Note : 4.5 sur 5.

Quand j’avais six ans, le Kaiser a tué ma mère. Pendant dix ans, j’ai vécu comme une morte, l’ombre de moi-même, à la merci de mes tortionnaires. On m’a volé mon nom. Mais je ne serai jamais Lady Thora. Je m’appelle Theodora Eirene Houzzara. Comme ma mère avant moi et toutes mes aïeules, je suis une reine du feu, et le sang du dieu coule dans mes veines. Quoi qu’il m’en coûte, je reprendrai ce qui m’a été volé.

La dernière personne qui m’ait appelée par mon vrai nom a été ma mère, juste avant de mourir.

Suite à de multiples avis très positifs à propos de ce nouveau roman, je me suis laissée tentée sans trop de difficulté. Une princesse entravée, un ennemi royal tyrannique et bourreau, un espoir de rébellion afin de récupérer tout un royaume ; mes espoirs étaient grands. Et, au départ, j’ai cru que j’allais rapidement arrêtée ma lecture. Ash princess commence abruptement, poussant le lecteur dans cette intrigue qui manque, selon moi, de réels prémices.

Theosodia est depuis dix ans devenue Thora, la princesse de cendres déchue depuis que sa mère, la reine d’Astrée, a été assassinée par le nouveau conquérant de l’île, le Kaiser Corbinian. Retenue à la cour depuis toutes ses années, elle sert d’exemple aux rebelles astréens qui souhaiteraient bouleverser le pouvoir des kalovaxiens qui ont assiégé et mis en esclavage toute l’île. À chaque tentative de révolte, à chaque victoire du célèbre pirate Dragonsbane contre le Kaiser, Theosodia/Thora est marquée par le fouet en place publique. Pour que personne n’oublie qui détient le pouvoir, pour accepter de rentrer dans le rang, de baisser le regard et d’abdiquer.

Mais après une nouvelle preuve de la cruauté sadique du Kaiser, Theosodia ne peut plus obéir sans agir. Elle doit commencer à se battre pour récupérer ce qui lui revient de droit. Et la réapparition d’un ami du passé va peut-être pouvoir l’aider dans ses plans. Blaise est un rebelle, un ancien esclave qui a réussi à s’enfuir des mines qui finissent inéluctablement par rendre fou ceux qui y descendent afin de collecter des Spirigemmes, des pierres fortifiant le pouvoir des éléments offerts aux Gardiens.

Theosodia et Blaise concoctent alors un projet fou, celui de renverser le Kaiser à l’intérieur-même de son château. Et Theosodia sait comment réussir ce miracle : monter le prince Søren contre son père en le séduisant. La tâche a l’air d’être encore plus aisée alors que la jeune femme décèle la haine que le prince ressent déjà pour le Kaiser. En la jouant intelligemment, Theosodia va pouvoir compter sur Blaise et sur deux nouveaux amis, Heron et Artemisia, afin de créer ces dissensions à la Cour. Mais, elle va devoir se méfier, certaines personnes sont plus intelligentes qu’elles ne le laissent paraître. La Kaiserin est bien au fait des plans de son mari concernant Theosodia et Crescentia est peut-être sa plus proche amie, mais acceptera-t-elle de la choisir au détriment de sa patrie ?

Nous ne sommes pas définis par ce que nous faisons lorsque nos vies sont en jeu. Nous ne nous excusons pas pour ces gestes-là, reprend-t-elle calmement, ses yeux toujours rivés aux miens. Ils t’ont peut-être brisée, Theo, mais cela fait de toi une arme plus aiguisée. Et il est temps que tu serves

Contrairement à ce que je pouvais imaginer au départ, Theosodia est prête à faire des sacrifices. Vivre avec ses geôliers depuis dix ans la rendu plus forte, plus intransigeante. Mais tous ne sont pas mauvais et c’est bien le dilemme. Pourra-t-elle intenter à la vie de Crescentia, celle qui lui a toujours tendu la main ? A Søren, qui se révèle être l’opposé de son père ? Mais pour être reine, il faut être prête à faire des sacrifices qui, certains, resteront gravés de manière indélébiles dans sa mémoire.

Entre ses desseins et ses émotions, un triangle amoureux va naître au centre de Theosodia mais heureusement, il ne prend pas autant de place que je ne le pensais. Prévisible, il reste néanmoins peu important, en retrait de l’intrigue principale. On peut alors se prendre d’affection pour les deux hommes sans chercher à les mettre obligatoirement en compétition pour obtenir le coeur de la princesse. Les personnages sont bien développés, certains possédant plus de nuances que d’autres, offrant un ensemble convaincant et très intéressant.

L’univers fantasy a déjà beaucoup de choses à offrir dans ce premier tome et j’en attends encore davantage dans la suite. Laura Sebastian développe sa mythologie avec les dieux astréens et leurs liens avec les Spirigemmes et la société d’Astrée, et celui unique des kalovaxiens. Ceux-ci, tout en ayant envahi nombre de terres, adoptent cependant quelques codes de la terre assiégée, laissant Theosodia et les autres astréens constamment en proie à leurs souvenirs d’antan lorsque leurs ennemis n’avaient pas encore ravagé leur peuple.

Dès la moitié de ce premier tome, l’intrigue gagne en intensité et difficile alors de lâcher prise. Les événements s’enchaînent entre manipulations, craintes de représailles du Kaiser et espionnage à la cour. Le récit tient en haleine jusqu’au bout avec une fin à laquelle il est difficile de s’attendre et qui promet un deuxième tome commençant sur les chapeaux de roue ! Ça va être vraiment dur d’attendre la publication de la suite en 2019 tellement j’étais plongée dans ce premier tome malgré un début qui ne m’avait pas convaincu. Finalement, Ash princess est à découvrir !

d’une certaine manière, elle avait raison. J’étais une princesse de cendres. Il n’y a plus rien à brûler en moi. Il est temps maintenant qu’une reine renaisse.

Une héroïne forte qui peut être également en proie aux doutes et à ses émotions mais qui met les considérations de son peuple avant les siens. L’univers fantasy est déjà bien développé et donne envie d’en apprendre encore davantage au milieu de ces personnages tous intrigants.

De la même saga

Lady Smoke tome 2 (2019)
Ember queen tome 3 (2020)

4 commentaires sur « Ash princess tome 1, Laura Sebastian »

    1. Il est en tout cas moins présent que ce que je le prévoyais au début de ma lecture. Ce n’est vraiment pas le plus important dans l’histoire, Theosodia devant s’occuper de pas mal de choses avant sa vie sentimentale ^^

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s