Note : 3.5 sur 5.

Après la mort d’une camarade de classe, un élève disparaît, les alliances changent, des nouveaux entrent en scène, et les secrets deviennent impossibles à taire.

CASTING
Itzan Escamilla : Samuel
Miguel Bernardeau : Guzman
Mina El Hammani : Nadia
Ester Expósito : Carla
Arón Piper : Ander
Álvaro Rico : Polo
Omar Ayuso : Omar
Danna Paola : Lu
Claudia Salas : Rebeka
Jorge Lopez : Valerio
Georgina Amorós : Cayetana
Jaime Lorente : Nano

8 épisodes
3 saisons de 24 épisodes
2018-
-> renouvelée

N’aime jamais quelqu’un qui te fait te sentir ordinaire.

Commencée pendant le confinement, Elite m’a depuis sagement attendue, je me suis décidée la semaine dernière à regarder la deuxième saison. Je ne m’attendais à rien d’exceptionnel, ayant eu un avis assez mitigé à propos de la première, laquelle, malgré son enquête policière, n’est pas tellement novatrice dans le genre. J’ai tout de même réussi à être un chouia déçue parce que sans se mentir, il ne se passe pas grand chose.

elite gifs | Tumblr

Fiesta hasta el final de la noche

Après une fin d’année dernière mouvementée avec le meurtre de Marina et l’emprisonnement de Nano qui arrange bien Polo et Carla, nous retrouvons nos chers lycéens espagnols lors de leur rentrée scolaire. Les clans restent les mêmes avec d’un côté les boursiers et de l’autre les bourges toujours aussi « sulfureux ». La tension entre Samuel et Guzman est d’autant plus palpable depuis l’arrestation de Nano et les élèves sont appelés, du moins au départ, à prendre position. Christian, suite aux sombres événements de la soirée de fin d’année, n’arrive plus à vivre avec un tel secret. Amené à vite s’éclipser de la saison pour ne pas ébruiter les faits de ses chers camarades, la bande d’adolescents ne se réduit pourtant pas, au contraire avec l’arrivée de trois nouvelles têtes.

Entre les petits nouveaux et les plus anciens, l’entente se fait naturellement, tout le monde étant tourné vers une activité commune : la fiesta. Ce n’est pas qu’une impression, les adolescents relâchent encore plus la pression cette année, on a l’impression de les voir tous les soirs à leur boîte attitrée ou à une soirée chez l’un ou l’autre des lycéens, c’est fou ! Même Nadia n’a pas l’air de beaucoup s’inquiéter pour ses études, la bourse ne faisant plus ni chaud ni froid à personne. Et il faut dire qu’à part les fêtes où l’alcool et la drogue coulent à flot et où les amours naturellement naissent, cette deuxième saison est assez pauvre en intrigue.

Il y a bien Samuel qui enquête sur l’assassinat de Marina, croyant en l’innocence de son frère, et qui disparait mystérieusement lors de son investigation. A-t-il fui de lui-même ou l’a-t-on intentionnellement fait taire ? Étant toujours aussi peu intéressant avec son charisme proche de celui d’une huître, ce n’est pas ses cours de boxe ou son nouveau regard qui se veut ténébreux qui va aider Samuel à gagner en épaisseur ou en intérêt.

https://media.melty.fr/article-3981908-raw/media.gif

Les feux de l’amour espagnols

Il n’est pas le seul à m’avoir ennuyé cette saison et c’est souvent à cause de la romance omni-présente. Certaines relations amoureuses déjà établies ou travaillées en première saison stagnent clairement ici. Que ce soit le couple entre Ander et Omar ou celui entre Nadia et Guzman, on tourne et on tourne en rond… Certes, ça peut se comprendre par ce qu’ils vivent, ils se découvrent et doivent faire face au regard des autres, à celui de leurs parents et aux secrets qu’ils doivent garder et qui les empêchent d’être entièrement honnêtes envers leur moitié.

Au sujet de Nadia, il est vraiment intéressant de voir la manière avec laquelle elle essaye de s’affranchir des règles familiales tout en restant la bouée de sauvetage de ses parents. Sa dernière scène avec eux est une des plus réussies de cette deuxième saison, extrêmement poignante et émouvante.

D’autres couples sont tout simplement improbables. Et sans avoir à vendre la mèche, il faut tout de même que je parle de l’une des moitiés : Carla. Elle était l’un des personnages que je préférais dans la saison précédente et là, je l’ai trouvé de plus en plus risible au fur et à mesure où elle s’enlise dans cette relation qui sort de nulle part, qui se veut sulfureuse mais qui est juste grotesque. De manière surprenante, ce sont les amitiés naissantes qui m’ont le plus intéressé tellement elles se sont révélées étonnantes sans toutefois être absurdes. Que ce soit le rapprochement amical entre Lu et Omar ou celui entre Nadia et Valerio, c’était vraiment plaisant.

rebeca elite | Tumblr

Les nouveaux, un vent de fraîcheur

Vous vous demandez peut-être qui est Valerio ? C’est bien l’un des nouveaux de cette saison. Demi-frère de Lu, il est plus souvent en train de sniffer dans les toilettes d’une boîte et à mettre l’ambiance qu’à réviser même s’il fait des efforts pour finalement s’améliorer. Mais son attirance pour les choses interdites pourrait fatalement lui faire perdre beaucoup.

Il y a aussi celle dont la mère aurait gagné au Loto, Rebeka, qui a donc quitté sa cité pour emménager dans la maison anciennement habitée par Guzman et ses parents. Remplaçant Christian dans le trio formé avec Nadia et Samuel, elle est selon moi la révélation de cette saison – avec Lu qui se démarque beaucoup plus comparée à l’année précédente – avec sa forte tête, sa franchise à tout épreuve et sa gentillesse qui l’aide à toujours être la bonne copine sur qui l’on peut compter.

Et pour finir, Cayetana… Aïe. Ils ne pouvaient pas être tous réussis, ces nouveaux personnages. Toute mignonne à vouloir  à tout prix s’intégrer en déballant sa vie de rêve, Cayetana pourrait bien cacher plus d’un secret. Malheureusement et ce de manière immédiate, elle irrite par sa facilité à mentir et à se mettre dans l’embarras tout en se morfondant sur ses problèmes. J’ai eu l’impression de retrouver la copie conforme de la petite Jenny dans Gossip girl, et elle est aussi insupportable que l’originale…

Elite Samuel and Carla GIFs | POPSUGAR Entertainment

A vouloir en faire trop…

Bon, et les autres ? Comme Samuel, Polo est toujours aussi fade même avec tout ce qui lui arrive et alors que Samuel s’approche de plus en plus de la vérité. Notre jeune justicier en herbe a tout de même dû mal à se faire entendre, la vérité n’étant pas facile à digérer et même à accepter. Mais une alliance étonnante est à saluer en fin de saison, la direction que prend la série de ce côté-là est intéressante même si encore, elle en fait un peu trop.

Et c’est bien un de ses plus gros problèmes, à vouloir scotcher les adolescents à leur écran, la série choisit d’en faire trop que pas assez amenant à des personnages qui font n’importe quoi ou à des situations bien trop grosses et invraisemblables pour y croire. La fin de saison notamment est retombée comme un soufflé avec moi, c’est vraiment too much.

Ce n’est pas encore la série de la décennie pour moi mais je m’y attendais. Elite est le Gossip girl espagnol avec un fond de thriller en plus même si l’accent est surtout porté sur le côté sulfureux de ces jeunes riches en recherche d’ivresse et de ces boursiers se découvrant dans cet univers de paillettes. Le sexe prend une place centrale et l’enquête de Samuel est alors beaucoup trop au second plan. La romance n’évolue pas assez ou alors elle est trop improbable, c’est tout ou rien. Heureusement, je suis toujours attachée aux personnages comme Guzman, Nadia, Carla et Omar et j’ai adoré l’arrivée de Rebeka et la place plus importante qu’a obtenu Lu. 

Mon avis sur les autres saisons

Retrouvez Jaime Lorente et Miguel Herrán dans La Casa de papel :

elite season 2 | Explore Tumblr Posts and Blogs | Tumgir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s