Note : 3.5 sur 5.

Quelques semaines après l’arrestation du Boucher, le calme semble revenir au commissariat d’Augusta. Mais un nouveau cadavre est retrouvé dans sa propre cave. Le pauvre homme vient d’expérimenter une ancienne méthode de torture médiévale : le supplice du rat.
Aussitôt, Megan et Dean sont placés sur l’affaire, espérant résoudre l’enquête rapidement – et surtout, avant que la rumeur d’un second tueur en série sème la panique en ville.

L’affaire du Boucher aura bien défrayé la chronique d’Augusta. Lexie et Trenton, dans Revanche, ont survécu à ce tueur en série définitivement stoppé par Megan, une de leur collègue et amie. Dans Phobies, Lexie et Trenton laissent leur place à Megan, cette nouvelle héroïne devenue maintenant lieutenant, et à son coéquipier Dean. Dès le début, les deux partenaires saisissent que les choses sérieuses reprennent. Un nouveau tueur en série sévit dans leur ville, utilisant les pires peurs de ses victimes pour les assassiner.

Assigné à cette affaire, le duo fait déjà face à des épisodes inquiétants. Megan semble avoir été prise pour cible du tueur. Est-elle personnellement liée à cet individu dévastateur ou est-elle choisie pour cible suite à l’arrestation définitive du Boucher ? En tout cas, Megan va devoir faire très attention à elle car elle se met bien vite dans le pétrin. Pas moyen de la laisser seule une journée sans que son caractère de casse-cou ne la mette en défaut. Heureusement que ses collègues sont toujours prompts à venir la secourir, particulièrement Dean qui s’inquiète bien plus que les autres à son sujet.

Comme dans son autre roman Revanche, Alison Segond mêle intrigue policière et romance avec facilité et peut-être également avec un peu trop de rapidité. Dès le début, on comprend où va nous mener cette histoire entre les deux collègues qui se plaisent sans vouloir se l’avouer. Ça crève tellement les yeux que ça en devenait parfois lassant de les voir nier toute forme d’intérêt l’un pour l’autre. Les deux personnages n’en sont pas moins intéressants même si Megan veut parfois trop jouer à la dure mais on comprend au fil de l’histoire les raisons de son comportement.

L’affaire est bien menée et nous laisse face à des modes opératoires assez glaçants et effrayants. L’auteure mène très bien son intrigue même si je n’ai pas retrouvé la même alchimie entre Megan et Dean qu’entre Lexie et Trenton dans Revanche. Merci à la maison d’édition Heartless pour cette lecture. 

Après Revanche, Megan et Dean deviennent personnages principaux dans cette nouvelle enquête à  la recherche d’un autre tueur en série. L’affaire et bien menée mais la romance m’a moins plu que dans le roman précédent de l’auteure.

De la même auteure

2 commentaires sur « Phobies, Alison Segond »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s