Note : 4.5 sur 5.

ILS CROYAIENT MAITRISER LEUR DESTIN.
Ils sont les douze pionniers du programme Genesis. Ils pensaient avoir tiré un trait sur leurs vies d’avant, pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées. En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.
ELLE CROYAIT MAITRISER SES SENTIMENTS.
Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l’amour. Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger. En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.
MEME SI LES SOUVENIRS TOURNENT AU SUPPLICE, IL EST TROP TARD POUR OUBLIER.

NOUS SOMMES DÉSOLÉS POUR CE CONTRETEMPS.
NOUS TRAVAILLONS À RÉTABLIR LA CONNEXION AVEC LE CUPIDO DANS LES MEILLEURS DÉLAIS.
MERCI DE VOTRE PATIENCE ET DE VOTRE FIDÉLITÉ SUR VOTRE CHAÎNE PRÉFÉRÉE : LA CHAÎNE GENESIS !

Que de bouleversements encore une fois dans ce deuxième tome ! Après un coup de coeur pour le premier, je me suis replongée dans cette saga française avec confiance et intérêt surdimensionnés. Et même si ce tome laisse place à quelques brèves lenteurs lors du quotidien sur Mars, il réussit tout autant à surprendre et à passionner le lecteur.

Nous retrouvons les douze participants du Programme Genesis face à ce choix cornélien : faire demi-tour vers la Terre en mourant de faim pour dénoncer les agissements inhumains de Serena McBee ou fouler le sol de Mars et faire comme si de rien n’était. Difficile de trouver un compromis quand votre vie ne tient qu’à un fil. Et alors que chacun donne un point de vue intéressant, c’est encore à Léonor d’endosser le rôle de leader possédant toujours le poids énorme de la survie de tous.

Heureusement pour les membres du Cupido, ils vont bientôt se faire des alliés, Andrew et Harmony McBee, qui pourraient bien mener Serena en prison. Chaque personnage se retrouve avec une épée de Damoclès au-dessus de sa tête mais certains arrivent à mieux s’y faire que d’autres. Car malgré sa situation inconfortable, Serena redouble de sang froid et de stratégie pour mener à bien ses plans.

De leur côté, les participants comptent bien garder leur avantage face à leur productrice pour tenter de rester en vie. Ils savent bien que leur arrivée sur Mars ne change rien au plan de la potentielle nouvelle vice-présidente des États-Unis. D’abord, ils semblent se montrer moins dupes face aux démonstrations d’affection de Serena ce qui les amènent à davantage se rapprocher. Les couples se forment sans réelle surprise et des binômes se créent par leur statut respectif. Mais des dissensions semblent également naître, particulièrement autour d’Alexeï qui se révèle beaucoup moins charmant que lors des speed datings.

Tu es une étoile, Léonor, une géante rouge ; mais moi je suis un trou noir, et les trous noirs dévorent les étoiles qui s’approchent trop près d’eux. Je risque d’engloutir ta lumière dans ma nuit.

Malheureusement, une majorité des pionniers se laissent  nouveau rapidement amadouer par Serena ce qui semble assez incompréhensible au vu de ce qu’il savent. Seuls quelque uns réussissent à garder la tête froide face aux présents et paroles prévenantes de la productrice. Sur Terre, la population est toujours aussi déchaînée autour de cette conquête spatiale et romantique.

Elle se métamorphose en forme compacte fanatique face à cette téléréalité en oubliant parfois leurs propres préoccupations pour s’inquiéter davantage de la vie de Léonor et de ses camarades. Andrew et Harmony tentent de déterrer les secrets les plus enfouis de Serena McBee afin de l’évincer une fois pour toute. Cependant, malgré leur intelligence et leur savoir-faire, il sera dur pour eux d’avancer incognito face à leur traque constante et à l’addiction d’Harmony à la Zéro-G amenant à des épisodes de manques dangereux.

Sur Mars, les pionniers commencent à s’habituer à leur nouvelle vie, oubliant pour la plupart la menace qui plane au-dessus d’eux. Léonor est toujours au centre de ce groupe et tout en restant toujours aussi forte et indépendante, elle se laisse porter par l’amour, l’amitié et la confiance qu’elle ressent pour ses camarades. Les garçons sont davantage mis en avant maintenant que le groupe est entièrement formé mais certains restent toujours au second plan.

La fin nous promet un rebondissement fou et surprenant qui remet en question l’affection que le lecteur a pu ressentir pour certains personnages. Mais surtout, il sera difficile pour vous de ne pas vouloir lire rapidement le troisième tome pour poursuivre l’aventure et comprendre les choix des protagonistes mais également le tome bonus, les Origines, qui retrace les phases de sélection des six participants masculins.

Les roses n’ont rien de mièvre ou de gentil, elles sont juste vraies. Cruellement vraies. Si leurs pétales nous montrent que la vie est belle à couper le souffle, leurs épines nous rappellent qu’elle est dangereuse à en crever.

Un deuxième tome tout aussi époustouflant et fort que le premier même si j’ai ressenti quelques moments de lenteur pendant le quotidien sur la nouvelle planète. Le groupe sur Mars se forme réellement alors que la menace Serena McBee reste toujours aussi dangereuse. La révélation finalement donne envie de lire immédiatement la suite.

De la même saga

tome 1 (2015)
tome 3 (2016)
tome 4 (2017)
Origines tome 0 (2016)

Du même auteur

Animale
Tambours dans la nuit tome 0 (2013)
La Malédiction de Boucle d’or tome 1 (2013)
La Prophétie de la reine des neiges tome 2 (2015)

Vampyria
La Cour des ténèbres tome 1 (2020)
La Cour des miracles tome 2 (2021)

4 commentaires sur « Phobos tome 2, Victor Dixen »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s