TOP de l’Avent – 9 Décembre

Salut la blogosphère ! Nous sommes Lundi, nous sommes en matinée et j’ai réussi à publier cet article comme je le voulais. C’est une journée qui commence bien, mais j’ai encore ma critique de la saison 2 d’Animal Kingdom à finir pour vraiment être à 100% dans mes pronostics. Pour le moment, je vous retrouve avec mon TOP de l’Avent avec encore quatre livres et deux séries originales Netflix de mon classement 2019.

 

LIVRES

 

after2

58e/92 – After tome 2, Anna Todd

Cet été, j’ai décidé de me remettre à jour dans cette saga romance que vous devez tous connaître, au moins de nom avec l’adaptation du premier tome cette année. Il y a un an, j’avais lu les trois premiers tomes d’une traite pour ensuite faire une pause qui aura duré jusqu’à août dernier. Je me suis donc remise en reprenant les choses du début afin de me remettre dans l’ambiance.
Ce tome 2 est pour le moment celui que j’aime le moins aimé de la saga. Le premier était déjà long, celui-ci l’est tout autant au niveau du nombre de pages mais il l’est encore davantage au niveau de l’histoire. C’est très répétitif avec des problèmes de couple qui reviennent toujours sur le tapis et qui se terminent en engueulades puis en partie de jambes en l’air. Le schéma s’enferme dans une boucle sans fin, heureusement que j’ai pris tout de même plaisir à retrouver Hardin mais aussi Tessa par certains de ses aspects. On a envie le plus souvent de les jeter contre un mur tellement ils sont agaçants mais leur histoire n’en reste pas moins addictive. Ce tome laisse aussi un peu plus de place à Landon et à de nombreux moments familiaux réjouissants tout comme destructeurs. Ce deuxième tome compte donc des bons points qui m’ont donné envie de poursuivre la saga.

Ma critique

 

 

onnepeutpastenirlamerentresesmains

57e/92 – On ne peut pas tenir la mer entre ses mains, Laure Limongi

J’étais séduite à l’idée de lire ce roman estival, familial et dramatique dans un lieu propre aux vacances de saison et aux histoires de famille : la Corse. J’ai pris plaisir à retrouver dans le récit tout ce que j’aime de cette île, Laure Limongi nous propose une belle palette de ce qui fait la Corse sans trop en faire. L’histoire de ces retrouvailles familiales suite à l’exil du personnage principal est intéressante par ce qu’elle offre au niveau de ses personnages et des liens qu’ils tissent entre eux depuis toujours. Les secrets remontent à la surface pour le meilleur et surtout pour le pire afin qu’Huma retrouve un bout de son passé sur l’île.

Ma critique

 

grandscerfs

56e/92 – Les Grands Cerfs, Claudie Hunzinger

Avec ce roman, attendez-vous à une histoire contemplative face à la nature dans ce qu’elle a de plus pur et beau avec l’observation de ces animaux majestueux que sont les cerfs. Le style de Claudie Hunzinger est très riche et poétique afin de conter cette nature et cette passion qui se crée pour les personnages spectateurs de ces cerfs. Les redondances sont par contre nombreuses, on a l’impression de stagner à certains moments mais Les Grands Cerfs est tout de même une bonne découverte de la rentrée littéraire.

Ma critique

 

 

harrypotter2

55e/92 – Harry Potter et la Chambre des secrets tome 2, J.K. Rowling

Ça y est, je me suis enfin lancée cette année dans l’œuvre littéraire de J.K. Rowling. Il était temps me direz-vous, j’avais personnellement peur de m’ennuyer, en tout cas avec les premiers tomes, à cause d’un fort visionnage des adaptions cinématographiques. Finalement, j’ai pour le moment toujours passé un bon moment avec ces quatre premiers tome même si les trois premiers ne m’ont évidemment pas tellement surprise.
Ce deuxième tome a donné lieu à une adaptation très fidèle ce qui m’a parfois ralenti dans ma lecture. Je trouve aussi que l’auteure a un gros problème pour ce qui est du rythme de ses récits. Tout commence vraiment à se décanter au milieu du tome, même schéma dans le 1 et dans le 3. Outre la construction narrative qui ne me convient pas, difficile de ne pas être émerveillée par l’univers fou de cette saga. Que ce soit à Poudlard, chez les Weasley, dans la Forêt interdite, la magie omniprésente dans ces lieux est étonnante, originale et enchanteresse. Je suis bien contente de m’y être enfin mise ! Et j’espère pouvoir prendre le temps de continuer et de conclure Harry Potter en 2020.

Ma critique

SÉRIES

 

Family Business : Affiche

27e/43 – Family business saison 1

Je pensais me prendre du temps pour regarder une grande partie des séries françaises produites par Netflix cette année. Plan cœur, Family business, Osmosis, Criminal, Marianne, Mortel,… Ça commence à en faire ! Pourtant, j’en ai vu la moitié de cette liste et je suis globalement mitigée voire déçue pour le moment. Mais pas par Family business qui est pour le moment la série française que j’ai préféré sur la plateforme (Plan cœur a chuté à cause de sa deuxième saison catastrophique).
Avec Gérard Darmon et surtout Jonathan Cohen que j’adore notamment pour son talent d’improvisation, j’étais sûre de bien m’amuser avec cette première saison. Et ça n’a pas loupé même si c’est très décousue. Le concept de Beucherie n’est bientôt qu’une excuse pour explorer la relation père/fils conflictuelle entre Joseph et Gérard mais celles également entre tous les membres de la famille qui ont l’habitude de travailler ensemble. On les voit tous essayer de se prendre en main et faire ce pour quoi ils pensent être doués, ce qui les amènent dans des situations saugrenues et amusantes en rapport avec le commerce de cannabis. Sans prétention, cette comédie est simple, on se demande parfois où elle va, mais on s’attache facilement aux personnages qui se mettent dans des galères pas possibles et loufoques. Je suis contente que la série ait été renouvelée, je suis curieuse de voir ce que va donner la suite.

 

 

terredemarees1

26e/43 – Tidelands saison 1

J’ai l’impression que ça fait des années que j’ai vu cette série et pourtant ça devait être en tout début d’année 2019. Il faut dire que mes souvenirs se sont presque tous envolés à part quelques petits détails et pas forcément les meilleurs…
Une série sur les sirènes, j’ai dis oui tout de suite tellement j’aime la mythologie autour de ces créatures mais pour en voir dans Tidelands, il faut être patient. On a plutôt affaire à une communauté recluse sur une île vivant d’un commerce illégal tenue par la belle Adrielle (Elsa Pataky) qui fait affaire avec les habitants de la ville voisine. J’ai enfin pu voir en action la femme de Chris Hemsworth, elle m’a plutôt convaincue et c’est presque la seule dans le lot. En comparaison, l’héroïne Cal (Charlotte Best) qui sort tout juste de prison a le charisme d’une huître. Si vous ne venez pas pour le talent des acteurs, au moins vous vous laisserez séduire par leur physique à croquer, particulièrement par le casting masculin qu’on vous offre sur un plateau et qui joue le jeu du ship à fond entre scènes de sexe et étalage des pectoraux sous le soleil ardent. Je me demandais pendant mon visionnage pourquoi je continuais vraiment à la regarder, il faut dire qu’en janvier, il n’y avait pas grand chose en nouveauté et je voulais les voir ces sirènes ! On ne sait toujours pas si la série est renouvelée ou non, je penche plus vers l’annulation parce que c’est loin d’être réussie et je ne suis pas sure qu’elle ait beaucoup marché sur Netflix.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s