Dans la maison, Philip Le Roy

Huit lycéens d’une section Arts Appliqués ont l’habitude de faire la fête le samedi soir dans une maison de campagne isolée. Pour changer, l’un d’eux propose d’organiser une soirée frissons. Le but du jeu : effrayer les autres, et les faire boire. Mais avec des ados aussi créatifs, les bonnes blagues laissent bientôt la place à des mises en scène angoissantes. L’ambiance devient pesante. Et quand un orage éclate, le groupe se retrouve coupé du monde. Bientôt, des bruits étranges retentissent dans la maison, des pierres surgissent de nulle part, un garçon disparaît, puis une fille… La soirée bascule dans un huis clos horrifique.

 

AVIS

 

Intriguée par cette nouvelle parution, Dans la maison me faisait envie autant qu’il m’effrayait. Je possédais quelques craintes au début de ma lecture, craintes qui, à ma grande surprise, se sont vite envolées. Merci à NetGalley et à Rageot pour cette nouvelle lecture. Les Huit, groupe élitiste de leur lycée, prépare une nouvelle soirée qui risque de leur donner quelques sueurs froides. Avec en tête leur projet artistique pour une de leurs épreuves du bac, quoi de mieux qu’une soirée sous le signe de l’épouvante et du frisson pour s’amuser et, pourquoi pas, éveiller encore davantage leur fibre artistique.

Dans la maison d’un des leurs, truffée de caméras, ils vont pouvoir s’amuser à se faire peur grâce à des tours bien préparés. Mais ils ne s’attendent pas à être pris à leur propre piège. Tous étant doué dans un domaine artistique et ayant des projets plein la tête, ce groupe d’amis sait ce qu’il vaut et n’a pas peur de le montrer. Semblant être un peu trop arrogants même si certains de leurs camarades sont plus qu’impressionnés par eux, je pensais que cette nuit bien trop alcoolisée allait vite m’agacer. Je m’attendais à faire face à une bande d’adolescents égocentriques et stupides par leur jeu à boire et leur goût trop prononcé du risque afin de se faire peur.

Étonnamment, Philip Le Roy réussit dès le début à rendre ses personnages intéressants avec des caractères bien distincts. Très différents les uns des autres, ces amis n’en sont pas moins très unis ce qui est un bon point pour l’histoire. Certains « jeux » sont attendus mais l’auteur joue continuellement avec les codes du genre apportant une touche décomplexée à son histoire qui m’a bien plu. La soirée défile et devient de plus en plus effrayante. Tout est fait pour installer un climat inquiétant à mesure où les fêtards s’alcoolisent et s’inquiètent de certains sons ou apparitions. Bientôt, on se demande si l’histoire ne prendrait pas un tournant surnaturel pour encore davantage pimenter ce jeu entre amis en apparence inoffensif.

La tension s’installe petit à petit autour de ces adolescents en mal de sensations fortes. Les réactions, le ton et le vocabulaire qu’utilisent les personnages sont réalistes et aident à entrer d’autant plus facilement dans l’histoire. Certains réussissent à devenir sympathiques, d’autres sont très peu présent dans la narration malgré leur présence tout au long de la soirée. Par contre, l’alcool n’est pas du tout modéré et je m’étonnais de suivre les personnages encore debout avec autant de verres ingurgités. J’avais parfois plus peur de faire face à un coma éthylique qu’à une apparition ou créature tout droit sorties d’un film d’horreur.

CONCLUSION

Des adolescents bien décidés à se faire peur dans une maison isolée de tout rien que pour eux, un auteur qui joue avec les codes du genre, un jeu qui devient de plus en plus effrayant : tout est fait pour passer un bon moment de lecture à essayer de comprendre qui tient vraiment les rênes de cette soirée.

 

DU MÊME AUTEUR

  • Couverture dangereuse (1998)
  • Le Dernier Testament (2005)
  • Léviatown (2007)
  • Cannibales (2014)
  • L’Origine du monde (2015)
  • Le Neuvième Naufragé (2018)

4 réflexions au sujet de “Dans la maison, Philip Le Roy”

Répondre à Les lectures de Marinette Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s