Note : 3.5 sur 5.

Après avoir révélé le redoutable secret des vampires aux sorciers, Angie doit se plier aux conditions d’un nouveau contrat établi avec son maître. Ce dernier ne souhaite qu’une chose, se venger de cette trahison. Heureusement, dans ce sombre univers, elle peut compter sur l’amour d’Alban. La haine, la passion, saupoudrées d’une pincée de domination, vont donner une recette aux effets enivrants. Angie pourrait bien avoir la tête qui tourne et le cœur qui balance.

Mon premier roman lu chez la maison d’édition Heartless, le premier tome des Coeurs pourpres n’avait pas été une franche réussite. J’ai tout de même donner une deuxième chance à cette romance fantastique et je remercie Heartless pour ce nouveau partenariat car ce qui est sûr, c’est que j’ai davantage apprécié ce deuxième tome. Après avoir trahi les vampires en dévoilant leurs stratagèmes pour se nourrir auprès des cadavres humains, Angie a tenté grâce aux sorciers de fuir sa vie de mordue.

Mais Laurent n’est pas le genre de vampire à abandonner aussi facilement. Retrouvant Angie, un nouveau contrat est signé et de nouvelles règles sont imposées à la jeune femme. La vie du duc est particulièrement médiatisée et pour éteindre le feu d’une quelconque rébellion contre les vampires,  Elle et Laurent doivent paraître plus proches que jamais ce qui, malgré le magnétisme du duc, ne convient pas tellement à Angie entre sa relation amoureuse avec Alban, le vampire bien plus bienveillant que son frère Laurent, et les tensions entre elle et ses parents depuis le début de sa vie de mordue. De plus, les sorciers n’ont pas dit le dernier mot. Après la mort de son père, Julian est bien prêt à se venger contre ses monstres assoiffés de sang.

Angie va devoir définitivement choisir son camp. Va-t-elle vouloir une nouvelle fois aider le sorcier ou décider de ne pas risquer d’éveiller la fureur de Laurent qui la prive de liberté depuis sa première trahison ? Devenue une figure reconnue de par sa promiscuité avec le duc, Angie doit jouer son rôle de mordue épanouie et donner envie à d’autres humains de suivre ses pas afin que ces derniers et les vampires puissent réellement vivre en paix. Mais ce que les discours et les paillettes de la célébrité ne disent pas, c’est que la violence n’est jamais bien loin quand il s’agit des relations humain/vampire.

À mesure qu’elle fait ses preuves, Angie a droit de son côté à davantage de liberté de la part de Laurent qui lui se révèle bien plus attentionné qu’il ne veut le faire paraître. Toujours aussi volcanique et possessif, il réussit tout de même à dévoiler une part de lui-même beaucoup plus douce à sa mordue. Les questions existentielles commencent alors pour Angie entre sa raison et ses envies…

La première moitié de ce tome m’a agréablement surprise. Peut-être parce que j’avais été déçue du premier tome, je n’attendais pas grand chose de cette suite et celle-ci s’est révélée convaincante. Angie reprend sa vie auprès de Laurent et d’Alban avec de nouvelles règles qui l’impliquent davantage dans la vie du duc du côté de son image et de ses desseins politiques.

Dès le début de ce tome, il est facile de comprendre qu’un rapprochement entre les deux personnages allait avoir lieu ce qui m’a intrigué, je me suis dit qu’on allait en découvrir davantage sur ce vampire autoritaire et malveillant. Se retrouvant isolés de leur cercle habituel en compagnie du roi des vampires sur un bateau, la température monte et c’est là que j’ai vraiment retrouvé la Angie qui m’avait exaspéré dans le premier tome.

C’est bien simple, elle n’assume aucun de ses choix et elle agit comme s’il n’y avait aucune conséquence. Elle se retrouve alors par la suite à pleurer sur son sort face aux erreurs qu’elle commet. Alors qu’elle commençait à prendre son parti de mordue, tout en étant tiraillée par ses conflits d’intérêt avec ses parents, elle redevient rapidement cette fille horriblement naïve et immature.

Soit, certaines choses sont au-delà de ses capacités d’humaine, une certaine énergie peut conduire à certaines décisions précipitées mais encore fallait-il développer davantage cette théorie pour qu’elle puisse réellement expliquer ces tergiversations. Angie se comporte comme une gamine horripilante et j’ai souvent eu du mal, malgré sa bonté, sa façon de toujours voir le bon chez les autres et son insouciance, à comprendre ce que les deux frères vampires pouvaient bien lui trouver de si extraordinaire.

Malgré ce point qui a bien entaché ma lecture, c’est intéressant de suivre davantage Laurent, ce qui éclipse évidemment Alban de la moitié de l’histoire, mais j’aurais aimer que les personnages possèdent un peu plus de consistance au lieu de rester ancrés dans des archétypes vus et revus.

Ce deuxième tome, que j’ai trouvé meilleur que le premier, montre les dissidences entre vampires et humains (accompagnés par les sorciers). La romance est sympathique mais aurait pu être beaucoup plus agréable si l’héroïne n’était pas aussi immature et naïve.

De la même saga

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s