Note : 3.5 sur 5.

Après la bataille de New York, le monde a changé. L’existence de superhéros, bons ou mauvais, a été révélée au monde entier ! Pour protéger la population qui n’est pas prête à affronter cette vérité, et alors que tout le monde le croyait mort, l’agent Phil Coulson reprend du service avec une équipe d’agents secrets au sein du S.H.I.E.L.D. (Strategic Homeland Intervention, Enforcement and Logistics Division). Véritable bouclier humain, le S.H.I.E.L.D. tentera de maintenir la paix…

Casting
Clark Gregg : Phil Coulson
Ming-Na Wen : Melinda May
Brett Dalton : Grant Ward
Chloe Bennet : Skye
Iain de Caestecker : Leo Fitz
Elizabeth Henstridge : Jemma Simmons

22 épisodes
6 saisons de 123 épisodes
2013-2020
-> série renouvelée pour une dernière saison

– Ce n’est pas exactement une grenade. Il pourrait s’agir d’un type de mécanisme de dissimulation.
– Peut-être que cela a créé une sorte de portail.
– Espérons que non. Je ne peux pas m’occuper d’Asgard aujourd’hui.

Je ne compte plus le nombre d’années depuis que je voulais découvrir cette série. Moi qui ne rate (presque) aucun film Marvel, j’étais très curieuse à propos d’Agents of SHIELD qui promettait de faire un lien avec les films et détendre davantage l’univers. Grâce à l’arrivée de Disney + en France, j’ai pu constater ou non de la qualité de cette première saison et je dois dire que j’ai un avis totalement différent entre la première et la seconde moitié de saison.

Phil Coulson au centre d'Agents of SHIELD

Un chef qui porte tout sur ses épaules, son équipe et la série

Je viens de parler du lien entre la série et les films qui devait apporter un gros plus à la première. Mais si je voulais voir Agents of SHIELD, c’était surtout pour son personnage principal, l’agent Phil Coulson. Malgré ses rares apparitions dans les films, je suis fan de lui et j’étais vraiment déçue qu’il n’y ait pas une place plus conséquente – même dans le récent Captain Marvel où il fait presque office de cameo. Quelle joie donc de le découvrir au premier rang en charge d’une équipe de jeunes agents parcourant le globe avec leur vaisseau afin de protéger l’humanité de dangers surnaturels et extraterrestres.

Coulson est vraiment le personnage qui a réussi à me faire tenir jusqu’au bout avec son humour, sa loyauté, son sens du devoir, sa foi en ses agents et supérieurs et sa classe. Mon dieu, qu’est-ce que j’aime ce personnage qui essaie toujours d’être juste et présent pour ceux qui s’appuient sur lui. Les quelques scènes entre lui et Nick Fury ont été un pur délice, à espérer que le grand patron revienne plus régulièrement mais je ne me fais pas trop d’illusions. 

Sky, nouvel élément du SHIELD

Des agents trop stéréotypés et peu développés

Avec le reste de la bande, c’est une toute autre affaire. J’ai cru que je ne m’y ferai pas à cette équipe malgré quelques atomes crochues qui naissent très vite pour Simmons et Fitz mais ça se voit à des kilomètres que ces deux-là sont modelés pour être adorés de tous. Et comme les trois autres, ils sont bien trop stéréotypés. Les deux scientifiques tout mignons à faire des blagues entre deux découvertes scientifiques, Grant Ward qui est le GI Joe sans peur et sans reproches et beau gosse de la bande, May l’asiatique ninja qui parle peu mais toujours avec sagesse et finalement Sky, la pirate informatique jolie comme un cœur qui fait d’abord tâche avec le reste du groupe.

Chacun est dans sa case et n’y bouge pas, les scénaristes s’intéressant peu à leur développement. Car, que certains soient stéréotypés mais qu’ils soient ensuite approfondis comme il faut en nous dévoilant leur personnalité, leur passé, etc…, ça ne serait pas un problème. Mais là, sur six personnages principaux, cinq font partis de cette catégorie et sur vingt-deux épisodes, on apprend peu de choses sur eux, hormis Sky qui est placée, sans que je ne le comprenne, au premier plan.

Il faut bien attendre dix épisodes pour qu’ils nous offrent tous quelque chose d’autre que leur caractère de base, il ne faut donc pas être trop impatient. Finalement, je me suis fait à tous ces personnages même s’ils révèlent pour certains peu d’originalité. Sky est celle avec laquelle j’ai eu le plus de mal, ayant souvent l’impression que l’équipe la traînait comme un boulet tout en lui offrant trop d’importance.

May, la combattante

Les points négatifs  de la première moitié de saison

S’il faut attendre pour avoir un semblant de développement au niveau des personnages, il faut également patienter avant de voir un réel lien entre la série et les films, ce qui était promis au départ. Oui, il serait compliqué d’ajouter des choses nouvelles dans la série qui servirait dans les films – il faudrait alors voir la série pour comprendre les intrigues à voir au cinéma – mais on pourrait tout de même un peu plus relier les intrigues entre elles en offrant un complément des films sans que cela ne déséquilibre ces derniers.

Presque toute la première moitié de saison manque d’un fil rouge, nous contentant à chaque épisode de suivre une nouvelle menace qui est vite canalisée par le SHIELD. Ce début de saison n’avait donc rien de vraiment passionnant alors que le scénario multiplie les facilités ce qui révèle de nombreuses incohérences qui nous sortent parfois des épisodes. Et enfin les effets spéciaux. Aïe.

On voit la grosse différence de budget entre la série et les films, c’est impossible de ne pas la remarquer. La série veut également être aussi comique que les films mais au départ ça ne prend vraiment pas, ça n’apporte qu’une comparaison encore plus forte entre les deux matériaux ce qui rend la série encore plus cheap. Je me demandais même si je n’allais pas arrêter en cours de route.

Ward, le beau gosse et GI Joe du groupe

Les gros points positifs de la seconde moitié de saison

MAIS, la magie a finalement opérée. Oui, passée les quinze premiers épisodes, j’ai été bien plus convaincue par cette saison. Le mystère autour du retour à la vie de Coulson – après les événements de New York dans le premier Avengersest très intrigant, le fil rouge est bien construits, les enjeux sont bien déterminés et le combat promet d’être rude entre le SHIELD et son ennemie ultime, Hydra.

Pendant cette seconde moitié de saison, j’avais presque l’impression de voir un film découpé en plusieurs morceaux et si ce n’est pas encore parfait, c’était bien plus agréable et prenant à regarder. Avec des personnages que l’on apprécie davantage et une intrigue qui s’étoffe enfin, la série réussit à apporter quelque chose d’intéressant et offre un bon mélange entre action et humour, celui-ci fonctionnant de mieux en mieux au fil de la saison.

J’avais à ce moment vraiment l’impression d’être dans l’univers Marvel avec en plus des références à Thor et à Captain America. Vous serez durement contents de revoir pour un instant Nick Fury, Maria Hill ou des personnages bien plus secondaires comme une certaine Asgardienne. Cette première saison offre également des retournements de situations vraiment étonnants qui apportent encore davantage de consistance à certains personnages et à l’histoire.

Simmons et Fitz, le duo scientifique

Verdict ? Du négatif au positif

Vous pouvez le constater, je suis passée d’un avis vraiment mitigé à un autre bien plus enthousiaste au fil de la saison. Le format de vingt-deux épisodes aide, les scénaristes ayant le temps de rectifier les faiblesses même si certaines restent présentes. Je suis contente de l’avoir enfin commencer. Le début a été poussif mais je préfère avoir eu ce coup de mou au départ pour ensuite savourer la suite de la série.

Il faut donc se montrer patient et tenace afin de découvrir les points positifs de cette série qui semble, à ce que j’entends, se bonifier avec le temps. Sans Coulson, la série a peu de raison d’exister donc tout repose sur lui ce qui a d’abord défavorisé les autres membres de l’équipe. Néanmoins, on apprend à les apprécier tellement ils vivent sur des montagnes russes avec toutes ces missions risquées qui leur en font voir de toutes les couleurs.

L'équipe du SHIELD

11 commentaires sur « Agents of SHIELD – Saison 1 »

  1. j’hésite à commencer cette série depuis sa sortie, et là ta chronique me donne très envie de la commencer, malgré les points négatifs de début de saison 🙂 mais mon objectif de fin de confinement est de finir d’abord quelques séries en cours avant d’en commencer de nouvelles 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Honnêtement, je t’invite à revoir la saison 1 maintenant que t’as avancé 🙂 t’es dure avec ce début, je trouve que les premiers épisodes prennent volontairement le temps de mettre en place l’équipe plutôt que les persos. Pour l’humour, j’aime bien, c’est la patte Whedon donc je ne vois pas trop de différence avec les premiers avengers 🤔 et du coup la première saison est quand même une bonne suite d’avengers et s’insère bien dans le mcu 😇
    Bon je suis trop fan quoi 😂

    Aimé par 1 personne

    1. Peut-être que ça fait trop longtemps que jai vu les premiers Avengers, j’aurais peut-être changer d’avis sur l’humour en les revoyant maintenant 😅 Mais j’ai eu vraiment du mal à vraiment me lancer tant les personnages mettent du temps à vraiment se dévoiler.
      Après, j’ai été agréablement surprise de la suite de la saison qui me donne vraiment envie de voir les autres saisons… ce que je n’ai pas encore fait, oups.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s