Note : 4 sur 5.

La vie semble soudainement sourire à Mélissandre. Une place in extremis aux Beaux-Arts et un appart luxueux dans un immeuble haussmannien à Paris. Son bonheur est troublé par une voisine au comportement étrange. Au fil du temps, percer le mystère de cette énigmatique « Dame du 2ème » va devenir une véritable obsession pour la jeune femme. Va-t-elle réussir à la croiser un jour, à lui parler, et peut être à découvrir son secret ?

Mélissandre peine à croire en sa chance quand elle obtient une place aux Beaux-Arts de Paris et un logement dans un appartement fait pour elle. La vie à la capitale a tout pour lui réussir alors que la jeune femme vit son rêve en rentrant dans sa formation artistique. Seule ombre au tableau, ou plutôt mystère qui va se transformer en fascination, voire obsession : l’identité de la dame du 2eme. Alors que des bruits s’échappent de l’appartement du dessus, Mélissandre apprend par la concierge que la locataire travaille aux États-Unis et que l’appartement est donc inoccupé. Seule la concierge y pénètre afin de nourrir le chat et faire le ménage. Mais alors d’où proviennent ses pleurs étouffés, ses pas entendus dans l’appartement ? Et surtout, comment expliquer cet iris bleu que Mélissandre a aperçu par le judas de la porte d’entrée ?

Elle commence donc à s’interroger, à s’inquiéter. Pourquoi la concierge semble si gênée lorsqu’il est question de cet appartement et de cette voisine en voyage d’affaires ? Avec cette courte nouvelle, Nora Samir s’insinue dans le quotidien de sa narratrice à la recherche de réponses face à cette étrangeté qui va rapidement prendre le pas sur ses occupations journalières. On ressent la bizarrerie de la situation, la curiosité pointant le bout de son nez jusqu’à ce qu’on veuille nous aussi résoudre ce mystère.

Sans trop en dire au vu de la rapidité de cette lecture, le brouillard se désépaissit graduellement de manière très intéressante. Comme Mélissandre, on s’intrigue du peu d’informations sur cette voisine inconnue et sur l’étrangeté des événements survenus dans son appartement. La lecture a été courte mais agréable. Merci à Nora Samir pour m’avoir permis de lire sa nouvelle.

Une nouvelle intéressante avec un bon rythme et une intrigue de plus en plus inquiétante et qui touche autant notre curiosité que celle du personnage principal.

De la même auteure

  • L’Arche de Noé ou L’Incroyable Aventure de Mamadou (2014)
  • Le Grand Frère (2016)
  • La Joggeuse (2017)

2 commentaires sur « La Dame du deuxième, Nora Samir »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s