Note : 4.5 sur 5.

Suite à la tragédie qui vient tout juste d’ébranler la tranquille communauté d’Alexandria, Douglas Monroe cède sa place de leader à Rick. Son sang-froid, son organisation et sa lucidité durant l’agression du groupe de maraudeurs ont prouvé à tous sa capacité à faire face à ce genre de situation extrême. Reste que les coups de feu échangés semblent avoir attiré l’attention sur des kilomètres à la ronde…

Toujours à Alexandria, Rick et ses amis se font davantage à la vie de sédentaires entourés de leurs nouveaux compagnons. Mais le danger est toujours permanent au-delà des murs de la ville. Les zombies feront tout pour trouver une brèche et tuer tout humain sur leur passage. Alors que notre équipe de choc réussit à faire prendre conscience aux habitants d’Alexandria que la menace est toujours omniprésente, elle va devoir faire bientôt face à des imprévus. Piégés à l’intérieur de la ville, tout doit être barricadé face à la horde prêt à endommager les murs.

Rien de bien nouveau dans ce tome qui prend tout de même le temps, comme dans les précédents, de nous offrir des courts moments entre les personnages entre deux attaques. On peut se rendre compte de tout le chemin parcouru par Carl qui tente de cacher sa peur au plus profond de lui, de Rick qui est le meneur mais qui avoue qu’il ne fait tout ça que pour sauver son fils, de Michonne qui se livre davantage, etc… C’est drôle quand je vois que je suis davantage attachée à certains personnages par rapport à leurs doubles dans la série (à part Rick que je préfère le plus souvent dans l’adaptation).

Le danger suprême dans ce tome redevient les zombies et on voit qu’ils peuvent faire de sacrés dégâts. Mais soudés, ces hommes et ces femmes pourraient bien survivre. La fin offre deux planches mémorables, en particulier la deuxième qui nous laisse sans voix (pour ceux qui n’ont pas regardé la série avant). J’avais l’impression que le début manquait un peu d’actions, l’intrigue etant un peu plus calme depuis la decouverte d’Alexandria, mais la suite s’est bien rattrapée.

Je n’en reviens pas d’avoir mis aussi longtemps à comprendre… après avoir été baladé d’un endroit à l’autre… le problème, c’est toujours les gens. C’est terrible de dire ça, mais… les morts… c’est une menace gérable.

De la même saga

L’adaptation the Walking Dead

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s