Note : 4.5 sur 5.

C’était parti pour ressembler à une croisière de rêve et c’est très vite devenu le pire de ses cauchemars. Jamais Mimi n’aurait imaginé se retrouver dans une situation aussi effroyable. Où trouvera-t-elle la force de survivre ? Tandis qu’elle entend des hurlements sur le pont, elle se demande une dernière fois pourquoi elle a mis les pieds sur ce bateau maudit.

Après ma chronique d’hier sur La Malédiction du bonheur, me revoilà à vous présenter un tout autre type de croisière beaucoup moins idyllique… Dès le résumé, on comprend que Claire Rivieccio ne nous invite pas dans un roman joyeux et pittoresque mais plutôt au sein d’un jeu violent où les êtres humains laissent pleinement apparaître leur part d’ombre et où les vices et les interdits sont exposés à la vue de tous.

Attention, ce roman n’est pas à mettre dans toutes les mains. Même si vous aimez les thrillers et les polars, soyez sûrs de vous avant de vous lancer dans ce récit doté de scènes de grande violence et où les personnages font preuve d’une totale dépravation. Alors que cette croisière s’annonçait parfaite et paisible pour un couple d’amoureux, le voyage va rapidement se transformer en huit-clos sombre avec des protagonistes mystérieux et effrayants.

Rien n’est épargné au lecteur qui devient un observateur des excès et des dérives des personnages. Un certain humour permet de ne pas trop aller vers le malsain même si toute cette histoire est très bien décrite et peut faire froid dans le dos. Et pour les descriptions, Claire Rivieccio s’attache à étoffer son récit et son atmosphère en apportant de multiples détails et spécificités à son décor maritime des plus réalistes.

Ce roman ne fait aucune concession et il vaut mieux adhérer dès le début à son ambiance pour l’apprécier pleinement. La seule chose qui est réellement regrettable au sujet de ce livre est bien le problème de rythme. Assez court pour un thriller, il se révèle peu homogène avec une première partie assez lente où j’ai eu un peu de mal à entrer dans le récit et une seconde où le rythme s’accélère fortement. Je remercie les éditions Plumes Solidaires pour m’avoir permis de découvrir Vents mauvais, un thriller atypique et sombre comme je les aime.

Un thriller sombre très particulier avec quelques problèmes de rythme mais avec lequel on est tout de même conquis. Il se révèle être un huit-clos noir à bord de ce bateau où les personnages laissent  place à leur personnalité la plus sombre et la plus effrayante.

2 commentaires sur « Vents mauvais, Claire Rivieccio »

  1. J’ai bien aimé ce thriller même si comme tu le soulignes, il connaît quelques problèmes de risques. Certaines scènes étaient vraiment choquantes, mais, à mes yeux, nécessaires pour faire avancer l’intrigue.
    Un thriller intéressant dans un cadre assez atypique, à ne pas mettre dans les mains de tout le monde, comme tu le soulignes !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, il vaut mieux avoir le coeur bien accroché à certains moments et pas trop sensible. J’aime beaucoup les thrillers mais celui-ci change par sa violence et son côté atypique, ça m’a bien plu.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s