Note : 4 sur 5.

Suzanne a quarante ans, une vie tranquille, un mari et deux enfants. Un matin, son appartement est cambriolé. Ses cahiers, journal de son adolescence, ont disparu. Des cahiers qui racontent Antoine, l’écrivain qui avait trois fois son âge, qui racontent cet amour incandescent, la douleur du passage à l’âge adulte.
Martin est livreur, il pédale pour épuiser ses pensées. Un soir, il trouve les cahiers au fond d’une poubelle et dévore ces mots qui le transpercent. Qui le ramèneront à la vie.

Publié depuis le 7 mars dernier par les éditions Allary, Les Miroirs de Suzanne me faisait particulièrement envie malgré le fait que je lis rarement de fictions contemporaines. Après Le Fil et Leur séparation, Sophie Lemp signe ici son troisième roman qui explore les premiers émois d‘une jeune femme racontés dans des cahiers perdus par sa propriétaire et transmis par hasard à un jeune homme en mal de vivre. Après le cambriolage de son appartement, Suzanne est d’autant plus ébranlée lorsqu’elle se rend compte que les voleurs ont emporté ses cahiers témoignant de sa jeunesse, de ses joies, de ses peurs face à l’arrivée de l’âge adulte mais surtout de son histoire avec Antoine, écrivain cinquantenaire.

Suite à cette perte, la voilà prête à quarante ans à se replonger dans son passé pour retranscrire ses souvenirs avec Antoine, son aventure avec cet homme plus vieux qui n’a pas toujours été tendre avec elle. Et malgré sa vie actuelle avec Vincent et leurs deux filles, elle désire garder ces souvenirs en mémoire, les ancrer sur le papier. Retrouver sa jeunesse, ces moments où elle vivait pleinement loin de la routine, des tracas de la vie d’adulte.

Dans un autre quartier parisien vit Martin, jeune livreur de vingt ans qui s’épuise à avancer sans but précis. Se levant pour travailler et loin de sa famille, il s’est de plus en plus isolé des autres, il n’a pas le goût de prendre des risques, de faire de nouvelles rencontres, de s’intéresser tout simplement à ce qui l’entoure. Mais lorsqu’il découvre plusieurs carnets laissés dans une poubelle retraçant la vie d’une jeune femme dès 1996, l’année de sa naissance, il est intrigué par cette autre vie, par ses courts moments de l’existence d’une autre.

Les personnages de ce journal intime prennent véritablement vie autour de Martin et celui-ci veut savoir ce qu’il advient à chacune des pages de Suzanne et d’Antoine. Le voilà obnubilé et émerveillé par ce récit de vie, par cette effervescence de la jeunesse. Ces deux personnages centraux sont à la recherche de quelque chose, l’une de ce qu’elle a abandonné, l’autre de ce qu’il n’a pas encore découvert dans sa propre vie. La plume franche et douce de l’auteure nous invite à explorer les émotions de ces deux personnes plus ou moins perdues dans le temps, dans le passé peut-être idéalisé mais néanmoins brut. Merci à NetGalley et aux éditions Allary pour cette lecture rafraîchissante et pleine d’émotions positives.

Ne jamais oublier ce que j’ai vécu de fort dans ma vie. Mes émotions, mes peurs, mes joies, mes tristesses. Être sereine.

Un roman contemporain qui explore des souvenirs amoureux de jeunesse où les émotions sont les plus fortes et où la découverte de l’autre et de soi est au centre de tout.

3 commentaires sur « Les Miroirs de Suzanne, Sophie Lemp »

    1. Il vient tout juste de sortir, il est assez court mais il renferme beaucoup d’emotions. Entre l’une qui revit sa jeuneqqe et l’autre qui découvre des sensations qu’il ne pensait pas vouloir ressentir dans sa propre vie, ce livre est très intéressant et touchant.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s