TOP de l’Avent – 13 Décembre

 

Salut ! Je suis pas mal étonnée dans ce classement, je ne pensais pas que les deux séries en question seraient si hautes dans ce TOP, comme quoi on peut avoir quelques surprises. Pour les livres par contre, c’est dans la lignée logique, on retrouve quatre lectures très plaisantes chacune dans un thème différent.

 

 

LIVRES

 

 

vicious1

42e/92 – End : Vicious tome 1, Victoria Schwab

Impossible de passer à côté de ce roman young adult, avant même sa sortie, on voyait déjà partout sa couverture bicolore sombre. Après avoir lu des avis dithyrambiques à propos de ce premier tome, je me suis lancée avec pas mal d’attentes et si je n’ai pas été aussi conquise que beaucoup d’autres, j’ai vraiment apprécié cette histoire. Mais si j’ai l’habitude d’aimer suivre deux temporalités parallèles entre passé et présent, j’ai trouvé qu’ici, ça ne fonctionnait pas toujours et que ça n’aidait pas a dynamiser le début de l’histoire. Mais que ce soit Victor, Serena, Sydney ou Mitch, j’ai adoré les personnages. Je me pose pas mal de questions sur la suite des évènements mais j’attends un peu de baisser ma pile à lire avant de me procurer Vengeful.

Ma critique

 

 

walkingdead13

41e/92 – Walking dead : Point de non-retour tome 13, Robert Kirkman

Ça y est, la saga Walking dead s’est conclue cette année et je ne suis pas sûre de mon côté d’aller jusqu’à la fin. J’aime toujours me plonger de temps en temps dans ces comics avec certains tomes meilleurs que d’autres (et vous en verrez deux autres dans le classement), mais 30 tomes, ça fait quand même beaucoup. La bande de Rick s’installe à Alexandria (j’ai l’impression d’être à des années-lumière de la série) et doit se faire aux règles de la communauté. Mais c’est compliqué quand ces lois leur semblent plus ou moins justes. En l’absence du danger constant d’attaques de zombies sur la route, les problèmes relationnels reviennent en force en même temps que les crises de folies. Ce tome est plutôt lent mais introduit le duel entre Rick et Douglas, le chef d’Alexandria.

Ma critique

 

 

essencedestenebres

40e/92 – L’Essence des ténèbres, Tom Clearlake

Avec L’Essence des ténèbres, on est immédiatement enfouis en pleine forêt avec un officier de police bien particulier, expert en milieu sauvage. Chargé d’enquêter seul sur les circonstances de plusieurs disparitions d’enfants dans la ville d’à-côté, l’homme va peu à peu se confronter à des forces surnaturelles qui pourraient rendre n’importe qui fou. Si le fantastique surgit de manière trop rapide selon moi dans ce thriller, j’ai vraiment apprécié le style de Tom Clearlake et la construction de cette histoire sombre, dangereuse et mystérieuse. 

Ma critique

 

 

salairedelapeur.jpg

39e/92 – Le Salaire de la peur, Georges Arnaud

Je ne connaissais ni le livre ni l’adaptation cinématographique, c’est donc dans le flou complet que je me suis lancée dans Le Salaire de la peur. C’est vraiment particulier, on sent bien que ça n’a pas été écrit lors de ces deux dernières décennies mais c’est vraiment prenant. Ces personnes en manque d’argent pour alimenter leur fantasme de quitter un jour leur ville sans espoir d’avenir, se lancent dans ce périple à tout moment mortel. Payés pour traverser une longue route sur une piste impraticable en camion avec une cargaison importante de nitroglycérine à bord, ils vont risquer leur vie dans cette aventure. Mais leur choix est rapide, rester c’est mourir, conduire cette livraison, c’est la chance de peut-être s’en sortir. Une folie pure qui nous lance dans une traversée intense et glaçante où ces hommes sont prêts à tout pour se sortir de cette spirale infernale entre alcool, drogues et ennui.

 

 

SÉRIES

 

 

dirtyjohn1

19e/43 – Dirty John saison 1

Dirty John compte pas mal de têtes d’affiches connues. Connie Britton, Eric Bana, Juno Temple, c’est pas mal comme casting. Pour l’histoire, si elle peine à être vraiment dynamique, le rythme est particulièrement lent, elle réussit tout de même à nous accrocher tellement  cette arnaque touche bon nombre de personnes dans le monde. Une rencontre amoureuse qui se transforme en cauchemar, ce n’est pas la première fois qu’on voit ça et ça ne sera pas la dernière. Eric Bana est terrifiant dans ce rôle de manipulateur prêt à tout pour obtenir ce qu’il pense être son dû. Plus on le découvre dans son quotidien comme dans son passé, plus il nous glace le sang. Connie Britton joue la victime parfaite qui, même si elle possède quelques doutes, veut laisser le bénéfice du doute à celui qu’elle aime. Mais les événements s’enchaînent de plus en plus rapidement, l’asphyxiant de plus en plus dans ce quotidien tout en mensonges et secrets. Heureusement que ses proches sont là pour apporter une aide extérieure importante afin qu’elle ne sombre pas entièrement. La conclusion de cette saison nous laisse assez pantois avec une scène particulièrement étonnante.

 

 

Bonding : Affiche

18e/43 – Bonding saison 1

Je suis étonnée de voir Bonding aussi haut dans le classement mais je dois admettre que j’ai vraiment bien aimé cette courte saison. Comme Special, elle se compose de huit épisodes d’une vingtaine de minutes avec un sujet bien différent. Pete (Brendan Scannel), qui cherche un emploi, décide d’entrer dans le monde bien particulier de sa meilleure amie Tiff (Zoe Levin). Celle-ci a en effet un job bien singulier après ses cours à la fac, celui de maîtresse dominatrice. Réalisant les fantasmes de ses clients, Tiff se plaît dans ce rôle où elle peut dicter ses règles car globalement, elle peine à véritablement se trouver et à laisser les autres l’approcher en dehors du boulot. Ensemble dans ces galères souvent loufoques et assez dingues, Pete et Tiff avancent ensemble dans la vie où flirts, boulot et études vont les pousser à se découvrir pleinement. Si c’est plus politiquement correct que ce à quoi je m’attendais, je me suis plu à regarder cette petite série sans prétention avec deux personnages attachants. Le final est par contre très différent du reste de la saison nous laissant sur un cliff hanger peu convaincant.

2 réflexions au sujet de “TOP de l’Avent – 13 Décembre”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s