Bilan de la semaine – 07 Janvier 2019

bilansemaine.jpg

Les livres

Versus (2018) de Luca Tahtieazym : Achille n’est pas un assassin, c’est un « artiste » – d’ailleurs la presse l’a surnommé ainsi. Son problème est simplement que les autres, à commencer par ses victimes, ne comprennent pas son art… Une fois ses « œuvres » achevées, il rentre chez lui, à Nice, auprès de la douce Claire avec qui il partage sa vie, et retrouve son quotidien d’homme ordinaire. Lorsqu’il découvre un beau jour dans les journaux qu’on lui attribue à tort une nouvelle victime, l’Artiste comprend qu’un autre tueur connaît son modus operandi et a décidé de l’imiter. Furieux et paranoïaque, l’assassin se fait enquêteur pour retrouver son double criminel dans un jeu du chat et de la souris qui n’a de jeu que le nom. Tueur en série contre tueur en série, qui est la proie de l’autre et qui l’emportera ?
On rentre complètement dans la tête d’un tueur en série qui semble personnellement nous parler, c’est glaçant. L’auteur construit très bien son récit avec un point de vue original et une enquête qui tient la route. 17/20

À la cour du roi des rats précédé du Démon dans l’escalier (2018) de Julien Noël : Ces aventures prennent place de nos jours, dans une ville réputée tranquille. Comme partout, les sorciers y sont nombreux, dans l’ombre, et vaquent à leurs affaires sans trop se préoccuper des sans-magie qui les entourent. Vous incarnez un gaillard tombé un peu par hasard dans ce milieu, où il vivote au plus bas de l’échelle sociale. Vous n’êtes guère connu encore que pour des trafics sans gloire et, désœuvré, vous passez vos soirées dans des tripots sordides, à boire des coups dans l’espoir d’y nouer des contacts utiles. Un soir, enfin, Patte-de-Bouc, le plus terrible sorcier que vous connaissiez, vous aborde : il a des missions à vous confier. Votre rêve de monter les échelons de la pègre magicienne est peut-être en passe de se réaliser… à condition que vous sachiez éviter les périls qui vous attendent sur la route !
Deux histoires interactives intéressantes où l’on peut faire nos propres choix dans un univers fantasy au sein d’une ambiance étrange et effrayante, voire glauque. C’est très prenant et instinctif tout en misant sur les renseignements tout au long du récit. 16/20

L’Architecte du temps (2018) de Chris Red : Londres. 1851. Edgar Stone est un inventeur aussi renommé que décrié. Une humiliation publique lui a valu d’être la risée des journalistes, et notamment de Charles McCartigan, l’employeur de Rose Cunningham, sa compagne. Déterminé à laver son nom souillé et à prouver sa valeur, il a défié les lois du temps pour présenter ses futures créations lors de la première Exposition Universelle de l’ère moderne. Devant la reine Victoria, la souveraine de l’Empire britannique, et accompagné de son fidèle assistant, Richard Morris, il compte prouver à tous son talent et son ingéniosité. Mais surtout, il rêve de rendre le monde meilleur et d’accélérer la croissance industrielle de sa nation. Tout semble se dérouler à merveille… Jusqu’à l’apparition de l’inspecteur Samuel Grant, haut gradé au sein de la division temporelle de Scotland Yard qui va le conduire en 1999 dans un Londres futuriste où l’attend son procès.
Me revoilà avec Chris Red dans un nouveau genre, le steampunk, dont je suis très loin d’être familière. C’est peut-être pour ça que j’ai moins accroché à ce livre qu’aux précédents de l’auteur même si je reconnais que l’histoire est bien construite et racontée avec des personnages fascinants. 15/20

/

Les séries

The Last Kingdom saison 3 (2018) épisodes 8 à 10 : (Résumé de cette saison) La santé d’Alfred déclinant, et avec elle son rêve d’une Angleterre unie, Uhtred doit choisir son camp dans la confusion et affronter de nouveaux envahisseurs du Wessex.
Alors que je trouvais que cette saison tournait un peu en rond même si ça reste bon, ces toris derniers épisodes étaient géniaux. La conversation entre Uhtred (Alexander Dreymon) et Alfred (David Dawson) est décisive, on l’attendait depuis le début de la série, c’était juste génial. Les actions d’Uthred en fin de saison sont juste jouissives tellement on les attendait mais il y a encore du ménage à faire. Par contre, le final aurait pu être une bonne fin de série mais la série est déjà renouvelée donc j’espère que l’on ira enfin à Bebbanburg.
17,5/20

How to get away with murder saison 5 (2018) épisodes 5 à 8 : (Résumé de cette saison) Après la victoire du recours collectif d’Annalise à la Cour Suprême, Michaela, Connor, Asher et Laurel tournent la page vers un nouveau chapitre de leurs vies. Cette saison, un nouveau mystère impliquant l’un des leurs sera décrypté, tandis que les relations seront mises à l’épreuve et que de nouveaux secrets seront révélés.
J’ai cru que Connor (Jack Falahee) et Oliver (Conrad Ricamora) voulaient nous achever avec les deux derniers épisodes de cette premiere partie de saison tellement ils sont mignons. Par contre, Michaela (Aja Naomi King) est toujours aussi douée pour faire n’importe quoi. Qu’Asher (Matt McGorry) arrête d’espérer et se trouve quelqu’un d’autre sérieux… Bonnie (Liza Weil) m’a beaucoup plu, elle doit faire face à une révélation dure à encaisser, ce qui n’excuse pas son dernier acte lors du dernier épisode. Je me demande commencent elle et Nate (Billy Brown) vont s’en sortir… 17/20

2 réflexions au sujet de “Bilan de la semaine – 07 Janvier 2019”

  1. J’ai entendu parler de The Last Kingdom et j’avoue que je suis curieuse ! Mais y a tellement de séries à regarder !!!
    Quant à la seconde série (le titre est trop long pour que je l’écrive et le retienne ^^) j’ai pas vraiment accroché après deux épisodes du coup j’ai laissé tombé ^^

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai, il y a tellement de choix qu’on ne sait plus quoi regarder. J’ai commencé The Last Kingdom sur un coup de tête et je suis bien contente, la série est de bonne qualité.
      Pour How to get away with murder, je n’avais pas accroché aux deux/trois premiers épisodes, c’est un peu dur de tout comprendre avec les différentes chronologies mais ensuite, ça allait tout seul au fur et à mesure où je me suis attachée aux personnages (qui sont quand même des têtes à claques).

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s