After tome 3, Anna Todd

Attention, risques de SPOILERS si vous n’avez pas lu les deux tomes précédents.

Le caractère ombrageux d’Hardin continue à lui jouer des tours, et il échappe de peu à l’expulsion de l’université. De son côté, Tessa retrouve son père par hasard au détour d’une rue. Hardin, toujours aussi ingérable, ne facilite pas cette entrevue inopinée. Tessa va devoir affronter la plus douloureuse des questions : Hardin pourra-t-il s’ouvrir un jour ?
Un week-end chez le père d’Hardin est l’occasion rêvée pour se recentrer sur leur histoire. La rencontre de Riley et de Lillian va leur en apprendre bien plus que toutes leurs querelles. Pourtant, le départ pour Seattle approche… C’est le moment de prendre les bonnes décisions. Mais Hardin est-il seulement capable de mettre ses démons de côté pour suivre Tessa ? Le besoin passionné d’être ensemble sera-t-il plus fort que tous les obstacles ?

 

AVIS

 

Le problème avec Hardin, c’est que quand tout va bien, il est si gentil et si franc que je l’aime trop. Mais quand il est mauvais, c’est la personne la plus détestable que j’aie jamais rencontrée.

 

C’est reparti entre Tessa et Hardin ! Après s’être tournés autour et avoir balayés tous les mensonges, les erreurs du passé, les cris et les pleurs, ils décident de reprendre en main leur relation. Seulement, la vie semble jouer contre eux alors qu’ils peinent déjà à trouver un terrain d’entente en temps normal. Tessa est décidée, elle compte bien partir travailler dans le nouveau bureau éditorial de Christian Vance à Seattle comme elle l’a toujours rêvé. Néanmoins, Hardin n’est pas encore prêt à la laisser partir, imaginant que le départ de la femme qu’il aime dans une autre ville s’apparente à une rupture définitive. Obstiné à ne pas vivre cette expérience avec elle, il tente par tous les moyens de la faire changer d’avis, amenant donc son lot de distensions entre le couple.

Entre temps, Tessa est estomaquée lorsqu’elle retrouve par hasard son père après neuf ans d’absence. Avec ce quasi étranger, elle va tenter de recréer un lien comme elle le peut avec l’aide (souvent démotivante) d’Hardin. Si le père de son petit ami a réussi à changer, se peut-il que son propre paternel puisse trouver la rédemption ? Hardin n’en est pas si sûr mais il a bien d’autres problèmes à gérer, les plus gros étant ceux qu’ils renferment au plus profond de lui-même. Car si la première moitié du tome est dans la continuité des deux premiers, la suite montre une certaine évolution du personnage. Sachant qu’il peut à tout moment perdre Tessa par sa possessivité, sa paranoïa et son manque d’engagement, Hardin essaie de prendre davantage sur lui et d’apprendre de ses erreurs. Pour cela, il retombera d’abord dans ses travers qui vont lui permettre avec l’aide de nouvelles rencontres de prendre conscience de ses mauvais pas. Lillian et Riley sont alors de bons conseils et de bonne compagnie pour Hardin et pour son couple en général même si les parallèles sont trop évidents entre Lillian et Tessa et entre Hardin et Riley, offrant presque un copier-coller des deux couples. Mais en apprenant à mieux gérer sa colère et à s’ouvrir à ses proches tels que Landon ou Ken, son père, Hardin peut déjà être fier du chemin parcouru depuis sa rencontre avec Tessa.

 

La douleur est l’un de ces endroits hideux dont on doit se battre pour sortir quand on y est allé une seule fois, et, même quand on pense qu’on s’en est échappé, on découvre qu’elle vous a marqué à jamais.

 

Par contre, cette dernière devrait faire attention de son côté à ne pas offrir sa confiance à n’importe qui. Un événement majeur de ce tome nous montre bien l’esprit parfois blessé et détraqué de certaines personnes même si cette fameuse scène tombe comme un cheveu sur la soupe tellement elle n’était pas assez développée. Presque aucun indice ne nous permettait d’en venir à cette conclusion extrême. En plus, les conséquences semblent être minimes, les personnages concernés n’étant pas tellement traumatisés par le comportement fou de leurs véritables ennemis. Tout en ressemblant beaucoup aux deux premiers tomes, celui-ci réussit tout de même à se démarquer grâce particulièrement à la seconde moitié de l’histoire plus dense et promettant de bonnes intrigues. Tessa et Hardin sont toujours aussi butés et prompts à faire naître des conflits souvent stériles les rendant parfois agaçants, mais ils restent toujours aussi intéressants à suivre, notamment Hardin qui se révèle toujours davantage par son intensité et la force de ses sentiments amoureux combinés à son envie de tout contrôler au sujet de Tessa de peur de la perdre.

Cette fois-ci, je fais une mini pause après ce troisième tome pour ne pas faire une overdose mais je sais que je vais aller très vite vers le quatrième tome, pourquoi pas à la fin du mois d’août ! La fin promet un apaisement bienvenu dans la relation des deux amoureux avec une évolution certaine dans les liens familiaux des Young.

 

Il est mon héros, mon bourreau parfois, mais principalement mon héros.

 

AVIS

Un tome meilleur que le précédent où les deux personnages évoluent, particulièrement Hardin, alors qu’ils tentent de faire fonctionner leur couple. Toujours addictif, c’est plaisant d’avoir un tome plus concis et intéressant.

 

DE LA MÊME SAGA

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s