Avant de débarquer sur Netflix, Lucifer a connu trois saisons à la télévision. Le temps de nous laisser séduire par Tom Ellis, un diable envoûtant, profitant des plaisirs nocturnes de Los Angeles pour ensuite résoudre des enquêtes policières. Le Diable comme consultant de la police, un choix étonnant et, finalement, gagnant.

CASTING
Tom Ellis : Lucifer Morningstar
Lauren German : Chloe Decker
Lesley-Ann Brandt : Mazikeen « Maze »
D.B. Woodside : Amenadiel
Kevin Alejandro : Daniel « Dan » Espinoza
Tricia Helfer : Charlotte Richards
Aimee Garcia : Ella Lopez
Rachael Harris : Linda Martin
Scarlett Estevez : Beatrice « Trixie » Espinoza
Ton Welling : Marcus Pierce

67 épisodes
2016-
-> renouvelée pour une saison 5 en deux parties

Pourquoi les humains pensent-ils pouvoir rectifier un mal par un autre ?

Saison 1Saison 2Saison 3

10 choses qui prouvent que t'es (sérieusement) fan de Lucifer

Saison 1 : Los Angeles, la ville d’adoption de Lucifer

Note : 4 sur 5.

Rendez-vous à Los Angeles, la ville des anges en compagnie de Satan en personne. Oui, c’est surprenant mais, que voulez-vous, les enfers sont devenues une routine bien ennuyeuse pour le diable et lui a envie de s’amuser. La solution ? Débarquer à Los Angeles, ouvrir un night-club et s’occuper en compagnie de la démoniaque Maze, son bras droit, aux plaisirs de la chair et des produits illicites. Toutes les nuits, c’est la fête. Jusqu’au soir où Lucifer Morningstar est confronté au meurtre de l’une de ses amies.

Faisant la connaissance de l’inspecteur Chloe Decker pour le bien de l’enquête, il comprend vite que cette humaine n’est pas sensible à ses pouvoirs divins. C’est bien la seule et c’est cette singularité qui va titiller la curiosité de Lucifer. Et c’est là que la série devient un cop show. Oui, on n’avait pas eu assez de consultants de la police entre Castle, Mentalist, Lie to me, Prodigal son, etc… Non, il fallait que le diable en personne se mette lui aussi à résoudre des enquêtes policières ! Si l’on peut être déçus par la tournure que prend la série, on peut tout de même compter sur l’humour de notre héros et sur son ego démesuré face au caractère bien plus réservé et professionnel de Chloé, mère célibataire qui travaille avec son ex-mari.

Au-delà de son nouveau statut de consultant, Lucifer fait également face à la venue sur Terre de son frère Amenadiel. L’ange messager est clair : leur père, Dieu, veut que Lucifer retourne diriger les enfers. Seulement, le fils rebelle s’amuse beaucoup trop sur Terre pour faire ce que lui ordonne le Créateur Suprême. Et s’il peut profiter des plaisirs terrestres ET énerver son paternel, Lucifer est doublement satisfait.

Cette première saison, qui explore encore très peu le côté fantastique de la série, s’intéresse principalement aux enquêtes, au caractère lunatique et arrogant du beau diable et à la relation tumultueuse entre celui-ci et sa nouvelle coéquipière. Leurs deux univers se mélangent, produisant souvent des étincelles, alors que Chloé refuse de voir la réalité en face. Oui, Dieu, les anges et le Diable existent bel et bien. Mais, elle aura bien le temps de s’en apercevoir…

Épinglé sur Lucifer

Saison 2 : Les Enfers à l’abandon, Los Angeles abrite de plus en plus de créatures divines

Note : 4 sur 5.

Après Amenadiel, c’est leur mère à lui et à Lucifer qui débarque sur Terre. Quel est le but de sa venue ? Lucifer s’en inquiète, les desseins de celle-ci pouvant concorder avec ceux de son père, qui sont de le faire retourner aux enfers. Gardant un œil sur sa mère, notre beau diable continue de seconder Chloé à la brigade criminelle avec des tueurs en série particulièrement intéressées aux stars de Los Angeles, souvent féminines.

Si la série continue de mettre l’accent sur les enquêtes policières, le côté fantastique prend lui davantage d’ampleur. Amenadiel, fils prodigue, est confronté à des doutes existentiels et à la perte progressive de ses pouvoirs ; la mère des anges se fait peu à peu à son nouveau corps d’humaine et s’occupe de ses fils tout en concoctant son propre plan afin de retrouver sa pleine puissance ; et Lucifer tente de vivre au mieux ses trois existences : celle de consultant et proche de Chloé, celle de fêtard invétéré au Lux et celle de diable en proie constante aux désillusions. Sans compter la singularité autour de Chloé qui est imperméable à ses pouvoirs, ce qu’il n’arrive toujours pas à comprendre – et finalement, ça n’a pas l’air de tellement l’inquiéter.

Cette deuxième saison va également s’intéresser davantage à ses personnages secondaires, à la vie sur Terre de Maze qui se fait peu à peu des amis en dehors de Lucifer, à Amenadiel et sa quête qui devient de plus en plus opaque, à Dan, l’ex-mari de Chloé dont on découvre la vie personnelle, ou encore à Linda, la psychologue de Lucifer, dont les croyances sont bouleversées à mesure où le diable lui raconte ses déboires et sa vie passée aux Enfers et au Paradis.

La série se poursuit avec une qualité inchangée, un humour et un luxe toujours aussi présents mais également avec des réflexions et événements surnaturels davantage présents pour notre plus grand plaisir. Tout en ne se refusant pas les petits plaisir de la vie, Lucifer continue de découvrir l’existence humaine, s’attachant depuis sa rencontre avec Chloé à voir au-delà de la superficialité et de la luxure. Les deux se tournent continuellement autour et on s’épuise d’attendre de les voir enfin s’abandonner dans les bras l’un de l’autre. Mais n’est-ce pas aussi ce qui fait le charme de la série ?

Lucifer | Netflix filmes e series, Frases de filmes, Filmes

Saison 3 : Lucifer contre l’Ultime Pêcheur dans une saison un peu trop longue

Note : 3.5 sur 5.

Et là, on arrive au premier vrai hic de la série : le format bien plus long – et bien trop long surtout – de cette saison 3. 24 épisodes + 2 bonus suite à l’annulation de la série sur la FOX, ça fait beaucoup, surtout pour ce que l’histoire veut nous raconter.

Véritablement prêt à révéler son identité à Chloé, Lucifer se fait enlevé et se retrouve seul dans le désert. Chose encore plus étrange : il a retrouvé sans savoir comment ses ailes. Dès son arrivée sur Terre, il se les était arrachées, alors comment ont-elles pu réapparaître ? Désirant connaître l’identité de son kidnappeur, Lucifer se lance à la poursuite de l’Ultime Pêcheur, un criminel s’intéressant de très près à notre diable quelque peu désemparé. Retour alors au commissariat pour mener à bien l’enquête alors que la relation entre Lucifer et Chloé est plus que tendue. Lui qui pense que tout peut revenir à la normale en un claquement de doigts va bien être surpris par les événements de cette troisième saison.

De leur côté, Amenadiel et Maze tentent de trouver un réel sens à leur présence sur Terre, lui en s’adaptant à sa vie à Los Angeles, elle en devenant chasseuse de primes. Tout le monde cherche sa voie et c’est intéressant de voir que les personnages, autre que Lucifer et Chloé, ont la possibilité d’évoluer et d’apporter un plus à la série.

Si l’arrivée d’un nouveau personnage biblique est intrigante, cette troisième saison peine à tenir sur la longueur. Mais ce n’est pas tant à cause de son intrigue que par la construction hasardeuse de la saison par les producteurs. Dans cette saison, vous aurez le droit à quatre ou cinq épisodes dits « bonus » qui ne suivent pas la trame principale et placés aléatoirement au sein de cette saison. Certes, ils peuvent être sympathiques par leur humour ou leurs idées intéressantes, mais ces épisodes n’ont pas totalement leur place et ne font qu’alourdir cette saison bien trop longue. Sans parler des deux épisodes « offerts » après l’annulation de Lucifer qui ne prennent pas en compte le final de la saison et qui ressemblent presque à du foutage de gueule pour les téléspectateurs.

Mais, heureusement, l’histoire réussit à garder de sa qualité avec des personnages toujours aussi attachants et un Lucifer qui rit, qui doute, qui s’ouvre toujours davantage et qui dévoile ses attentes, ses peurs et ses incertitudes. Malgré quelques incompréhensions dans la construction de la saison, il aurait été dommage de quitter Lucifer et ses proches de cette manière avec seulement trois saisons.

Donc, heureusement que Netflix nous a fait le cadeau de sauver la série avec une quatrième saison sur la plateforme depuis l’année dernière. On attend avec impatience la première partie de la saison 5 ce jeudi. Et on est aussi bien content de savoir que Lucifer se conclura avec une sixième saison ! On n’a pas fini d’admirer Tom Ellis en bellâtre démoniaque.

Mon avis sur les autres saisons

2 commentaires sur « Lucifer – Saisons 1 à 3 »

  1. J’ai vu cette série quand elle passait à la télé. Je n’en garde pas énormément de souvenirs (il faut dire que l’histoire ne m’a pas marquée plus que ça) mais je me rappelle avoir bien aimé. Lucifer est drôle, et j’aime beaucoup son duo avec l’inspecteur. Les enquêtes sont également bien menées, moi qui d’habitude n’aime pas ce genre de séries tournées vers le policier, je me suis facilement prise au jeu (en fait ce qui différencie cette série des autres, c’est le côté surnaturel ^^) Par contre je ne savais pas que Netflix avait produit une quatrième saison et, très franchement, je ne la regarderai pas. Je pense que j’ai vu le principal dans les premières saisons, et je n’ai pas spécialement envie de continuer 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je peux comprendre que tu ne veuilles pas forcément continuer, les saisons se ressemblent beaucoup même si le surnaturel prend de plus en plus de place.
      Oui Netflix a sorti une saison 4 et la première partie de la 5ème arrive en fin de semaine.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s