Note : 4 sur 5.

« J’étais frustré par mon incapacité à attirer les emmerdes. Ça faisait dix ans que les journaux nous rebattaient les oreilles avec leurs histoires de meurtres. Je n’arrivais même pas à provoquer une simple agression. »
Piliers de bars, prostituées, receleurs, clochards, arnaqueurs ou même monsieur tout-le-monde….tels sont les personnages qui jalonnent les récits de Larry Fondation, et composent le fascinant panorama d’une Los Angeles hallucinée. Une bagarre dans un bar, une rencontre amoureuse, une strip-teaseuse qui cède à un client, un braquage, un moment d’héroïsme anonyme, ici chaque situation, même la plus banale, peut basculer vers l’irrémédiable. Larry Fondation parvient à saisir ces instants fugitifs qui révèlent toute la folie d’un monde à la dérive. Folie qui glisse parfois jusqu’à l’absurde – l’humour et l’optimisme perçant alors derrière les fissures du bitume.

Sdf, stripteaseuses, piliers de bars, dealeurs, voleurs, etc… Nous voilà entraînés dans le Los Angeles que l’on ne dévoile pas sur les cartes postales ou sous les paillettes de la télévision. Larry Fondation propose bel et bien avec son recueil Effets indésirables un regard entre réalisme et absurde comique sur ces minorités beaucoup moins représentées. Et dès la première nouvelle mettant en scène un client venu braquer un bar pour un verre, le ton est donné. Souvent fantasque et amusant, ce recueil offre un point de vue intéressant sur ces existences le plus souvent dans l’illégalité et pourtant doués de bon sens pour la plupart.

Oui, parfois, il est difficile de comprendre le comportement de ces personnages ou d’être d’accord avec leur décision finale mais tout le monde n’a pas la même perception du danger ou tout simplement les mêmes limites. Certaines nouvelles se ressemblent, d’autres poétiques sont parfois difficiles à déchiffrer mais le mélange de ces vies illicites reste attractif. Larry Fondation possède un verbe amusant et ses histoires, parfois banales mais le plus souvent inattendues, sont très distrayantes tellement elles paraissent loin du quotidien de la grande majorité des individus.

Au sein d’Effets indésirables, nous naviguons entre les rues d’un Los Angeles que certains découvriront. Là-bas, tout n’est pas toujours beau à voir et chacun peut devenir la victime d’un autre. Entre vols, deals, prostitution, violences, alcool et sexe, bienvenue dans la Cité des Anges ! Merci aux éditions 10/18 et à Babelio pour ce partenariat.

Ce recueil réussit à se montrer distrayant et amusant malgré la violence dont il peut faire preuve grâce au ton que prend l’auteur pour raconter ses histoires. Il nous dévoile une partie de Los Angeles que l’on a pas l’habitude de voir au premier plan.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s