Les chroniques

Livre
Vox de Christina Dalcher

Série
New Amsterdam saison 1

L’acquisition

mensonge

Les films

Horreur

Ça, chapitre I (2017) d’Andrés Muschietti
À l’occasion de la sortie du second chapitre, le CGR près de chez moi proposait une soirée spéciale avec les deux films. Ça m’a donc permis de passer à nouveau un bon moment avec ce premier film qui n’est pas forcément très effrayant mais qui propose une bande de personnages très sympathique. Les acteurs sont vraiment bien choisis et l’aventure estivale pour contrer Grippe-Sou (Bill Skarsgård) est très bien racontée. 16/20

Ça, chapitre II (2019) d’Andrés Muschietti
Un très bon casting pour cette suite où l’on retrouve notre bande des Ratés vingt-sept ans plus tard pour tenir leur promesse. La bataille contre le clown tueur est parfois un peu longue mais l’histoire est encore plus spectaculaire et sombre. les flash-backs sont aussi très plaisants alors que chacun des personnages doit encore une fois faire face à ses plus grandes peurs. Je retiens particulièrement la performance de Bill Hader en Richie. 18/20

Les séries

Science-fiction 

iland1.jpgThe I-Land saison 1 (2019) épisode 1 (Glorieux nouveau monde)
Mauvais ce pilote, la plupart des personnages semblent sortir tout droit d’une agence de mannequinat ce qui fait que les phéromones font leurs effets alors qu’ils sont tous amnésiques sur une île déserte. Les têtes de groupe sont déjà visibles tout comme les inimitiés avec des tensions qui sortent parfois nulle part. On voit aussi qui seront les plus pénibles, aucun personnage semble avoir le potentiel pour être vraiment sympathique ET utile. Pour l’instant, rien ne me donne envie de continuer mais je vais un peu persévérer. 08/20

Thriller

mindhunter1Mindhunter saison 1 (2017) épisodes 4 à 10
Épisode 4 (Épisode 4) : L’intrigue se précise, un autre tueur en série est rencontré, Holden (Jonathan Groff) et Bill (Holt McCallany) continuent d’aider la police avec une nouvelle affaire de meurtres et Wendy (Anna Torv) cherche ardemment des subventions. Le regarde des flics à la fin apporte juste ce qu’il faut de légèreté au milieu de cette ambiance bien sombre et macabre. 17/20
Épisode 5 (Épisode 5) : Sur une nouvelle enquête pendant leur tour de l’État, Holden et Bill se servent de leur expérience et de leur étude afin de découvrir l’identité de ce tueur sadique et sexuel. Pas de discussion en prison cette fois mais ça reste un excellent épisode. 18/20
Épisode 6 (Épisode 6) : Ce n’est pas parce que le trio croit en son sujet d’étude qu’il va réussir en un clin d’œil convaincre les procureurs, les justes, les jurés, etc. Wendy s’installe pour encore plus facilement et rapidement développer son travail avec le FBI. Intéressant d’en savoir davantage sur sa vie personnelle. 17/20
Épisode 7 (Épisode 7) : Un épisode de creux où l’on suit davantage Holden, Wendy et Bill dans leur vie personnelle que l’étude. On a tout de même affaire à un nouveau tueur en série bien différent de Kemper (Cameron Britton), où le fétichisme et le travestissement sont liés à son désir de contrôler la vie de jeunes filles jusqu’à les tuer. Un épisode qui montre aussi l’impact psychologique que peut avoir ce travail sur la vie privée des deux hommes du FBI. 16/20
Épisode 8 (Épisode 8) : Encore davantage que dans l’épisode précédent, l’échange entre Holden et Jerry Brudos (Happy Anderson) est intense. Holden dégringole à force de trop en faire, il se laisse complètement happer par son travail jusqu’à aller au-delà de ses compétences et de son autorité. L’arrivée de ce quatrième collègue n’augure rien de bon pour l’indépendance du projet du trio… 16/20
Épisode 9 (Épisode 9) : Que vous soyez certains de l’utilité de votre travail et des méthodes utilisées plutôt ambiguës, il faut se souvenir qu’il y a souvent quelqu’un de plus haut pour venir diriger tout ça. L’étude est quelque peu mise à mal par l’incompréhension du FBI et des dissensions dans le trio. Faut-il parler comme un criminel pour voir l’un d’entre eux se livrer ? 17/20
Épisode 10 (Épisode 10) : Holden aura vraiment perdu pied. A force de vouloir aller au bout des choses trop vite, porté par son ambition, il se perd dans cette fascination des tueurs en série. Tout part à vau l’eau, Jonathan Groff joue parfaitement l’homme perdu face à ce qui l’attire beaucoup trop. 18/20 Fin de saison

8 commentaires sur « Bilan de la semaine – 15 Septembre 2019 »

    1. On est bien d’accord ! Je ne sais pas si une saison 3 est prévue pour Mindhunter mais j’espère que ce sera le cas, rien que pour en savoir davantage sur l’homme anonyme (pour le moment) que l’on voit à chaque début d’épisode.

      J'aime

    1. The I-Land a été une douche froide dès le pilote. En prenant du recul, je ne sais même pas comment j’ai fais pour tenir trois épisodes, c’est vraiment mauvais…
      Pour Mindhunter, j’ai tout autant aimé les deux saisons, j’ai apprécié qu’on suive principalement Bill et sa vie de famille qui est totalement bouleversée dans cette saison.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s