, c’est pour une raison bien précise : enfin tout avouer à Brianna sur ses origines. Avec l’aide de Roger, fin connaisseur de l’histoire jacobite, Claire espère bien découvrir si ses agissements du passé ont eu une incidence sur l’Histoire et si Brianna est prête pour les entendre. Pragmatique, celle-ci ne semble pas être prompt à croire sa mère sur parole mais il sera difficile pour elle de croire en une pure folie face à tous ces détails et ce récit incroyablement fourni. C’est alors que Claire commence à raconter son histoire aux deux jeunes gens en s’intéressant particulièrement à son arrivée avec Jamie au Havre, là où nous les avions quitté à la fin du premier tome.

Nauséeuse à cause de sa grossesse, on retrouve alors Claire en 1744 au côté de Jamie qui a une importante tâche à accomplir. Celui-ci doit se rendre à Paris pour devenir l’un des favoris du prince Charles-Édouard (Bonnie Prince Charlie) arrivé en France afin de trouver des fonds auprès des banques parisiennes. Par ce lien privilégié, Jaime compte bien noyer dans l’oeuf toute espérance pour le prince jacobite de monter sur le trône d’Angleterre et d’Écosse. Pour cela, alors qu’il remplace son cousin dans la vente de vins à Paris, Jaime prend part à la vie de la cour française alors que Claire s’occupe d’organiser des dîners avec les hautes gens de cette société. Il est intéressant de retrouver nos deux protagonistes dans un environnement complètement différent de la végétation verdoyante et humide de l’Écosse. Somptueuse et artificielle, la cour parisienne brille de mille feux à Versailles, décor royal qui montre toute la beauté du pays, mais où se remarquent encore plus facilement les  faux-semblants de toute cette cour enjouée autour de Louis XV. Cette suite laisse donc place à des protagonistes tout à fait intéressants par leur exubérance et/ou étrangeté tels que Louise de Rohan, Charles-Édouard, maître Raymond ou encore Mr Forez. D’autres personnages plus pieux réussissent également à prendre réellement part à l’intrigue, particulièrement la mère Hildegarde, chaperonne de l’hôpital où Claire s’emploie à soigner les plus pauvres.

Une forte aura de magie traverse la ville et le récit avec maintes mentions de la sorcellerie, de la Dame blanche, de séances occultes, de divers empoisonnements, etc… Tout cela aurait pu être passionnant si les journées de Claire ne devenaient pas redondantes et parfois peu intéressantes. L’auteure fournit de plus en plus de détails qui sont parfois inutiles et qui alourdissent le récit. Je me suis parfois profondément ennuyée, attendant sans relâche que l’intrigue décolle réellement ou qu’il se passe quoi que ce soit de réellement captivant. La deuxième partie du roman nous ramène vers un cadre plus familier, l’Écosse. De retour sur la propriété des Fraser, Claire et Jamie n’en ont pas fini de devoir se dépêtrer face aux nombreux soucis auxquels ils doivent faire face. Avec le retour de nombreux personnages comme Douglas, Murtagh, le duc de Sandringham, etc…, on a l’impression de retrouver peu à peu l’atmosphère du premier tome même si celui-ci se montre finalement très différent. Il m’aura fallu tout de même 200/300 pages pour rentrer véritablement dans l’histoire et j’ai parfois eu du mal à aller jusqu’au bout. Les personnages me plaisent toujours autant et leurs aventures sont folles mais il est parfois difficile de comprendre le choix d’étirer à ce point l’histoire en offrant des moments inintéressants et lents au possible. En voyant jusqu’où l’écrivaine en est arrivé dans sa saga avec dix tomes, je pense arrêter l’aventure ici. Comme je l’ai dit, j’ai apprécié l’histoire de fond, mais j’ai été à beaucoup trop de reprises ennuyée par les trop longues pérégrinations des personnages et par la répétition de leurs faits et gestes. Peut-être ai-je attendu trop longtemps entre ma lecture de ces deux tomes mais je n’ai pas ressenti la même magie qu’avec Le Chardon et le tartan.

 

Je songeai brièvement à Charles-Édouard et à la pensée qui m’avait traversé l’esprit lors de notre première rencontre : s’il avait pu mourir, il aurait arrangé tout le monde ! Mais a-t-on le droit de tuer un homme parce qu’il a des rêves de grandeur ? Même si ces rêves risquent de coûter la vie à des milliers d’innocents ?

CONCLUSION

La société française du XVIIIème siècle est intéressante à découvrir surtout à travers les regards de Claire et de Jaime. Le contexte historique est bien amené mais trop de longueurs et d’attentes pour ce livre qui ne m’ont pas donné envie de continuer cette longue saga.
15/20

 

DE LA MÊME SAGA

  • Le Chardon et le tartan tome 1 (1991) 20/20 ♥
  • Le Voyage tome 3 (1993)
  • Les Tambours de l’automne tome 4 (1996)
  • La Croix de feu tome 5 (2001)
  • La Neige et la cendre tome 6 (2005)
  • L’Écho des coeurs lointains tome 7 partie 1 (2009)
  • L’Écho des coeurs lointains tome 8 partie 2 (2009)
  • À l’encre de mon coeur tome 9 partie 1 (2014)
  • À l’encre de mon coeur tome 10 partie 2 (2014)
  • Le Cercle des sept pierres tome 0 (2016)

DE LA MÊME AUTEURE

Lord John

  • Une affaire privée tome 1 (2003)
  • La Confrérie de l’épée tome 2 (2007)
  • Une odeur de soufre tome 3 (2007)
  • Le Prisonnier écossais tome 4 (2011)

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s