Les livres

Le Sorceleur : Le Dernier Voeu tome 1 (1990) d’Andrzej Sapkowski : À travers les plaines arides et les montagnes escarpées des Royaumes du Nord, un homme avance seul. En ces temps obscurs, il est l’un des rares à ne pas craindre les terribles créatures qui croisent sa route. Car Geralt de Riv est un sorceleur : un mercenaire initié aux secrets d’une ancienne magie. Il suit son propre code de l’honneur dans un monde qui a oublié le sien, avec l’espoir inavoué de réaliser son dernier vœu : retrouver son humanité.
Le Dernier voeu est une bonne introduction au monde fantasy remplie de créatures fantastiques sortant de mythologies et légendes diverses du Sorceleur. Les nouvelles n’ont pas de liens à part leur héros Geraltde Riv que l’on accompagne dans son travail mal perçu mais indispensable de sorceleur. 15/20

Phèdre de Platon : Chatoyant, virtuose, profond, le Phèdre constitue l’un des chefs-d’œuvre de Platon. De l’amour et de l’art de discourir : c’est d’abord ce double thème qu’explore Socrate dans un dialogue à hâtons rompus avec Phèdre, sur les bords ombragés de l’Ilissos, au pied de l’Acropole écrasée de chaleur. La rhétorique est dangereuse quand elle n’est pas guidée par le souci du vrai, et l’amour funeste quand il n’élève pas. Pourtant, que la visée de la vérité et l’amour divin pour le beau s’emparent des âmes, et tout s’inverse : Socrate, de mythes en discours, dessine les contours de l’essence de l’âme, et trace la voie de la connaissance vraie, celle de la dialectique, qui jetterait les hases d’une rhétorique philosophique. Enfin, il statue sur la redoutable écriture, un jeu sans valeur, à moins que par l’imitation des discours philosophiques vivants, elle ne contribue à féconder les âmes. Pourquoi et comment devient-on philosophe ? Tel est bien au total l’enjeu central du Phèdre.
J’avais adoré me plonger dans Le Banquet, ici, ça a été un peu plus compliqué. Il faut parfois bien s’accrocher pour tout comprendre et apprécier le discours de Socrate et de Phèdre sur l’amour et plus particulièrement sur celui qui aime et celui qui n’aime pas. 15/20

Creuse la mort (2016) de Paul Clément : Que feriez-vous si chaque nuit une fosse était creusée dans votre jardin ? Vous la rebouchez ; une nouvelle vous y attend le lendemain. Vous interrogez les autorités ; nul ne vous répond. C’est la situation à laquelle Frédéric, un banquier de province, est confronté lorsqu’il découvre un beau matin une mystérieuse fosse en plein milieu de sa pelouse. Décidé à en découvrir l’origine, il est loin de se douter de l’ampleur que les événements vont bientôt prendre. Et s’il creusait sa propre tombe ? Celles de sa famille et de ses proches ?
Ma lecture a été en dent de scie, entre des moments ralentis par trop de descriptions et d’autres où l’auteur nous plonge dans un univers très immersif et palpitant. Mais même si j’ai apprécié l’intrigue, la fin retombe un peu comme un soufflé…  14/20 –> Ma chronique

/

La chronique

Le Temps d’apprendre à vivre (2019) d’Elsa Boublil
Charley Davidson : Dix tombes pour l’enfer tome 10 (2016) de Darynda Jones
Les Contes interdits : Peter Pan (2017) de Simon Rousseau

/

L’acquisition

belledejour

/

Les films

Dragons 2 (2014) de Dean DeBlois : Tandis qu’Astrid, Rustik et le reste de la bande se défient durant des courses sportives de dragons devenues populaires sur l’île, notre duo désormais inséparable parcourt les cieux, à la découverte de territoires inconnus et de nouveaux mondes. Au cours de l’une de leurs aventures, ils découvrent une grotte secrète qui abrite des centaines de dragons sauvages, dont le mystérieux Dragon Rider. Les deux amis se retrouvent alors au centre d’une lutte visant à maintenir la paix. Harold et Krokmou vont se battre pour défendre leurs valeurs et préserver le destin des hommes et des dragons.
L’évolution des dessins m’a fait un peu tiqué au début du film mais ça colle plutôt bien avec le fait que les personnages grandissent et deviennent des jeunes adultes. L’histoire est parfois décousue mais ça a été un aussi grand plaisir que pour le premier de suivre Harold et Krokmou au côté des autres dragons et vikings. 17/20

Savages (2012) d’Oliver Stone : Ben, bouddhiste pacifique et charitable, et son meilleur ami Chon, ancien membre des forces spéciales de la US Navy et mercenaire, dirigent une industrie lucrative à Laguna Beach : ils cultivent la meilleure marijuana jamais créée. Mais ils partagent aussi le même amour inconditionnel pour l’extraordinaire beauté Ophélia. Leur vie est idyllique dans leur petite ville de Californie du Sud jusqu’à ce que le cartel mexicain de Baja les contacte et leur demande de s’associer.
Je ne m’attendais pas à apprécier autant ce film mais la réalisation assez sigulière pour un film traitant de trafic de drogues et de guerres de cartels m’a bien plu. Le trio amoureux aurait pu se révéler rapidement énervant mais le lien entre les deux hommes est tellement soudé que le tout marche super bien. Le casting est très bon sans grande surprise avec deux rôles secondaires, Benicio del Toro et John Travolta, que j’ai beaucoup aimé. Le rythme est parfois un peu lent mais le film réussit à être palpitant et à offrir une fin convaincante et surprenante. 17/20

/

Les séries

Peaky blinders saison 1 (2013) épisodes 3 à 6 : Dans le Birmingham industriel de l’après Grande Guerre, les anciens soldats, mais aussi les révolutionnaires et les criminels luttent pour subsister. Alors qu’une féroce révolte ouvrière est sur le point d’éclater, le Parlement anglais dépêche ses forces spéciales pour maintenir l’ordre. De leur côté, les Peaky Blinders, une organisation criminelle particulièrement redoutée dans la ville, ont pris possession par erreur d’une cargaison d’armes à feu volées. Mais l’arrivée de Chester Campbell, un policier de Belfast aux méthodes expéditives, dont la mission est de purger la ville de ses gangs sanguinaires, pourrait bien compromettre les ambitions de leur impitoyable chef, Tommy Shelby.
La qualité dans l’image et dans l’écriture est indéniable. Cette première saison est réussie de bout en bout. Je m’attendais à quelque chose de plus mouvementée, de plus violent mais c’est très bien comme ça. Les acteurs et actrices jouent à merveille au sein de ces décors très bien choisis. La famille Shelby est passionnante à suivre, notamment le magnétique Tommy Shelby (Cillian Murphy). 18/20

You’re the worst saison 5 (2018) épisode 4 : (Résumé de cette saison) Réconciliés après les efforts de Jimmy, le couple tout en couleur s’apprête à se marier. Mais Gretchen et Jimmy ne vont évidemment pas faire comme tout le monde…
J’ai enfin retrouvé la bonne dynamique de la série avec cet épisode qui est pour le moment mon préféré de cette saison. Tous les personnages sont présents et ont un intérêt dans l’histoire. Je suis particulièrement contente d’avoir revu les trois rappeurs qui me font toujours rire. Jimmy (Chris Geere) est extra dans cet épisode avec son argent dont il ne sait que faire. Gretchen (Aya Cash) réagit très bien à a nouvelle, ce couple est vraiment génial. Lindsay (Kether Donohue) m’a beaucoup plus convaincu grâce à son nouveau boulot près de Gretchen mais je ne comprend pas ce que font les scénaristes d’Edgar (Desmin Borges), il est inintéressant au possible devant assez pitoyable à cause de son boss. 18/20

Brooklyn nine-nine saison 1 (2013) épisodes 3 à 12 : Les aventures d’un jeune flic tête brûlée et clairement incapable qui est remis en cause à l’arrivée du nouveau Capitaine de district. Il devra alors tout faire pour convaincre son chef qu’il est un bon élément.
Je suis tellement contente d’avoir commencé cette série, j’ai regardé ces six épisodes d’une traite en rigolant bien des bêtises de cette brigade. Même si ls épisodes ne suivent pas un fil rouge, on en apprend davantage sur les personnages et on s’attache davantage à eux. Le format de 22 minutes est vraiment adéquate, je me régale ! 17/20

New girl saison 7 (2018) épisodes 2 et 3 : (Résumé de cette saison) Trois ans après les retrouvailles de Jess et de Nick et l’annonce de la grossesse de Cece et des fiancailles de Winston et Aly, la bande se retrouve après le voyage en Europe de Jess et Nick. Toujours attachés à leur appartement, ces amis continuent de se fréquenter lors de leur quotidiens toujours aussi mouvementé avec maintenant Ruth, la fille de Cece et Schmidt et la grossesse d’Aly.
Épisode 2 : M’ouais… Je ne suis pas encore convaincue par cette nouvelle saison. J’ai adoré les moments entre Oncle Nick (Jake M. Johnson) et Ruth (Danielle Rockoff), Schmidt (Max Greenfield) m’attendrit dans ce rôle de père qui n’arrive pas à faire dormir sa fille et Cece (Hannah Simone) est toujours une aussi bonne amie. Mais le coup de Jess (Zooey Deschanel) se pointant au rendez-vous professionnel de Russel (Dermot Mulroney), ça m’a fatigué surtout que l’on connait à l’avance la conclusion de cet échange. Winston (Lamorne Morris) est peu exploité dans cet épisode et Aly (Nasim Pedrad) est complètement absente. 13/20
Épisode 3 : On pouvait en douter mais Ruth est finalement un génie ! Elle a été adorable pendant tout l’épisode mais l’histoire de l’école prestigieuse dans laquelle il faut faire ses preuves pour y être accepté, c’est vu et revu… Les moments entre Winston et Nick m’ont bien plu mais la série a perdu depuis un moment son souffle. Je n’arrive pas à regarder plusieurs épisodes d’affilés comme avant, c’est vraiment dommage. 14/20

4 commentaires sur « Bilan de la semaine – 03 Février 2019 »

  1. Ahhh Dragons ♥ J’aime tellement ce dessin animé ! J’ai récemment vu le 3 et je suis tellement triste que ça soit la fin :/
    J’avais aussi beaucoup aimé la première saison de Peaky Blinders ! Manque plus qu’à voir la suite 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s