Note : 4.5 sur 5.

Londres. 1851. Edgar Stone est un inventeur aussi renommé que décrié. Une humiliation publique lui a valu d’être la risée des journalistes, et notamment de Charles McCartigan, l’employeur de Rose Cunningham, sa compagne. Déterminé à laver son nom souillé et à prouver sa valeur, il a défié les lois du temps pour présenter ses futures créations lors de la première Exposition Universelle de l’ère moderne. Devant la reine Victoria, la souveraine de l’Empire britannique, et accompagné de son fidèle assistant, Richard Morris, il compte prouver à tous son talent et son ingéniosité. Mais surtout, il rêve de rendre le monde meilleur et d’accélérer la croissance industrielle de sa nation. Tout semble se dérouler à merveille… Jusqu’à l’apparition de l’inspecteur Samuel Grant, haut gradé au sein de la division temporelle de Scotland Yard qui va le conduire en 1999 dans un Londres futuriste où l’attend son procès.

Après la saga des Quatre Éléments, Les Fils du destin et La Malédiction de l’océan, je retrouve la plume de Chris Red dans un autre genre : le steampunk. Amatrice dans ce genre, je dois avouer que j’ai eu au début un peu de mal à entrer dans le récit et c’est bien à cause de ce genre littéraire qui, je me rends compte, me convient peu. Plongés dans le milieu du XIXème siècle londonien, nous suivons Edgar Stone, inventeur rejeté à la suite d’une humiliation publique. Bien décidé à prendre sa revanche afin de retrouver sa notoriété et sa légitimité, il présente à la ville ses inventions révolutionnaires ayant le but de faire grandement avancer l’économie du pays. Mais tout se gâte quand l’inventeur est envoyé en 1999 afin de répondre à son procès.

Nous découvrons alors ces deux époques bien différentes l’une de l’autre mais qui n’apportent heureusement pas un trop gros contraste entre elles. L’auteur réussit une nouvelle fois à construire son récit d’une manière très intéressante avec un univers fouillé et parfaitement développé et des personnages fascinants qu’on suit avec grand plaisir tout au long de cette histoire. Il nous pousse également à nous interroger sur cette grande propension à vouloir toujours aller plus loin. Les dérives de ces technologies ne vont-elles pas se révéler trop néfastes sur notre monde dans les années à venir ? Jusqu’où tout cela va nous mener ? Mais comme souvent, rien ne compte plus que le moment présent, on aura bien tout le temps de s’interroger sur les conséquences futures lorsqu’elles seront bien présentes.

Mais Edgar Stone, lui,  va pouvoir découvrir les résultats et effets de ses inventions qu’il pensait probantes pour l’évolution de la société anglaise et du monde. À partir de l’ouverture du procès d’Edgar Stone, nous voilà partis en direction de diverses aventures dans différentes époques qui convergent vers le même but : éviter la fin de notre monde. On traverse l’espace-temps sans être perdus grâce au style de Chris Red qui est fluide et travaillé tout en prenant plaisir à suivre cette grande aventure dans le temps. Merci une nouvelle fois à Chris Red pour cette lecture.

La sortie prématurée d’Edgar Stone et de son assistant intriguait autant qu’elle n’offrait guère d’espoir de les voir revenir rapidement.

Même si j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire dû au genre steampunk, il n’est pas difficile ensuite d’être pris dans cette intrigue aux diverses époques et aventures au côté de personnages étonnants et fascinants qui s’interrogent sur les bienfaits et dérives de l’évolution technologique.

Du même auteur

  • Voyage hors du temps (2014)
  • 2023 (2015)
  • La Malédiction du chasseur (2015)
  • Droit au cœur (2018)
  • La Malédiction du bonheur (2018)
  • Les Liens du sang (2020)

Les Quatre Éléments

Karmenyta

Karma

8 commentaires sur « L’Architecte du Temps, Chris Red »

  1. J’avais repéré le roman grâce à sa couverture, et ta chronique confirme que les réflexions soulevées par l’auteur et sa plume pourraient me plaire. J’ai un autre roman de l’auteur à lire, mais je garde celui-ci en tête 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s