Wild side, Michael Imperioli

À seize ans, Matthew n’a connu que le quartier du Queens à New York et une existence solitaire avec sa mère. À la faveur d’un héritage inattendu, une nouvelle vie s’offre à lui : Manhattan et ses avenues chics, la fascinante Veronica, ainsi qu’un voisin musicien qui l’embarque dans ses aventures, un certain Lou Reed… Matthew plonge avec eux dans un tourbillon d’amour, d’art, de liberté – au risque de se perdre.

 

AVIS

 

Installé devant le magnétophone posé sur la table basse, Lou passait en boucle un segment de quinze secondes. On aurait dit le bruit de la strangulation d’une douzaine de guitares fracassées dans une pièce contenant une centaine de radios et de postes de télé réglés chacun sur une fréquence différente. C’était le son de la ville elle-même, distordu à travers un objectif grand angle appliqué contre l’oeil d’un homme qui n’aurait pas dormi depuis cinq jours, électrisé par quelque obscure variété de stimulant chimique : violence, paranoïa et terreur apocalyptique pures.

 

Offert à Noël, je me suis empressée de lire le premier roman de Michael Imperioli, plus connu en tant qu’acteur, notamment dans la série Les Soprano. On me l’avait vendu comme un périple identitaire avec des airs de L’Attrape-coeurs de Salinger et je n’ai pu qu’être intriguée par ce livre. Et finalement, je n’ai pas été déçue. Ça ne sera pas le livre de l’année pour moi mais ces trois cent pages passent vraiment toutes seules à mesure où l’on suit ce jeune narrateur en pleine découverte d’une des facettes de Manhattan.

Ayant toujours habité dans le Queens avec sa mère célibataire depuis que son père les a quitté pour une autre vie avant de mourir précipitamment dans un accident de voiture, Matthew se retrouve plongé dans l’inconnu au sein de ce nouvel environnement plus luxueux et surtout beaucoup plus atypique. À Manhattan, il va faire l’expérience de l’amour mais pas celui tout beau, tout rose. Non, plutôt celui qui peut nous tirailler entre le bien et le mal, nous inquiéter et nous exciter par son danger et son imprévisibilité voire nous détruire. Veronica semble être une jeune femme inaccessible et va entraîner Matt vers un monde obscur auquel il ne serait pas aller de lui-même si ce n’est pour réussir à la conquérir.

 

Mon petit Tim, ça va être la première chanson rock à changer l’eau en vin, à nourrir les multitudes et à faire sortir les morts de leurs tombeaux.

 

Mais avant Veronica, il y a surtout Lou Reed, la rockstar complètement déconnectée de la réalité qui va prendre Matt sous son aile. Entre la boisson et les drogues à outrance, il est difficile de suivre Lou dans son quotidien. Du haut de ses seize ans, Matt devient donc comme l’assistant de la star, l’aidant de droite à gauche pour des bricoles. Dans ce nouveau lieu, le jeune narrateur se révèle en la présence de ces deux personnes dont l’émotivité est parfois trop forte, trop violente, pour ce monde où tout file à toute allure, où rien ne nous ait épargné. Deux âmes désillusionnées, défaites par leur parcours, si court soit-il pour Veronica.

Le narrateur n’est pas inoubliable mais il est facile de s’imaginer à sa place, influencé par ces deux personnes dotées de fortes énergies. Imaginant son récit autour d’une personne réelle, Michael Imperioli invente un récit sulfureux et intéressant qui donne envie d’en savoir davantage sur ce fameux Lou Reed qui semble avoir eu une vie particulièrement riche en expériences.

C’est étrange comme les choses qui débouchent sur des évènements capitaux commencent par des moments si minuscules, si ordinaires.

 

CONCLUSION

Un récit initiatique sur un jeune garçon découvrant les frasques de ces deux nouveaux compagnons dans une aventure aussi éphémère que mémorable. L’auteur signe un premier roman réussi en nous dévoilant la part tortueuse des protagonistes dans ce décor privilégié.

Une réflexion sur “Wild side, Michael Imperioli”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s