Note : 4.5 sur 5.

Ils vont devoir tout lui dire, à leurs risques et périls…
Entourés de leurs fidèles hommes de main, Victor et Izabel sont heureux de voir leurs affaires prospérer mais l’arrivée de Nora, une belle et mystérieuse ennemie, est sur le point de tout bouleverser. Elle propose à l’équipe de Victor un marché : elle accepte de libérer leurs proches qu’elle a kidnappés en échange de leur plus noir secret. Chaque nouvel aveu obtenu par Nora sème la méfiance dans l’équipe et pourrait même remettre en question la présence de certains. Qui est véritablement cette femme et que veut-elle ? Victor et Izabel parviendront-ils à faire face à toutes ces révélations ?

Je n’étais pas tellement partante à l’idée de reprendre aussi vite la saga après ma mini déception avec le tome 3 centré sur Fredrik qui est malgré ça un personnage que j’affectionne beaucoup dans cette saga. Heureusement, ce quatrième tome m’a totalement reboosté tellement il apporte de tension et de révélations ! Izabel reprend les rênes de la narration et son sang-froid va être immédiatement mis à rude épreuve lorsqu’elle apprend que Dina, sa mère de cœur, a été enlevée.

Tous les proches de l’organisation connaissent le même sort et pour les libérer, Izabel et ses petits compagnons vont tous devoir donner une part d’eux-mêmes. La mystérieuse commanditaire qui se nomme Nora se laisse volontiers emprisonnée par Victor et son groupe de tueurs à gages. Malgré ses mains liés, elle sait qu’elle a le contrôle sur eux car contrairement à ses nouveaux adversaires, elle n’a rien à perdre.

Aucune information sur elle, sur ses activités, sur son identité. Tel un fantôme venant hanter le passé des membres de l’organisation, elle leur donne un ultimatum. Pour sauver Dina et les autres prisonniers, ils vont devoir chacun leur tour révéler un de leurs secrets les plus enfouis. Mais tous ne seront pas prêts à se dévoiler aussi facilement. Izabel espère de tout cœur que tout le monde va passer à table malgré les réticences de Niklaus, Fredrik et Victor. Contrairement à elle, à Dorian et à James Woodard, ce trio masculin froid et méthodique n’a pas d’attaches en dehors de l’organisation et n’a pas réellement de raison d’obtempérer.

Par son jeu des vérités, Nora va faire naître la peur dans le cœur d’Izabel. Elle sait qu’elle n’est pas aussi expérimentée que tous ses compères mais est-ce que son comportement lui vaudra de perdre un jour Victor ? Et si lui n’était pas prêt à dévoiler son pire secret pour sauver Dina, prêt à se sacrifier pour celle qu’il dit aimer ? La relation entre les deux amants va être mise à mal ici et l’auteure nous prépare pour la suite de la saga à nous interroger sur sa durée indéterminée.

Toujours guidée par son impulsion et ses émotions, Izabel peine à se maîtriser, ce qui amène à quelques dissensions. Mais tous s’accordent à dire qu’elle est un atout pour l’équipe. Même Fredrik qui, depuis la mort de Seraphina, s’interdit le moindre contact avec elle afin de faire taire au maximum l’attachement qu’il ressent pour sa collègue. Nora est tout ce qu’Izabel ne sera jamais : patiente, déshumanisée, méthodique, imperturbable. Énigmatique, ses entrevues avec les différents membres importants de l’organisation ne la rendent que plus intrigante.

Chacun révèle une part de lui-même, les personnages s’étoffent alors encore davantage ce qui est particulièrement appréciable du côté de Niklaus qui était encore trop survolé. Celui-ci réussit à se révéler davantage et à démontrer les sentiments contradictoires qu’il peut ressentir pour Izabel même s’il se considère, comme Victor, comme un être imperméable aux sentiments humains. Les raisons du stratagème de Nora ne m’ont en partie pas tellement surprise, je m’attendais plus ou moins à cette fin, je suis même étonnée qu’Izabel et Victor n’y aient pas pensé. Mais je n’ai pas été déçue pour autant, la saga s’approfondit et apporte une touche de nouveauté pour la suite. Je suis maintenant plus qu’impatiente de la sortie française du tome suivant.

C’est là-dedans que je suis née, lui dis-je froidement en pressant mon doigt sur sa poitrine. Ma capacité à m’adapter à mon ennemi est mon arme suprême.

La saga remonte en force après un tome 3 qui m’avait moins plu. Chaque membre de l’équipe va devoir laisser les autres explorer une part de son passé pour sauver des vies ce qui nous permet d’en apprendre plus sur eux. Nora est un nouveau personnage très intrigant qui produit un bon contraste avec l’Izabel volcanique.

De la même saga

A la recherche de Sarai tome 1 (2013)
A la recherche d’Izabel tome 2 (2013)
A la recherche de Seraphina tome 3 (2014)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s