Revenue en juin dernier, The Order aura réussi à m’intriguer avec le trailer de sa deuxième saison. Il était alors temps de se lancer et si je ne m’attendais pas à être tellement convaincue, j’étais encore loin de la réalité… Focus sur les deux saisons de The Order.

CASTING
Jake Manley : Jack Morton
Sarah Grey : Alyssa Drake
Adam DiMarco : Randall Carpio
Devery Jacobs : Lilith Bathory
Thomas Elms : Hamish Duke
Katharine Isabelle : Vera Stone
Max Martini : Edward Coventry
Louriza Tronco : Gabrielle Dupres
Matt Frewes : Peter Morton
Aaron Hale : Brandon Caruthers

2 saisons de 20 épisodes
2019-2020
-> terminée
sur Netflix


– Qu’es-tu ?
– Je suis chevalier.
– Tu es un monstre.


The Order' Season 1 Recap -

Saison 1 : Une lutte entre sorciers et loups-garous qui a peu d’ambition

Note : 2 sur 5.

Énième série adolescente, The Order peine à trouver sa place. Mélange de tout ce qui a pu déjà être fait, il est dur pour elle de se démarquer. Et ne parlons pas de la qualité scénaristique qui n’est pas vraiment au rendez-vous. Pourtant, il y a de bons éléments : un jeune étudiant qui arrive à l’Université de Belgrave et qui bataille pour entrer dans une confrérie secrète, l’Ordre de la Rose bleue. S’il veut absolument entrer dans cette confrérie, c’est pour se venger d’Edward Norton, membre haut placé de l’Ordre. Mais en entrant dans ce groupe secret, Jake ne pensait pas découvrir la face cachée du monde.

Bientôt tiraillé entre sa loyauté à l’Ordre et à ses sorciers ou à celui des Chevaliers de St-Christoph qui abrite des loups-garous, Jake doit jouer les agents doubles. Mais entre ses cours, son idylle naissante avec la sorcière Alyssa et ses corvées de nouveau disciple dans la confrérie, l’étudiant ne doit pas oublier la promesse que lui et son grand-père se sont fait : faire tomber Edward. Et ça ne va pas être une mince affaire, le sorcier est puissant et bien entouré alors qu’il semble chercher encore davantage de pouvoir. Pour battre son ennemi, Jake va devoir comprendre les lois de cette confrérie dangereuse. Heureusement, il sera aidé par Alyssa, toujours prête à l’épauler malgré l’habitude de l’étudiant de ne pas suivre les règles.

Cette première saison est clairement destinée à un public adolescent qui pourra s’émouvoir du jeu de séduction entre les deux blonds principaux, s’amuser des situations cocasses entre les personnages et être embarqués par leurs aventures risquées. Seulement, sans avoir besoin de s’y pencher de trop près, on peut vite remarquer les défauts flagrants de cette série.

Elle semble parfois ne pas même faire d’efforts pour apporter quelque chose de nouveau, nous proposant des situations vues et revues dans d’autres séries fantastiques. Entre Teen Wolf et The Magicians, The Order peine à trouver sa propre identité et à ne pas devenir ridicule. Le jeu des acteurs est loin d’être convaincant, les réactions de ceux-ci sont souvent exagérés pour amener à des situations à risque ou pour faciliter le scénario et avancer dans l’intrigue.

Jake est insupportable, Alyssa change systématiquement d’avis sur lui et les sorciers surjouent beaucoup trop, que ce soit la cheffe Vera ou Gabrielle, une des nouvelles disciples. On a l’impression d’être au milieu d’un lycée, on s’y perdrait presque de ce côté-là. Heureusement, les loups-garous sont de la partie et apportent une touche de fun et de camaraderie bienvenue, même si Lilith est parfois trop dans l’opposition face aux autres.

Le final est l’apothéose de la médiocrité : tout se déroule trop vite, le but du méchant ne peut pas être plus simple et plus manichéen, et la résolution de l’intrigue coule évidemment de source. Il n’y a que la toute fin qui pourrait donner envie de jeter un coup d’œil à la suite. Et certains personnages qui réussissent à relever un peu le niveau comme Randall, Hamish et Lilith.

saint elme | Tumblr

Saison 2 : Reprendre toute en dérision pour retomber bien vite dans ses travers…

Note : 2 sur 5.

Malgré un avis négatif sur la première saison, j’ai voulu continuer sur ma lancée. Mal m’en a pris… Pourtant, ça reprenait étonnamment bien. Les personnages rient d’eux-mêmes, les situations sont plus fun, plus logiques et la complicité entre les étudiants est encore davantage mise en avant. On pouvait se dire que The Order avait appris de ses erreurs. Malheureusement, dès le cinquième épisode, la série redevient une catastrophe entre facilités scénaristiques, exagérations dans les agissements et propos des personnages et une absence de logique et de probabilité affligeantes.

J’avais tellement repris espoir que je suis tombée d’encore plus haut qu’au moment où je regardais la première saison. D’abord, cette suite manque d’un vrai fil rouge. Une intrigue se forme tous les deux épisodes avec une nouvelle menace qui est vite mise au placard. Les enjeux sont donc loin d’être assez costauds pour porter cette deuxième saison qui compte heureusement de bons éléments.

En dehors des loups-garous, peu de personnages se révèlent être attachants, voire même sympathiques. La disciple diva de l’Ordre de la Rose bleue, Gabrielle, est davantage à l’écran en compagnie de Randall et de Hamish alors que Jake et Alyssa n’en finissent plus de se tourner continuellement autour. Les mésententes à l’intérieur de l’Ordre se font sentir, avec la place de Grand Mage de Vera en difficulté, sa principale adversaire remportant la palme du personnage le plus ridicule de la série.

Pourtant, Alyssa la talonne de très près. À force de changer d’avis et de camp tous les quarts d’heures, la jeune sorcière lasse, agace et bientôt indiffère. Elle qui était prête à tout pour l’Ordre dans la première saison, elle retourne bien vite et à de nombreuses reprises sa veste. Elle n’en finit pas également de faire miroiter une intimité entre elle et Jake pour toujours mettre un frein à leur relation, pour des raisons plus idiotes les unes que les autres. À souffler le chaud et le froid, Alyssa a vraiment perdu en intérêt. Jake est toujours égal à lui même, à ses plans foireux très peu travaillés, à son courage sans faille, et à son immaturité qui est cependant moins énervante à la longue.

Et où est Lilith ? Qu’ont voulu faire les scénaristes avec elle ? L’incompréhension nous gagne. Bref, cette deuxième saison partait vraiment bien. Mais la série retombe rapidement dans ses travers en ayant aucune ambition, se reposant sur les codes du genre ou sur des choses qui marchent ailleurs sans essayer de le transformer à sa sauce. Elle prend quand même souvent ses téléspectateurs pour des idiots à ne rien offrir d’autre que des situations improbables et des histoires plus que faciles.

4 commentaires sur « The Order – Saisons 1 et 2 »

    1. Plus que fixée 😅 Surtout que je ne crois pas vraiment en un renouvellement, donc je pense que je me suis vraiment infligée toute la série haha
      Oui, tu as vraiment bien fait, après un semblant de déclic en début de saison 2, ça redevient très sur à regarder…

      Aimé par 2 personnes

    1. Je pense que tu fais bien. Je m’étais laissée tenter parce que ma meilleure amie aime bien la série même si elle est consciente de ses gros défauts. Pour une fois, ça n’a pas payé 😅

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s