Note : 4.5 sur 5.

C’est l’hiver en Ukraine.
Un ancien réfugié de Tchernobyl décide de retourner dans la zone d’exclusion afin d’y confronter ses souvenirs et de contempler son passé enfoui. Une quête identitaire tortueuse s’annonce, faite de rencontres et de péripéties exaltantes. Mais la Zone est bien plus qu’un territoire abandonné : c’est une expérience inédite, une aventure interdite dont on ne ressort pas indemne.
Et si les vestiges radioactifs de Tchernobyl n’étaient qu’un piège ?

Face à cette vision, le cœur vacille, l’esprit doute et la raison se tourmente. Je me trouvais à scruter un décor à la fois antérieur et futuriste, optimiste et dystopique. Était-ce la victoire de la nature ou l’échec de l’Homme ?

Deuxième jour où je rattrape mon retard avec cette fois-ci un roman d’Amaury Dreher, que je remercie pour ce partenariat tout en m’excusant pour le retard, à propos de la catastrophe de Tchernobyl. Généralement, je suis peu intéressée par ce genre de sujets même si la série télévisée Chernobyl me fait de l’oeil et qu’Opalescence – Le Secret de Pripyat m’a rapidement intrigué. Il faut souligner dès le début que l’auteur s’attache à retranscrire le réalisme de ce décor abandonné et touché par ce mal radioactif. Étant allé lui-même sur place afin d’être au plus proche de la réalité, Amaury Dreher nous livre ici un roman fort et percutant où le mystère autour de cet événement reste entier.

Qu’est-ce qui pousserait quelqu’un à se rendre au sein de ce lieu dévasté ? Le besoin de comprendre vraisemblablement, de savoir comment toutes ces vies ont été balayées par cet événement tragique qui laisse encore actuellement ses traces. Pour le narrateur de cette histoire, le but est bien de se confronter à son passé et de comprendre ce qui lui a été tu. Ancien jeune réfugié de Tchernobyl, le revoilà sur les lieux à tenter de se reconstruire en recollant les fragments de son passé avec son présent. Mais cette quête identitaire ne se fera pas sans mal car la vérité pourrait être plus douloureuse que prévue.

Que pouvait bien cacher le silence des autorités ? Pourquoi des individus continuent-ils de vivre dans ce lieu en apparence fantomatique ? Se rendant sur place, il commence une véritable enquête sur les causes de cette catastrophe à portée mondiale encore lourde de conséquences. Opalescence a été une véritable aventure pour moi étant totalement novice à propos de ce sujet effrayant et qui a touché le monde entier. Ça a été une découverte totale des lieux, de l’atmosphère particulière, des buts auxquels chacun s’accroche en atterrissant jusqu’en Ukraine, à Pripyat. Avec une narration à la première personne, le lecteur est immédiatement plongé dans tous ces questionnements, ce périple dans lequel le mystère n’en finit pas de s’épaissir à chaque surprise et rencontre.

C’est une lecture particulière qui nous plonge au cœur de Pripyat avec un aspect psychologique très prononcé qui nous laisse au fil de cette aventure sans voix. Cette tentative de décryptage est déroutante au vu du sujet fort, toujours d’actualité et qui reste malgré tout des plus mystérieux et des plus fascinants. Sans m’avoir donné envie de me rendre dans la zone, ce roman sombre va me pousser à m’intéresser davantage à cette catastrophe, sur sa source, ses facteurs et ses conséquences sur la population, la faune et la flore.

Les scientifiques avait observé une recrudescence de certaines espèces soi-disant condamnées. Ainsi, des lynx, des castors, des loups et autres ours s’étaient peu à peu multipliés dans la région. Les experts s’écharpaient pour tenter de comprendre, d’expliquer les raisons de cette prospérité. Les habitants de la zone d’exclusion semblaient compromettre la vie animale beaucoup plus que la radioactivité. Le césium 137 était moins redoutable que l’espèce humaine.

Un roman psychologique extrêmement fort et passionnant par son sujet entouré de mystères et par cette immersion dans ce milieu étrange, intrigant et dangereux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s