Note : 4.5 sur 5.

Une semaine à Venise avec sa meilleure amie, voyage en jet privé et chambre avec vue sur la place Saint-Marc… Trop beau pour être vrai ? Oui, Charlotte aurait dû se méfier. Elle se retrouve à pister un ennemi mortel des Scorpi, le Chasseur. Aidée par une étrange créature cachée dans les canaux, elle remplit sa mission, mais découvre que celui-ci est loin d’être seul ! Toutes les familles de l’ombre vont alors converger vers Venise pour livrer combat, envoyant leurs meilleurs tueurs, plus terrifiants les uns que les autres… les pires étant sa propre belle-famille !

– Oui. Telle que je te connais, tu vas paniquer tout le temps, au décollage et à l’atterrissage du jet par exemple, et je ne saurais pas à quel moment tu as vraiment besoin de moi.
– Hein ? m’insurgeai-je.
– Donc il faut convenir d’un signal. […]
– L’idéal, reprit-il sans paraitre remarquer mon attitude, ça serait que tu fasses battre ton cœur en morse et que tu m’envoies un SOS quand tu veux que je vienne.
L’effarement m’empêcha de trouver une repartie intelligente. Faire battre mon cœur en morse ?

Dernier tome de la trilogie Scorpi, Ceux qui tombent les masques conclut à merveille l’histoire de Charlotte depuis sa rencontre avec les créatures de l’ombre et autres créatures surnaturelles. Après Paris et Belfort, direction Venise ! Devant jongler entre les extravagances des habitants du manoir Scorpi et l’arrivée surprise de son amie Sophie pour les vacances, le quotidien de Charlotte n’en finit pas d’être chargé. Et lorsque Walder Draconis propose aux deux jeunes filles un week-end à Venise, Charlotte ne se doute pas du travail d’espionnage qu’elle va devoir entreprendre sous le nez de sa meilleure amie. La menace lors du deuxième tome semble ici prendre des proportions démesurées. Alors que de nombreux tueurs se retrouvent pour divers colloques dans la cité vénitienne, Charlotte sera chargée de les surveiller afin de donner un compte-rendu aux créatures de l’ombre.

Heureusement, la jeune femme ne sera pas seule pour faire face aux nombreux dangers mais sera bien aidée par l’inspecteur Balard et également par de nouveaux personnages étonnants et surnaturels. Loin de Belfort et du manoir, la famille Lesath est nettement en retrait  tout au long de ce dernier tome. Comme dans le précédent, Roxanne Dambre met l’accent sur son héroïne ce qui peut s’avérer être dommage à certains moments lorsque l’on sait que ce tome est bien le dernier sur les aventures des Lesath. Mais, même si l’humour d’Adam et d’Elias est moins présent, ce troisième opus arrive à nous garder en haleine entre espionnage, scènes tendues entre Charlotte et ses ennemis et le côté toujours gentil, quelque peu absurde, avec la meilleure amie qui ne se doute pas de ce qui se déroule derrière son dos.

Je finis ma lecture un peu déçue de faire mes adieux aux personnages qui, selon moi, auraient encore eu beaucoup de choses à raconter. L’auteure venait à peine de gratter à la surface du personnage de Julia qui me semblait très intéressant tout comme Lazarus ou encore les domestiques toujours aussi sympathiques et parfois loufoques. La trilogie se termine sur une très bonne note, le troisième tome étant, je pense, celui que j’ai préféré ; moins dans l’humour mais plus complexe dans son intrigue. Les familles de l’ombre se dévoilent aussi davantage même si c’est très loin d’être central (pourquoi pas un autre tome ?).

Élias renifla et s’essuya le nez dans mon coupe-vent. Misère…
— Tu m’aimes quand même ? demanda-t-il d’une toute petite voix.
— Bien sûr que je t’aime ! m’exclamai-je en le serrant plus fort dans mes bras.
— Même si… Même si je n’ai tué personne ?
Il y avait vraiment un truc qui ne tournait pas rond chez ce gosse.
— Ce n’est pas la quantité de gens que tu tues qui est importante, Élias, décréta sa cousine, c’est la qualité.
— Ah ?
— Un jour, tu trouveras la bonne personne à tuer pour Charlotte et ce jour-là, elle t’aimera encore plus.
Élias se redressa et frotta ses joues humides, l’air décidé.
Je soupirai, soudain très lasse. En fait, c’était toute la famille qui avait un problème.

Un troisième tome qui conclut très bien la trilogie même si j’aurais aimé suivre encore davantage les personnages et les voir encore plus évoluer. Un nouveau décor qui permet d’apporter une certaine fraîcheur alors que l’intrigue s’intéresse principalement à Charlotte, mettant les Lesath de côté.

De la même saga

De la même auteure

  • Aurora (2017)
  • Magda (2018)
  • Un karma presque parfait (2018)
  • Un appart de rêve (2019)

Animae

  • L’Esprit de Lou tome 1 (2012)
  • La Trace du coyote tome 2 (2013)
  • Le Cauchemar du chien tome 3 (2013)
  • Le Rire de la hyène tome 4 (2013)

Signé Sixtine

  • Derrière les étoiles tome 1 (2018)
  • Les Échos de l’au-delà tome 2 (2019)

2 commentaires sur « Scorpi – Ceux qui tombent les masques tome 3, Roxane Dambre »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s