Note : 4.5 sur 5.

Harry Potter a quatorze ans et entre en quatrième année au collège de Poudlard. Une grande nouvelle attend Harry, Ron et Hermione à leur arrivée : la tenue d’un tournoi de magie exceptionnel entre les plus célèbres écoles de sorcellerie. Déjà les délégations étrangères font leur entrée. Harry se réjouit… Trop vite. Il va se trouver plongé au cœur des événements les plus dramatiques qu’il ait jamais eu à affronter. Dans ce quatrième tome bouleversant, drôle, fascinant, qui révèle la richesse des enjeux en cours, Harry Potter doit faire face et relever d’immenses défis.

Les habitants de Little Hangleton l’appelaient toujours la maison des « Jeux du sort », même s’il y avait de nombreuses années que la famille Jedusor n’y vivait plus.

Je continue doucement mon aventure dans le monde des sorciers de J.K. Rowling avec de plus en plus de bonnes surprises. La Coupe de feu est bien l’un des tomes qui m’intriguait le plus étant donné qu’à écouter et lire les fans d’Harry Potter, il est le plus mal adapté de la franchise. Je m’attendais alors à de multiples rebondissements qui me seraient inconnus, un approfondissement de l’intrigue et des liens plus profonds entre les personnages.

Finalement, si je place ce tome à la même hauteur que le troisième, je n’ai tout de même pas eu tout ce que je voulais et personnellement, je ne trouve pas que le film qui lui est dédié soit si librement adapté que ça. Évidemment, les huit cent pages – oui, ça nous change des trois premiers – ne peuvent pas être toutes utilisées, l’intrigue est raccourcie, certains personnages passent à la trappe comme d’autres prennent plus d’importance dans le film comme Neville.

Ais-je vraiment besoin de raconter cette nouvelle aventure du jeune sorcier ? Après la Coupe du monde de Quidditch, Harry retourne à Poudlard avec ses amis et apprend qu’un important événement va se dérouler tout au long de l’année à Poudlard : le Tournoi des Trois sorciers. Favorisant les échanges entre les différentes écoles de magie dans le monde, Poudlard accueille des élèves des écoles de Durmstrang et de Beauxbâtons. Un élève de chaque école sera choisi par la Coupe de feu pour s’affronter lors de trois épreuves bien dangereuses avec à la clé une belle somme d’argent et la renommée de son école.

Problème : la Coupe annonce la participation de quatre sorciers et l’un d’eux est bien Harry Potter. Normalement interdit de Tournoi pour une question de limite d’âge, il va toutefois devoir participer aux épreuves au même titre que Cédric de Poufsouffle et des deux autres élèves étrangers, Fleur Delacour et Victor Krum. Qui a bien pu placer le nom d’Harry dans la Coupe et qui veut le voir mort ?

Au fil de l’année scolaire et des épreuves plus dangereuses et mortelles les unes que les autres, Harry, Ron et Hermione – entre deux embrouilles adolescentes – tentent de découvrir l’identité de ce dangereux ennemi. De plus, la menace sourde du retour de Voldemort semble se profiler et même si Harry ne comprend pas l’origine de la douleur à sa cicatrice ou la signification de ses étranges rêves impliquant le Seigneur des Ténèbres, d’autres comprennent bien que le retour de cet adversaire mortel est sur le point de se produire. On a affaire ici à un tome bien plus dense que ses prédécesseurs où le rythme est pour autant bien plus présent.

Il faudra choisir entre le bien et la facilité.

Selon moi, l’histoire arrive à trouver une certaine fluidité entre ses différentes parties, ce que j’avais du mal à percevoir dans les trois premiers tomes. Il faut dire que La Coupe de feu a très bien commencer pour moi qui ne suis pas vraiment intéressée par la vie scolaire à Poudlard. Les cours de potions, de sortilèges, de défense contre les forces du mal, etc… m’ennuient la plupart du temps et c’est bien pour ça que j’avais parfois du mal avec les précédents tomes, J.K. Rowling faisant souvent apparaitre le danger dans la deuxième partie du récit.

Ici, il faut deux cent pages pour atterrir à Poudlard, l’auteure prenant le temps de nous faire découvrir avant la Coupe du monde de Quidditch auprès des Weasley, de Harry et d’Hermione où apparaît la Marque des Ténèbres, symbole représentant Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom. On comprend alors dès le premier chapitre que ce tome va être charnier pour le reste de la saga, plus mature que les précédents et celui dans lequel est réellement annoncé le retour imminent de Voldemort.

Pour cause, on débute ce livre par un meurtre, Voldemort nous délivre quelques pans de son passé, l’apparition des Mange Morts nous dévoile que la puissance antérieure de leur maître pourrait très bien revenir d’autant plus forte treize ans plus tard, et on conclue ce tome par une scission nette entre les sorciers, entre ceux qui croient au retour de Voldemort et ceux qui préfèrent rester dans le déni, et surtout entre ceux du côté de la paix entre les différents sorciers et ceux croyant dur comme fer en la suprématie des Sangs Purs et de la magie noire.

Donc pas le temps de s’ennuyer entre les énigmes liées au Tournoi, les messages par hiboux entre Harry et Sirius afin d’alerter l’évadé des événements à l’école mais aussi des moments plus joyeux comme les week-ends à Pré-au-lard et le bal. Le trio principal grandit et les hormones commencent doucement à faire leur effet entre l’intérêt d’Harry pour une autre élève de Poudlard et entre Ron et Hermione qui se cherchent inconsciemment.

Mais Hermione est toute tournée vers la sécurité d’Harry et aussi vers les conditions de vie des elfes de maison. Libérer le peuple opprimé par les sorciers devient une obsession alors que les elfes de maison semblent se plaire dans cet assujettissement. Cela nous permet de retrouver Dobby et de renforcer son lien avec Harry et de rencontrer également Winky, une elfe à l’opposé de l’ancien domestique des Malefoy.

Certains personnages apparaissent davantage que dans le film et gagnent en approfondissement. Préparez-vous à connaitre davantage le passé de Neuville, de Rogue et même d’un haut élément au sein du Ministère de la Magie. Pour ce qui est des personnages principaux, ça manque encore selon moi de développement. On est arrivés au tome 4 et j’ai toujours autant de mal avec le trio principal. Ron est encore plus exaspérant dans ce livre même si l’on peut comprendre sa jalousie, Harry est long à la détente et je suis comme Malefoy et les Serpentards, je ne comprend pas tout ce foin fait autour de lui à part pour son affrontement avec Voldemort.

Pour le reste, heureusement qu’il a des amis sur lesquels compter pour survivre en commençant par Hermione qui sauve le tout. Sans elle, je me demande comment ferait ses autres autres camarades. J’espère donc réussir à m’attacher davantage à Ron et à Harry et à en découvrir davantage sur les autres personnages à Poudlard qui sont toujours dans les parages mais que l’on survole encore trop selon moi (Dumbledore, Rogue, McGonagall, Neville, Drago, etc…). Mais je suis déjà bien contente que l’ambiance et l’univers prennent en maturité à mesure que les personnages grandissent.

Si tu veux cerner la vraie nature de quelqu’un, regarde la façon dont il traite les personnes qui lui sont inférieures, pas ses égaux.

Ce tome est bien plus mature que les trois premiers avec les personnages, avec lesquels j’ai toujours un peu de mal à part quelques exceptions, qui grandissent et des événements qui deviennent de plus en plus sombres et mortels. Pas le temps de s’ennuyer avec la menace du retour de Voldemort et le Tournoi des Trois sorciers.

De la même saga

Harry Potter à l’école des sorciers tome 1 (1997)
Harry Potter et la Chambre des secrets tome 2 (1998)
Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban tome 3 (1999)
Harry Potter et l’Ordre du Phénix tome 5 (2003)
Harry Potter et le Prince de sang-mêlé tome 6 (2005)
Harry Potter et les Reliques de la Mort tome 7 (2007)

2 commentaires sur « Harry Potter et La Coupe de feu tome 4, J.K. Rowling »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s