Note : 4 sur 5.

Ayant quitté le MI5 depuis sa dernière rencontre presque mortelle avec Villanelle, Eve se retrouve une nouvelle fois à pourchasser les Douze avec l’aide de son ancienne boss, Carolyn. De son côté, Villanelle tend à de nouvelles responsabilités. Certaine de la mort d’Eve, la tueuse en série continue d’être imaginative dans ses meurtres tout en en apprenant davantage sur son passé. Mais en découvrant la présence de son obsession à Londres, Villanelle pourrait bien revoir ses plans pour l’avenir.

CASTING
Sandra Oh : Eve 
Jodie Comer : Villanelle
Fiona Shaw : Carolyn 
Kim Bodnia : Konstantin
Owen McDonnell : Niko 
Sean Delaney : Kenny
Harriet Walter : Dasha
Gemma Whelan : Geraldine
Danny Sapani : Jamie
Turlough Convery : Bear
Steve Pemberton : Paul

8 épisodes
3 saisons de 24 épisodes
2018-
-> renouvelée

“- Je pense que mon monstre encourage ton monstre, non ?
– Je pense que je le voulais.”

Maintenant que je vous ai parlé de la première saison, place à la troisième ! Pour rappel, j’avais été bien moins enthousiaste à la diffusion de la saison 2, je trouvais que l’histoire devenait longuette avec beaucoup moins d’humour. Avec cette saison 3, j’ai été bien plus convaincue même si on peut remarquer que certains défauts restent bien présents, ce qui peut nous interroger sur la pertinence d’une quatrième saison. Commençons !

Queerly Not Straight: 'Killing Eve' Isn't Queerbaiting in It's ...

Une évolution réussie

Après Villannelle en difficulté dans le final de la saison 1, c’est Eve qui se retrouve blessée d’une balle dans le dos de la part de sa blonde assassine. Étant sûre d’avoir tué son obsession, Villanelle part sans se retourner pour reprendre sa vie professionnelle en main. Avec l’idée de monter en grade, là voilà accompagnée d’une vieille connaissance pour l’aider à monter les échelons.

Seulement, être une tueuse née ne sera pas forcément suffisant pour obtenir ce qu’elle désire et il faut encore qu’elle fasse ses preuves. Aux côtés de son ancienne mentor Dasha, de Konstantin et même d’Hélène, une des figures influentes des Douze, Villanelle semble savoir ce qu’elle veut et elle est bien prête à recevoir ce qu’elle pense devoir mériter.

Là voilà alors contrainte à faire face à son passé et à ses émotions afin de réussir à avancer dans cette vie dangereuse qu’elle a choisi. Le gros point fort de cette saison est bien l’évolution conséquente du personnage de Villanelle. Confrontée à ses peines enfantines et à ses rancœurs, elle réussit étonnamment à bien avancer jusqu’à vouloir des choses nouvelles dans son existence et n’étant finalement plus aussi possessive à l’égard d’Eve ou des autres personnages partageant sa vie.

irina vasiliev | Tumblr

On tourne en rond

Le problème, c’est qu’à miser autant sur Villanelle, on perd de vue l’évolution de l’autre personnage principal de la série : Eve. Et comme l’histoire principale, l’ancienne agent du MI5 semble tourner en rond. Ayant quitté son job pour une vie plus tranquille, effrayée à l’idée de recroiser le chemin de Villanelle, elle se retrouve néanmoins de nouveau confrontée aux machinations des Douze quand un de ses proches collaborateurs meurt de manière brutale. Là revoilà à la recherche de la vérité, aidée cette fois-ci des membres d’un journal londonien.

Eve et Carolyn refont alors équipe même si la deuxième semble préférer faire équipe seule et on se retrouve finalement au même point que dans la première saison. Qu’avons-nous appris de significatif au sujet des Douze ? À quoi servent toutes ces investigations ? Finalement, on n’en sait pas beaucoup plus, c’est souvent mou et la série perd en saveur.

Il y en a marre de se poser les mêmes questions après trois saisons, quand est-ce que ça bouge un peu, quand est-ce qu’on obtient quelques réponses ? La qualité est toujours au rendrez-vous et c’est bien pour cela que j’ai noté aussi généreusement cette troisième saison, mais après avoir visualisé le dernier épisode de celle-ci, je me suis vraiment demandée : qu’est-ce que j’ai appris de plus ? Que s’est-il réellement passer dans cette saison, hormis le grand saut en avant de la part de Villanelle ?

carolyn martens | Tumblr

Des bonnes surprises comme du ras-le-bol concernant les personnages secondaires

Après Villanelle et Eve, il y a les personnages secondaires et de ce côté, il y a du bon et du moins bon. Commençons par les points négatifs : Niko. Le personnage le plus inintéressant depuis le début de la série, est toujours là – pas longtemps heureusement – et aurait pu connaitre une conclusion satisfaisante et définitive pour ne jamais revenir mais il a fallu que la série en remette une couche sur ce personnage.

Passons à Konstantin. Il est complètement perdu tellement lui aussi tourne en rond avec son plan qui ne tient absolument pas la route tellement il y a d’embûches qui viennent l’empêcher de faire ce qu’il veut. Heureusement tout de même qu’il est là avec son humour et son sourire derrière des desseins plus sombres. Pour finir, même si ce n’est pas totalement négatif, la présence de Camille Cottin dans cette troisième saison reste malheureusement assez anecdotique même si elle incarne très bien son rôle de dirigeante des Douze, négociant avec Villanelle l’avancée de celle-ci dans l’organisation.

Pour ce qui est des points positifs : Dasha est un personnage trop peu développé mais intéressant pour comprendre l’évolution dans les techniques meurtrières de Villanelle au fil des années. Avec Dasha et Konstantin comme mentor, on comprend davantage le talent de cette femme extravagante. Mais ce qui reste l’un des gros points positifs de cette saison avec Villanelle est Carolyn.

Enfin, on commence à explorer les pensées intérieures et le fonctionnement du personnage, il était temps ! Ambiguë depuis le début de la série, il a fallu la pousser dans ses retranchements pour qu’enfin elle nous exprime ce qu’elle est, pour qu’elle nous dévoile sa sensibilité cachée. La présence de sa fille Géraldine est une très bonne idée, celle-ci étant son exacte opposée, ce qui permet de mettre en avant leurs différences et de mettre à plat quelques interrogations sur le ressenti de chacune.

Après la lecture de cet article, mon ressenti parait être en demi-teinte et ce n’est pas faux, certaines choses auraient pu être mieux exploitées. L’histoire perd quelque peu en intérêt, on est depuis le début de la série sur les mêmes interrogations au sujet des Douze. Mais heureusement, Villanelle remonte la barre ; Jodie Comer a tout l’espace pour faire briller son personnage et pour la faire évoluer avec des moments savoureux pleins d’émotions.

Seulement, le personnage de Sandra Oh, lui, perd en intérêt alors qu’il vit encore plus d’un événement traumatisant. Reléguée au second rôle, Eve n’arrive pas à se hisser au côté de sa comparse et c’est bien dommage. Pour ce qui est de la suite, pourquoi proposer une saison 4 ? Avec les défauts que la série rencontre déjà dès les saisons 2 et 3, pourquoi étirer encore le fil ? La fin de cette troisième saison offre une très bonne conclusion à la série et je me demande bien ce que l’année prochaine, la série va bien pouvoir raconter.

Mon avis sur les autres saisons

Vous pouvez apercevoir Gemma Whelan dans The End of the f***ing world :

Killing Eve Season 3 (Renewed for Season 4) - GoldDerby - Page 25

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s