Note : 4.5 sur 5.

Des cendres de Sarai renaîtra Izabel.
Bien déterminée à rester aux côtés de l’assassin qui l’a libérée, Sarai entreprend seule de régler ses comptes avec un ancien démon au sadisme répugnant. Mais sa témérité lui fait voir la mort de très près… Elle impose alors à Victor un ultimatum : l’aider à devenir une tueuse comme lui ou la laisser se débrouiller seule à ses risques et périls. Afin de la protéger, Victor accepte de l’entraîner. Il reste à la jeune femme toutefois un dernier test à passer qui risque d’anéantir tous ses efforts et qui remettra en question toute la confiance qu’elle a placée en Victor Faust…

Ils m’ont spolié toute ma vie de mon héritage d’être humain, et je ne peux pas laisser ce crime impuni.

Suite à sa liberté retrouvée après avoir tué son tortionnaire trafiquant de drogues avec l’aide de l’impitoyable tueur à gages Victor, Sarai peut maintenant rentrer aux États-Unis pour refaire sa vie. Et si toute jeune femme normalement constituée aspirerait à une existence paisible, Sarai, elle, ne veut aucunement quitter cet univers de crimes organisés et de missions plus dangereuses les unes que les autres. Après sa rencontre avec Arthur Hamburg, un pervers de la pire espèce rencontré lors d’une mission avec Victor, Sarai souhaite plus que tout le tuer.

C’est alors qu’elle se lance dans une mission en solo sans presque aucune information afin de piéger Hamburg dans son propre restaurant à Los Angeles. Finalement, les choses ne se passent pas tout à fait comme prévu et le temps est venu de battre en retraite pour la jeune femme. Cette petite escapade lui aura valu un échec cuisant mais également de nouveaux ennemis. À sa recherche, Hamburg compte bien lui faire payer son affront par l’intermédiaire de son homme de main, Willem Stephens.

Dans de beaux draps, Sarai n’en perd pas son sang froid, elle est bien prête à répliquer. Heureusement, elle ne sera pas longtemps seule dans cette épreuve. Alerté par la tentative d’assassinat et par la recherche intensive autour de Sarai, Victor se montre rapidement afin de l’aider à se cacher. Même s’il a voulu lui laisser le choix et qu’il espérait qu’elle prenne une voie plus rangée, il se doutait bien qu’il croiserait à nouveau cette fille impulsive et sauvage. Avec lui, Sarai va pouvoir apprendre à se défendre et à s’endurcir encore davantage.

Sarai le sait, elle ne pourra sûrement jamais rivaliser face aux nombreuses années d’entrainement de son partenaire, elle est néanmoins dotée de capacités psychologiques qui seront pour elle de grands atouts dans le monde du crime. Aux cotés de Victor et de Fredrik, un autre agent de l’agence, Sarai va alors apprendre les ficelles du métier tout en essayant de ne pas apparaitre dans le radar de Stephenson. Ayant quitté l’agence quelques mois plus tot, Victor est lui aussi une cible, notamment pour son frère Niklas qui est chargé de le tuer.

Les ennuis ne sont jamais loin de ce duo de tueurs et si Sarai et Victor ont des caractères bien différents, ils se complètent à la perfection. Froids et ne sachant comment interpréter leurs émotions la plupart du temps, ils réussissent pourtant à se révéler l’un à l’autre et à être attachants. Sarai reste toujours impulsive et impatiente mais elle n’est plus la bombe à retardement du premier tome.

Victor est toujours aussi réfléchi et impitoyable mais sa coquille semble peu à peu se fendre même s’il ne sait pas encore comment exprimer ses sentiments profonds. Les deux personnages ne font pas un grand bond en avant mais évoluent avec une certaine nuance sans se dénaturer à force de se côtoyer. Fredrik intrigue par son art bien sadique mais qui semble comporter une liste de principes et par sa faille intérieure qui est indubitablement la cause de son passe-temps.

L’intrigue se déroule entre action, investigations, entrainements et une dose de romance, un mélange détonnant grâce à un bon rythme et à des personnages intéressants. La fin m’a paru un peu précipitée mais je n’en suis finalement pas vraiment déçue. Le premier tome proposait davantage de tensions mais celui-ci semble être plus un tome de transition afin de déterminer réellement la place que va choisir de prendre Sarai dans la vie de Victor et dans son organisation sécrète. Je me lance bientôt dans le tome 3 qui, je pense, va encore davantage me plaire au vu de la fin du tome et de l’équipe qui se forme.

– Moi, je t’aide à devenir celle que tu veux être afin que tu puisses vivre la vie que tu as choisie – alors que ce choix t’a été refusé depuis le début – et toi, tu m’aides à récupérer un peu de l’existence qui m’a été volée en me montrant comment devenir plus qu’un simple assassin, comment ressentir plus que le seul besoin de tuer.

Sarai et Victor forme un duo captivant par leurs forces et leurs failles, ils se complètent parfaitement. Un peu moins d’action et de tension que dans le premier tome mais les personnages m’ont beaucoup plu et ce tome prépare bien a la suite.

De la même saga

De la même auteure

  • La Ballade des lucioles (2014)
  • The Moment of letting go (2015) (VO)

Loin de tout

  • Loin de tout tome 1 (2012)
  • Près de toi tome 2 (2013)

6 commentaires sur « Company of killers – À la recherche d’Izabel tome 2, J.A. Redmerski »

    1. Je ne connais pas ses autres romans, plus tournés vers la romance j’ai l’impression. Si la romance prend une bonne pace dans l’histoire ici aussi, c’est surtout une histoire d’espionnage avec meurtres et action.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s