Note : 4.5 sur 5.

Lyra est une jeune fille apparemment ordinaire mais courageuse et originaire d’un autre monde. Sa recherche d’un ami kidnappé révèle un sinistre complot impliquant des enfants volés et devient une quête pour comprendre un mystérieux phénomène appelé Poussière.

Dafne Keen : Lyra Belacqua
Ruth Wilson : Marisa Coulter
James McAvoy : Lord Asriel
Lin-Manuel Miranda : Lee Scoresby
Anne-Marie Duff : Ma Costa
James Cosmo : Farder Coram
Lewin Lloyd : Roger Parslow
Ariyon Bakare : Lord Boreal
Amir Wilson : Will Parry
Lucian Msamati : John Faa

1 saisons de 8 épisodes
2019-
-> série renouvelée

Dans n’importe quel cauchemar d’enfant, il y a une part de vérité.

À la croisée des mondes a encore de beaux jours devant elle. Après une adaptation cinématographique en 2007 qui a peu convaincu et qui n’a donc pas connu de suite, la saga fantasy jeunesse de Philip Pullman est adaptée en série télévisée sur HBO depuis le 3 novembre dernier. La chaine donne encore une chance, pour ceux qui ne l’ont pas fait, de découvrir cette histoire et de se jeter sur les romans. Personnellement, je ne connaissais de cet univers que le film et le jeu vidéo qui en était la copie conforme. Je me suis donc lancée dans His dark materials avec en tête Dakota Blue Richards, Nicole Kidman ou encore Daniel Craig. Heureusement, j’ai trouvé ce nouveau casting globalement convaincant, porté par une réalisation impeccable. 

Résultat de recherche d'images pour "his dark materials"

Un univers enchanteur qui pousse à l’aventure

HBO est connu pour ses productions excellentes et travaillées et His dark materials ne fait pas exception. On voit qu’un certain budget a été alloué, autant pour les paysages en plan large qui nous invite à découvrir avec envie le Grand Nord, que pour les animaux et daemons réalistes et très bien réalisés. Pan est constamment présent au côté de Lyra et si on apprécie ses diverses transformations, on peut être déçus du peu de présence de ses congénères.

Chaque personnage possède son daemon mais apparemment, ceux-ci ont peur des caméras, ils ne se montrent que très peu. Heureusement, celui que l’on attendait avec le plus d’impatience ne déçoit pas. Iorek Byrnison, avec ou sans armure, est impressionnant, tout aussi intimidant qu’attachant. La série nous plonge avec facilité dans son univers grandiose, vaste et enchanteur.

Si les thèmes abordés sont complexes et sombres, la manière de nous faire voyager avec Lyra en direction du Grand Nord est bien plus enfantine, réveillant notre âme d’explorateur. Les décors sont fabuleux, collant parfaitement à l’atmosphère et à l’intrigue et les musiques sont toutes aussi bien choisies pour nous immerger encore davantage dans ce monde dangereusement beau, telle une rose entourée de ses nombreuses épines.

Résultat de recherche d'images pour "his dark materials"

Des acteurs qui réussissent à s’approprier leur rôle ?

À l’annonce de Dafne Keen en Lyra, on pouvait être tout aussi sceptiques qu’impatients. L’actrice ôte la facette plus enfantine du personnage de par son âge mais vu son jeu dans Logan, on pouvait s’attendre à une interprétation convaincante de ce nouveau personnage. Finalement, je suis assez partagée sans même avoir lu les livres. Dafne Keen est très bonne mais ce n’est plus la même Lyra Belacqua que dans le précédent film ou apparemment dans les livres.

Moins casse-cou, moins menteuse, elle garde toute de même son espièglerie et son courage face aux différentes embûches au milieu de son chemin. James McAvoy ne brille pas par sa présence à l’écran, étant le plus souvent absent. Et ses quelques apparitions ne seront pas mémorables même si l’acteur s’en sort bien malgré qu’une partie des téléspectateurs n’ait pas aimé ce choix de casting.

Image associée

Deux personnages auront particulièrement attiré mon attention lors de ces huit épisodes : Lee Scoresby et surtout Mme Coulter. Je ne connaissais pas tellement Lin-Manuel Miranda mais je l’ai adoré dans ce rôle qui, en lui-même, l’aide déjà beaucoup grâce à son caractère fantasque. Son duo avec son daemon est vraiment sympathique et son attachement à Lyra, comme celui qui se tisse tout aussi rapidement et naturellement entre Lyra et Iorek, est adorable.

Pour Marisa Coulter, c’est tout l’inverse. Ni de sympathie ni de respect pour le personnage, mais ce que Ruth Wilson arrive à en faire m’a vraiment scotchée. Bien plus tourmentée que dans le film, cette femme est intimidante autant par sa force de persuasion que par sa folie. Au fur et à mesure que l’on découvre ses plans machiavéliques, elle nous dévoile malgré elle ses failles et son attachement pour Lyra, la rendant spéciale, magnétique. Elle qui sait admirablement contrôler ses émotions, ses accès de colère nous ébranle d’autant plus.

Image associée

De sombres desseins

Malgré un univers jeunesse, Lyra et ses amis font face à bon nombre d’événements qui vont être extrêmement dur à affronter. Le Magisterium, même si peu développé pour le moment, semble l’autorité suprême de ce monde. En en profitant amplement, il cache de noirs enjeux sous couverts de la foi fanatique. Rapidement accompagnée par les gitans, Lyra n’hésite pas à embarquer dans ce dangereux périple afin de retrouver son ami Roger, enlevé par les Enfourneurs, légende horrifique pour les enfants qui serait finalement bien réelle.

Avec John Faa, Farder Coram et Ma Costa, la jeune Lyra va être confrontée aux horreurs dont sont capables les adultes pour servir leurs propres intérêts. Des actes inhumains sont perpétrés au nom de la recherche, de l’avenir, utilisant des enfants tels des animaux de laboratoire. Cette nouvelle adaptation nous plonge encore davantage dans l’horreur dont sont capables les êtres humains, dans leurs péchés les plus inhumains.

Cette intrigue principale laisse place au désarroi, à abattement mais rapidement, chacun est prêt pour la révolte, pour la libération de leurs proches. Si Lyra reste au centre de la série, cette dernière nous permet de suivre également les autres protagonistes tels que les gitans qui ont à cœur de persévérer au sein de ce voyage dangereux. Anne-Marie Duff alias Ma Costa est l’une des plus présentes avec également Farder Coram incarné par James Cosmo que je suis contente de retrouver après Game of thrones.

Résultat de recherche d'images pour "his dark materials coram"

Une intrigue trop rapide et peu d’approfondissements

Néanmoins, malgré cette palette de personnages et les sujets forts exploités dans cette histoire, la série gagnerait à être plus approfondie. Chaque épisode change de décor, n’aidant alors pas l’univers à être plus développé. L’intrigue garde une vitesse bien trop effrénée et fait donc perdre en intérêt et en enjeu malgré l’enchantement global autour de cet univers. J’aurais aimé découvrir davantage les recoins de Jordan College, connaitre la vie en mer de Lyra avec les gitans, être bien plus effrayée par le temps passé par celle-ci à Bolvangar, etc…

Les décors s’installent pour être instantanément changés dans l’épisode suivant. On ressent une précipitation qui n’était pas forcément nécessaire afin d’apporter du rythme tellement on peut parfois ressentir un sentiment de brièveté. Les révélations au sujet de Lyra sont également bien trop précipitées, les personnages doivent les assimiler bien trop vite ne prenant alors pas en compte la force émotionnelle qu’elles devraient apporter. Certains événements extrêmement attendus perdent en splendeur par cette rapidité et ce manque de difficulté.

La série n’arrive alors pas réellement à se positionner au sujet de son public, traitant des sujets sombres et ambitieux par des procédés qui ne tendent pas vers un approfondissement poussé des différents aspects du récit. Il est question également d’un autre monde pour lequel on se pose beaucoup de questions. Ici, la série réussit à conserver notre intérêt pour la suite même si cet aspect de l’intrigue arrive peut-être trop rapidement au sein de l’histoire.

Résultat de recherche d'images pour "his dark materials"

10 commentaires sur « His dark materials – Saison 1 »

  1. J’ai été très dubitative et un peu déçue sur les premiers épisodes mais ensuite j’ai bien accroché. Je suis moyennement convaincue par les actrices choisies pour Lyra et Mme Coulter. Dafne Keen joue bien donc je m’y suis faite par contre j’ai encore beaucoup de mal avec Mme Coulter. J’ai hâte de voir la 2e saison 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Comme quoi, on ne peut tous avoir le même ressenti sur les acteurs, et heureusement ! Je ne connaissais pas beaucoup Ruth Wilson à part dans Luther et ici, je l’ai beaucoup « apprécié » en Mme Coutler.
      Pour Lyra, même si j’ai adoré l’actrice dans Logan, je garde une préférence pour la version plus enfantine du film.

      J'aime

      1. Oui c’est sûr ! Oui je suis d’accord avec toi, je préférais la Lyra du film 🙂 Je crois que je préférais aussi Nicole Kidman pour Mme Coulter, mais uniquement parce-qu’elle ressemble davantage à l’image que je m’étais faite de ce personnage dans les livres 🙂

        Aimé par 1 personne

  2. Dommage pour le manque d’approfondissement, mais la série semble quand même présenter de beaux atouts. Et ton avis me ravit sur un point : l’interprétation de Mme Coulter. Ce personnage mérite une actrice qui s’approprie à la perfection sa personnalité hors norme…

    Aimé par 1 personne

    1. Une sacrée personnalité, je confirme 😄
      Au final, je me suis fait à ce peu d’approfondissement au niveau de l’intrigue et des personnages, je l’ai pris plus pour une série jeunesse malgré les sujets forts donc c’est globalement bien passé. Et je la recommande, elle m’a donné envie de découvrir les livres.

      Aimé par 1 personne

    1. Oui, malgré les points négatifs dont je parle, je reste très convaincue par cette première saison. Je me suis laissée porter, ce n’est qu’après que jai ressenti un goût de trop peu mais vraiment, la série a de très beaux atouts et il ne faut pas oublier que c’est tiré d’une saga de fantasy jeunesse, ça se ressent dans l’adaptation par cette rapidité dans l’histoire.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s