Note : 4 sur 5.

Josh dit « J » n’a que 17 ans lorsque sa mère trouve la mort à la suite d’une overdose d’héroïne. Il est accueilli par une grand-mère qu’il connaît peu en Californie du sud. Celle-ci est à la tête d’une fratrie baignant dans la criminalité. Pour survivre, le jeune homme va devoir prouver sa loyauté au clan… Aussi bien à ses oncles qu’à la matriarche qui gouverne ses « garçons » avec un amour débordant et limite incestueux.

Casting
Ellen Barkin : Smurf
Finn Cole : J
Shawn Hatosy : Pope
Jake Weary : Deran
Ben Robson : Craig
Molly Gordon : Nicky
Sohvi Rodriguez : Mia
Denis Leary : Billy
Dichen Lachman : Frankie

13 épisodes
4 saisons de 49 épisodes
2016-2020
-> renouvelée pour une dernière saison

– J’aime bien ta mère.
– Tu ne la connais pas.
– Elle est cool. C’est une survivante.

2020 sonne la fin d’Animal kingdom avec une cinquième saison. J’ai encore un peu de marge avant cet été vu que je viens de finir la saison 3 mais je m’attends à être bien dégoûtée de devoir quitter les personnages. Pour parler de cette troisième saison, elle a connu de gros bouleversements dans la dynamique familiale tout en restant assez similaire aux précédentes. Si je la trouve encore réussie, elle connait un démarrage assez lent et c’est resté finalement très statique pour prendre un virage important en fin de saison. Je suis alors assez perplexe sur un certain point de l’intrigue qui va être fondamental pour la suite de la série. Globalement, tout en étant la saison que j’ai le moins aimé depuis le début, on passe toujours un très bon moment en la regardant.

Les Cody toujours là pour Smurf

De gros bouleversements pour une famille déjà en conflit

Les Cody ont toujours connu le conflit interne mais ils n’avaient encore rien vu. Si vous n’avez pas vu la deuxième saison, je vous recommande de ne pas lire ce paragraphe, deux éléments fondamentaux se produisent dans cette saison suite à la fin de la précédente et ont un fort impact, je ne peux donc pas oublier d’en parler. Dans cette troisième saison, le retour avec les Cody se fait en douceur pour nous et dans la tension pour eux.

Chacun se demande qui a pu tuer l’un des leurs, la suspicion s’installe alors au sein de la famille. J, étant le dernier arrivé, est en première ligne mais les soupçons se posent également sur Smurf, toujours emprisonnée depuis la trahison de Baz. Sans ces deux-là, les piliers du clan, le reste de la famille se retrouve à devoir s’émanciper davantage et à préparer des coups par eux-mêmes. Les responsabilités reviennent à J qui, du haut de ses dix-neuf ans, compte bien montrer sa valeur à Smurf même si ses oncles ont parfois du mal à lui faire entièrement confiance.

Cette ambiance n’est pas nouvelle pour J, ce malaise est constant depuis son arrivée à la maison familiale, il sait maintenant les forces et les failles de chacun et agit en fonction d’elles. Malheureusement, les responsabilités disparaissent vite au retour de Smurf parmi les siens. Les retrouvailles ne sont pas enjouées et le doute est encore omniprésent mais la chef de meute compte bien reprendre les rênes.

Retour de prison

Quand le chat n’est pas là…

Avec l’absence de Smurf, on prend d’autant plus conscience de la dépendance de ses fils par rapport à leur style de vie. C’est leur maman qui les loge et qui leur donne leur salaire et même s’ils peuvent la détester, ils reviennent vite vers elle. Et quand elle n’est pas là, difficile pour eux de gérer vraiment les affaires et surtout d’éloigner les vautours. Plusieurs menaces rôdent autour d’eux que ce soit le gang mexicain ou Billy, l’épave et père de Deran qui profite de l’absence de Smurf pour squatter à la maison principale.

De toute la saison, on attend avec impatience de comprendre les liens entre Smurf et le gang et surtout de voir Pope fermer le caquet de Billy avec un ou deux poings dans la figure. Seulement, il faut du temps pour que ça arrive et chacun donne l’impression de ne pas voir le danger ou plutôt de faire comme s’il n’existait pas et à attendre qu’il s’en aille de lui-même.

Les Cody sont particulièrement passifs, considérant que ce sont les problèmes de leur mère alors qu’ils vivent tous – excepté Deran qui tient son bar – de son mode de vie à elle. On passe alors un long moment à voir Billy essayer de manipuler Deran en l’opposant à J, Nicky à continuer de faire bêtise sur bêtise jusqu’à celle de trop, et J à s’occuper des affaires courantes sans prendre à bras le corps les plus gros problèmes.

Quand leurs coups finissent mal

Les frères Cody

On a tout de même droit à un ou deux coups bien orchestrés avec Deran le plus souvent aux commandes. C’est sûrement celui qui arrive à s’émanciper le plus de sa mère même si, comme les autres, il continue malgré lui à être dépendant de son affection. Cette force que possède Smurf pour rallier ses fils à sa cause est d’autant plus flagrante dans cette saison, c’est fou de les voir tous revenir au bercail quand il serait temps pour eux de tout envoyer balader.

Celui qu’elle aura le plus de mal à ramener vers elle est bien Pope qui connait peu de hauts pendant ces treize épisodes. Tuteur provisoire de Lena, victime de sa culpabilité et de ses pensées négatives et hors de lui après la trahison ultime de sa mère, il en faut beaucoup moins à ce personnage pour péter les plombs. Dans cette saison 3, c’est une véritable bombe à retardement et il est difficile d’appréhender son avenir sous de meilleurs jours.

Craig reste toujours le plus effacé et ne parvient pas à offrir davantage de ce que l’on sait déjà de lui et à sortir de cette case d' »idiot immature et assisté ». Il serait temps de le faire évoluer et de lui donner davantage d’importance.

De nouveaux personnages féminins intéressants

De nouveaux personnages féminins

Au niveau des personnages, cette troisième saison offre un vent d’air frais très appréciable du côté du casting féminin. Smurf tient évidemment les rênes mais à côté d’elle, NIcky était la seule fille dans le casting principal et les deux sont bien à l’opposé l’une de l’autre, surtout que la lycéenne n’était clairement pas dans son élément. Impossible de s’attacher à Lucy, la copine de Baz, suite au traitement de son personnage et de son peu d’importance.

J’ai alors été soulagée de voir que la série pouvait avoir de bons personnages féminins hormis Smurf et ce n’est pas un, mais deux qui nous sont proposés dans cette saison 3. La première est Mia qui ne fera pas l’unanimité vu ses agissements dans l’ombre mais sa dynamique avec J est bien plus intéressante que ce que ce dernier partage avec Nicky. Et si je pensais au départ qu’elle ne serait que de passage, Mia s’installe confortablement au fur et à mesure de la saison dévoilant une face plus sympathique  de sa personnalité qui nuance son personnage tout en restant ambigu.

La deuxième, c’est Francky (The 100, Altered carbon), la partenaire de route de Billy. Au départ anecdotique, elle a su gagner sa place en mêlant mystère et séduction. C’est sans doute elle qui réussira à donner plus de profondeur à Craig, en tout cas, leur duo est étonnamment bien assorti. Après la présence trop longue de Nicky, on a le droit à deux jeunes femmes fortes et calibrées pour ce monde criminel et ça fait vraiment du bien.

J contre Smurf ?

Une évolution franche mais rapide

On en arrive à J et à son évolution assez étonnante. La saison 2 a voulu développer la relation affective entre lui et sa grand-mère, elle qui a toujours le goût de rendre tous ses échanges avec ses fils et petit-fils à la limite de l’inceste. Ici, J est en charge des affaires de Smurf et on voit bien que la série tente d’aller dans le sens opposé de ce qu’elle avait développé précédemment.

On retrouve alors un J prêt à voler de ses propres ailes et qui supporte mal les excès d’autorité de Smurf. Sauf que de passer de petit-fils aimant avec une confiance inébranlable à ce qu’il choisit de devenir ici, le virage m’a paru très abrupt. On comprend les raisons mais la manière d’agir est tout de même très extrême et c’est bien le développement de ce personnage qui me fait le plus peur pour la suite.

Que soit ça se dégonfle aussi vite qu’un soufflé, soit ça va partir trop dans les extrêmes. La comparaison peut être vite faite avec son rôle de Michael dans Peaky blinders face à Tommy Shelby (Cillian Murphy). Pope aussi fait des choix assez singuliers au sujet de Smurf même si lui est finalement peu maître de ses émotions à ce moment-là. J’espère ne pas être déçue par ces deux personnages par la suite, ils restent mes préférés.

Mon avis sur les autres saisons

Retrouvez Finn Cole dans Peaky blinders :

J et Mia liés dans le business

2 commentaires sur « Animal kingdom – Saison 3 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s