Note : 4.5 sur 5.

Gabriel et Laetitia entrent en Terminale Littéraire. Il est brumeux et arrogant. Elle est fière et sauvage. Ils s’ennuient royalement au lycée, et ils ont comme une envie de le faire payer à tout le monde.
Ça tombe bien : cette année, ils étudient Les Liaisons dangereuses.
Ça va leur donner des idées…

Tout le monde les fixait – il fallait s’y attendre. Certains avec dégoût, d’autres avec envie. Entre honte et triomphe, ils ont ralenti le pas. Encore. Davantage. Ils rendaient les regards à chacun, sourire aux lèvres. Ils s’en échangeaient entre eux. Prendre l’escalier. On les bouffait des yeux, on les bousculait, on baissait la tête ; ils acceptaient tout. Une victoire ? Peut-être pas… mais un exploit, incontestablement.

Les Liaisons dangereuses de Laclos, oeuvre majeure du XVIIIème siècle, garde son statut de chef-d’oeuvre de la littérature française à bon escient grâce à son style travaillé et à ses personnages, notamment le duo manipulateur de ces deux nobles libertins qui narrent leurs aventures et conquêtes. Il est alors très intéressant de découvrir la manière avec laquelle Joanne Richoux réinterprète ce roman épistolaire au sein de notre époque contemporaine.

Dans Les Collisions, il ne sera pas question de lettres mais l’intrigue autour de ces adolescents s’inspire consciencieusement du roman de Laclos. Laeticia et Gabriel entament leur dernière année au lycée certains d’obtenir leur bac à la fin de l’année. Marginaux, ils n’apprécient rien de plus que de passer la majorité de leur temps ensemble tellement ils se comprennent. Comme les deux faces d’une seule pièce, les deux lycéens se complètent même si le contact l’un de l’autre les mène souvent à choisir une voie souvent sinueuse, le duo aimant braver les dangers.

Dès la rentrée, à l’évocation des Liaisons dangereuses au programme scolaire, Laeticia et Gabriel concoctent un plan qui ne risque pas de les ennuyer pendant cette année. Ils créent donc les Collisions avec le désir de faire renaître les conditions du roman de Laclos. Laeticia sera la Marquise de Merteuil, Gabriel revêtira le costume du Vicomte de Valmont. Il ne manque plus qu’à choisir l’identité de leurs victimes, celles qui seront le plus facile à manipuler. Et pour cela, Laeticia et Gabriel se révèlent particulièrement doués. Les deux adolescents intriguent et sont parfois sujets d’admiration pour certains de leurs camarades.

Ninon, Solal, Amandine et Dorian sont d’abord étonnés de cette attention nouvelle de la part du duo tout en ne se doutant pas du rôle qui leur ait attribué. Les Collisions s’insinuent peu à peu dans le quotidien de ces différents adolescents qui se concluront de manière extrême. Car si Laeticia et Gabriel ne pensaient qu’être les maîtres d’un jeu innocent, ils vont bientôt se rendre compte des dégâts qu’ils ont commis.

Certaines personnes sont des miracles à petite échelle. Sauf qu’il y a tous les autres.

Rien ne pourra être effacé et certaines blessures resteront sûrement ancrés à jamais dans l’esprit de ces adolescents. Car comme tout jeu poussé à l’extrême, il est parfois difficile de ralentir le rythme quitte à tout faire exploser. Ingénieux et manipulateur, le duo adolescent cache finalement par leur désir de repousser les autres et la dureté de leur cadre familial. Face aux épreuves du passé dont ils ont été les victimes, Laeticia et Gabriel tentent de se protéger comme ils le peuvent et il est rapidement facile de voir qu’ils sont finalement d’une certaine manière les victimes de leur propre jeu.

Joanne Richoux excelle à mettre le lecteur face à des problématiques très importantes et sensibles lors de l’adolescence telles que l’anorexie, le sexe, la mort, l’alcoolisme, les diverses formes de dépendance, la violence conjugale, etc… Chaque personnage est mis à l’épreuve et montre ses failles.

Victimes ou bourreaux, ils ne sont finalement que des adolescents en proie à un mal-être ou à une absence de confiance en soi qui les rendent attachants et souvent facilement malléables. Les Collisions se révèle être un roman incroyablement fort où le lycée devient le terrain de jeu d’une fille et d’un garçon qui ne savent pas comment être heureux. Le lien indéfectible entre Laeticia et Gabriel est véritablement leur seul rempart face au monde et ils tentent, par de mauvaises manières, de réussir à tracer leur chemin.

Merci beaucoup à Babelio et aux éditions Sabarcane pour cette lecture que je ne m’attendais pas à autant apprécier. Ce roman recèle une force et parfois une dureté qui peut déranger et sortir le lecteur de sa zone de confort et où l’amour n’est pas forcément source de tendresse et de bonheur.

Une mélodie poignante s’est répandue dans l’église – Laetitia on a eu le souffle coupé. Puis le chœur entier s’est mis à chanter, ébranlant les murs. Quand la princesse a ouvert la bouche, Laetitia a senti un frisson lui ravager les entrailles.
C’était émouvant, morbide, gracieux. Tout en même temps.

Fidèle aux Liaisons dangereuses, Les Collisions réussit avec talent à nous faire vivre à un bon nombre d’émotions au milieu de toutes ces manipulations. Ces adolescents perdus et envieux d’êtres aimés ou remarqués sont tous dotés d’une sensibilité différente qui les rendent intéressantes au milieu de ce jeu dévastateur.

De la même auteure

  • Marquise (2017)
  • Désarcodée (2019)
  • Toffee Darling (2019)
  • Orageuse (2020)
  • PLS (2020)

4 commentaires sur « Les Collisions, Joanne Richoux »

    1. C’est aussi un de mes classiques préférés et Les Collisions m’ont donné envie de le relire, surtout que je me suis rendue compte que je n’avais pas encore le blog pour en faire la chronique à l’époque. J’ai bien envie de corriger ça avec une relecture !

      J'aime

    1. Ça m’a fait le même effet et je pense relire le classique dans très peu de temps. J’avais passé un moment très agréable, je suis sûre d’encore plus apprécier lors de ma relecture. J’espère que ça sera pareil pour toi 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s