Note : 3.5 sur 5.

Que feriez-vous si chaque nuit une fosse était creusée dans votre jardin ? Vous la rebouchez ; une nouvelle vous y attend le lendemain. Vous interrogez les autorités ; nul ne vous répond. C’est la situation à laquelle Frédéric, un banquier de province, est confronté lorsqu’il découvre un beau matin une mystérieuse fosse en plein milieu de sa pelouse. Décidé à en découvrir l’origine, il est loin de se douter de l’ampleur que les événements vont bientôt prendre. Et s’il creusait sa propre tombe ? Celles de sa famille et de ses proches ?

Creuse la mort, un titre bien singulier pour un roman tout aussi particulier. Avec le résumé, je ne savais pas tellement dans quoi je m’embarquais ; en conclusion, ça a été une assez bonne lecture même si certaines choses ont freiné mon rythme de lecture. Je remercie tout de même Paul Clément pour ce partenariat, j’ai pu découvrir son style d’écriture qui m’a bien convaincu.

Frédéric fait face à une situation inquiétante. Un jour d’apparence normale, ce banquier découvre une fosse creusée dans son jardin. Circonspect, il la rebouche tout en s’interrogeant sur les causes de ce phénomène. Seulement, les choses vont commencer à se corser lorsque le lendemain, le trou réapparaît. A chaque fois que Frédéric rebouche ce trou, celui-ci se matérialise à nouveau sans que le banquier ne comprenne la raison de cette bizarrerie. Quelle en est la cause ? Ou qui ? S’effrayant de cette situation jusqu’à paniquer et en avoir des vomissements, il tente de comprendre le fin mot de cette histoire.

Ces événements continuent au fil de la première partie du roman sans que l’on ait vraiment de réponses et apportant bien trop de répétitions. Tout est bien détaillé mais parfois à l’excès au sein du quotidien de Frédéric dont les nuits deviennent de plus en plus énigmatiques. La question va alors accompagner le personnage dans son besoin de réponses : est-ce que tout cela est vrai ou est-il seulement victime de son imagination et de sa folie naissante ?

La suite gagne en rythme avec quelques éclaircissements qui malheureusement ne m’ont pas réellement surprise vu que je voyais à peu près où l’auteur voulait m’emmener. Ça ne m’a pas empêché de m’intéresser au déroulement de l’intrigue avec Frédéric qui doit faire face à des surprises de taille et à des dangers mortels. Bientôt, des créatures en décomposition font leur entrée et raviront les adeptes de ce genre « apocalyptique ».

Si j’ai aimé le style de l’auteur et la manière avec laquelle il nous plonge facilement dans son histoire, j’ai trouvé la première partie trop répétitive et la suite, même si elle m’a plu, ne m’a pas vraiment surprise.

Du même auteur

  • Les Décharnés : Une lueur au crépuscule (2015)

Les Orphelins de Windrasor

  • Entre les murs tome 1 (2017)
  • Un monde ignoble tome 2 (2017)
  • Traqués tome 3 (2017)
  • Coups du sort tome 4 (2017)
  • Un vent d’espoir tome 5 (2017)
  • Peine capitale tome 6 (2018)
  • Retrouvailles tome 7 (2018)
  • Une autre vie tome 8 (2018)

4 commentaires sur « Creuse la mort, Paul Clément »

      1. Merci pour cette critique bien que mitigée. J’espère te retrouver prochainement dans mon univers. Si tu aimes l’aventure et l’imaginaire ma saga Les Orphelins de Windrasor (très différente de Creuse la Mort) pourrait te plaire. À Bientôt !

        Aimé par 1 personne

Répondre à Paul Clément Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s