Quand passent les vautours, Philippe Laperrouse

2032 : en France, un parti d’extrême-droite « le Matin Clair » accède au pouvoir. Une chape de plomb s’abat sur le pays. Des Tribunaux du Peuple sont institués. Les « mauvais » citoyens sont stigmatisés. Les médias libres s’expatrient. Une journaliste, réputée de gauche, Louise Martinot, décide de rester et d’enquêter en s’infiltrant dans les arcanes du nouveau pouvoir. Une investigation à haut risque, qui n’effraie pas la professionnelle, jusqu’à ce que les meurtres se multiplient autour d’elle. Entre manipulations et mensonges, Louise ne pourra se fier à personne pour sortir du piège dans lequel elle s’est engouffrée. Saura-t-elle profiter des conflits et contradictions internes au système en place ? Ou devra-t-elle échanger son intégrité contre sa liberté ?

 

AVIS

 

Plongeons en 2032, dans cette France qui a installé l’extrême droite au pouvoir. Avec la stigmatisation de la population, les changements institutionnels et idéologiques et la disparition sur le sol français de nombreux médias libres, une journaliste de gauche, Louise Martinot, décide d’enquêter sur ce parti au pouvoir dans ses moindres détails. En infiltrant ce milieu, la journaliste se confronte bientôt aux manipulations, aux dissensions intestines et surtout, à cet enchaînement de meurtres inexpliqués. Son investigation se révèle bien dangereuse à mesure où elle approche de la vérité et elle n’hésitera pas à aller jusqu’au bout. Profitera-t-elle elle-même des avantage qui s’offrent à elle quitte à salir son image et ses convictions ?

Ce roman est bien sombre par son sujet, mais également, et surtout, par ce qu’il peut receler de vrai dans notre propre réalité. L’extrême-droite est un parti qui obtient de plus en plus d’électeurs jusqu’à se demander si, dans peu de temps, la France sera gouvernée par ce parti politique et connaîtra un changement radical et extrême de la société. Le sujet est donc extrêmement d’actualité et nous pousse à nous interroger sur nos libertés individuelles et sur nos droits et devoirs collectifs actuels. Le seul point qui m’aura dérangé est la longueur de ce roman. Le livre est très court et j’aurais apprécié davantage d’approfondissement au lieu d’être presque coupée en plein vol. Je reconnais tout de même avoir passé un bon moment de lecture grâce au récit sombre de Philippe Laperrouse. Merci à NetGalley et Publishroom pour ce partenariat.

 

CONCLUSION

Une montée en puissance au fil de ce thriller politique inquiétant mais il se conclut trop rapidement à mon goût.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s