Note : 1.5 sur 5.

Personne n’a posé le pied sur Terre depuis des siècles… jusqu’à aujourd’hui.
Depuis qu’une guerre nucléaire a ravagé la planète, l’humanité s’est réfugiée dans des stations spatiales en orbite à des milliers de kilomètres de sa surface radioactive. Aujourd’hui, cent jeunes criminels sont envoyés en mission périlleuse : recoloniser la Terre. Cela peut leur donner une chance de repartir de zéro… ou de mourir dès leur arrivée.
Face à un monde hostile ou chacun reste rongé par la culpabilité, les 100 vont devoir se battre pour survivre. Ils n’ont rien de héros, et pourtant, ils pourraient bien être le dernier espoir de l’humanité.

Bellamy rouvre ses yeux et ses lèvres esquissent un sourire amer. Il a bien conscience d’être ridicule. Cette pluie n’est que de l’eau et les nouveaux départs n’existent pas. C’est le lot des secrets : on les porte avec soi toute sa vie, quel que soit le prix à payer.

Avant son retour avec la saison 6 fin avril, j’ai décidé de recommencer du début la série The 100. Et si les premiers épisodes nous menaient vers trop de dramas adolescents, la série avait réussi à bien nous étonner dès le milieu de la première saison jusqu’à prendre un tournant beaucoup plus sombre et violent dès le début de la deuxième saison. Avec cette envie de rewatch m’est venue également l’idée de découvrir le matériau de base, la saga en quatre tomes écrite par Kass Morgan. La série ayant dû faire ses preuves, je me suis doutée que le premier tome en passerait également par là. Avec cette idée en tête, je n’ai pas pu être déçue de ma lecture mais ça n’a vraiment pas été extraordinaire. Je dois dire que pour quelqu’un qui regarde et aime la série, il serait plus judicieux de lire d’abord les livres tellement la série télévisée va beaucoup plus loin au niveau de l’intrigue. Et vous trouviez les personnages de la première saison trop tournés vers leurs histoires de cœur ? Ce n’est rien comparé à ce premier tome !

Clarke, comme une multitude d’autres adolescents enfermés pour leur crime, est placée à l’Isolement jusqu’à sa majorité où son dossier sera réétudié. Le chancelier Jaha et son conseil devraient décider de son sort entre peine de mort et grâce. Mais Clarke et quatre-vingt-dix-neuf autres jeunes criminels vont au lieu de ça prendre part à une expédition hors du commun : retourner sur Terre. Depuis des siècles, l’humanité s’est retranchée dans l’espace loin de sa terre d’origine devenue inhabitable par les radiations et les erreurs humaines. Les 100 seront les cobayes de l’humanité afin de découvrir si la Terre est à nouveau viable. Les voilà donc rapidement sur la planète bleue où l’air est respirable. Seulement, les vivres semblent être maigres pour penser survivre indéfiniment dans ce nouvel environnement et les tensions entre les adolescents sont dangereusement palpables.

Les humains ont abandonné la Terre à ses heures les plus sombres. Cette dernière se fiche sans doute éperdument de combien mourront en tentant d’y revenir.

Wells, le fils du Chancelier, peine à se faire une place au milieu de ces délinquants en quête de rébellion contre le système. Bellamy, ayant consciemment bravé la loi afin de faire partie de l’expédition, pourra-t-il encore protéger sa soeur Octavia face aux dangers de cet autre monde bien plus vaste ? Clarke pourra-t-elle pardonner à Wells sa trahison ? Et est-ce que son rapprochement avec Bellamy va-t-il totalement bouleverser le lien qu’elle entretient encore malgré elle avec son ancien ami ? Avant de commencer ce livre, sachez que la romance entre les personnages prend vraiment le pas sur l’intrigue et l’univers de science-fiction. J’ai l’impression qu‘il ne s’est pratiquement rien passé de réellement concret et important dans ce tome où les personnages n’ont même pas le temps de prendre totalement leurs marques tellement ils sont plus occupés par leurs hormones que par leur survie.

Je suis bien contente que la série ait réussi à s’approprier sa propre identité. Et la relation entre Clarke et Bellamy, on en parle ? Je suis bien soulagée qu’elle n’est pas prise cette tournure dans l’adaptation où elle est beaucoup plus profonde et complexe. Mais, ne s’énervons pas, peut-être que la suite gagne en qualité à la fois dans l’évolution des personnages et de l’intrigue, qui sait ? Dans l’espace, nous suivons également Glass, la meilleure de Wells, qui réussit in extremis à sortir du vaisseau en direction de la Terre afin de rester sur le Phoenix et de retrouver son petit ami Luke. Redoutant sa réaction après des mois à l’Isolement, Glass va cette fois-ci pouvoir s’expliquer avec l’homme qu’elle aime. Mais si elle pense avoir échappé à un avenir incertain parmi les 100, elle n’est pas au bout de ses peines. Car le projet des 100 est peut-être bien la seule solution pour préserver l’humanité… Vous l’aurez compris, je suis loin d’être convaincue par ce premier tome mais je laisse tout de même une chance à cette saga sachant malgré tout qu’elle pourra difficilement me transporter autant que son adaptation.

Même les gens bien font parfois des erreurs. […] Mais ce n’est pas pour autant qu’on arrête de les aimer.

L’idée de base est très bonne et aurait pu amener à une intrigue de science-fiction très intéressante. Au lieu de ça, l’auteure a préféré s’attarder sur les tiraillements amoureux de ses personnages nous offrant rapidement un triangle amoureux mal construit tellement tout va trop vite, les rapprochements comme les conflits.

De la même saga

L’adaptation The 100

De la même auteure

Light years

  • Light years tome 1 (2018)
  • Supernova tome 2 (2019)

5 commentaires sur « Les 100 tome 1, Kass Morgan »

    1. Moi non plus, surtout qu’il y en a de partout maintenant, ce n’est même plus original…
      Je vais vite commencer le tome 2 pour voir si les choses s’améliorent.
      La série télé s’intéresse beaucoup aux différents triangles amoureux à part dans la première saison. La suite est beaucoup plus adulte et sombre.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s