Note : 4 sur 5.

Peu de chances de ne pas avoir entendu parler de The Boys l’année dernière. Avec des super-héros comme antagonistes, la série fonce dans le tas et n’a pas peur d’aller trop loin. Et avant la diffusion de la suite début septembre, revenons sur la première saison, ses personnages, ses qualités et ses points faibles.

CASTING
Karl Uban : Billy Butcher
Jack Quaid : Hughie Campbell
Anthony Starr : Le Protecteur
Erin Moriarty : Annie « Stella » / Starlight
Dominique McElligoth : Queen Maeve
Jessie T. Usher : A-Train
Laz Alonso : Marvin / La Crème
Tomer Kapon : Frenchie
Chace Crawford : Kevin / The Deep
Elisabeth Shue : Madelyn Stillwell
Karen Fukuhara : Kimiko

8 saisons
2019-
-> renouvelée pour une saison 3

Vous voyez, quand on les prend à part, elles sont nulles à chier, elles servent à rien. Mais quand on les fout ensemble, on a les putains de Spice Girls. Ce que je veux dire, c’est qu’on a besoin les uns des autres. Et le jour où il n’y a plus d’équipe, on est tous morts.

Homelander The Boys | The oc tv show, Boys, Antony starr

Ne jamais rencontrer ses héros

Annie l’aura appris à ses dépens mais vaut mieux ne jamais se confronter à ses héros. Malheureusement, elle n’a pas rencontré les siens pour un autographe mais pour devenir leur collègue de travail. Dans cet univers politiquement incorrect, les super-héros sont de super stars. Subventionnés et se reposant sur leur agent, ils rêvent tous de faire partie des 7, LA bande de super-héros glorifiée et constamment sous les projecteurs. Comme des stars de cinéma ou des footballeurs, à eux les représentations, les autographes, les sourires, les campagnes publicitaires, etc…

Mais osez gratter un peu le vernis et vous verrez ce qui se cache derrière les paillettes. Annie à la force surhumaine est la petite nouvelle des 7 et fait face dès son arrivée au QG à du harcèlement sexuel. Oui, car vos héros au sourire ultrabright sont finalement les pires salauds que vous pourriez rencontrer. Entre un vicieux invisible, un maître chanteur pour obtenir des faveurs sexuels, un dopé qui se fiche des conséquences désastreuses de ses actes et, le pire de tous, leur chef psychopathe, la bande des 7 est la pire brochette d’enfoirés.

The Boys prend clairement le contrepied de toute cette génération Marvel et DC Comics pour montrer une toute autre facette de nos super-héros, eux qui profitent clairement de leurs avantages afin d’obtenir ce qu’ils veulent. Reste Queen Maeve, l’autre figure féminine du groupe, qui se tait et laisse faire. On l’attend au tournant pour la suite de la série où elle devrait davantage se révéler.

Mes critiques ciné. - TVShow's Critic#15 : The Boys (Amazon Prime ...

Les Boys contre les 7

Dès le départ, on peut alors comprendre pourquoi cette bande de mecs assez farfelue veut mettre un bon coup de pied dans cette organisation pourrie de l’intérieur. Et si l’on ne sait pas tout de suite les intentions de chacun face à ces super-héros, difficile de ne pas justifier le désir de vengeance de Hughie. Vendeur en électronique, il se retrouve brutalement propulsé dans cette aventure, lui qui n’a aucune qualification particulière pour ce genre de mission mais qui se révèle rapidement bien prometteur.

Encouragé par le bourrin Billy Butcher, cerveau de la bande, Hughie fait bientôt partie des Boys avec La Crème et Frenchie. Ensemble, ils comptent bien faire payer au Protecteur, leader des 7, et à ses petits copains. La bande des 4 – et bientôt des 5 – est très efficace, jouant autant sur l’action que sur l’humour. Chacun a son domaine de prédilection et si les disputes sont fréquentes, ils font ensemble de véritables étincelles. Attachants, drôles, intelligents, les Boys sont super sympas à suivre Et si l’accent est mis sur Hughie et sur Butcher, on espère que la suite laissera plus de place aux deux autres compères et à l’autre bonne surprise de la bande, Kimiko.

_ GIF | Gfycat

De l’action, de l’humour et une bonne dose de testostérones

Bourrée de testostérones, The Boys est comme un bon film d’action : efficace, haletant, plus ou moins violent – ici, il y en a à revendre -, drôle avec ses répliques chocs et bien orchestré. La série est alors plutôt bien ficelée même si elle laisse apparaitre quelques stéréotypes ou facilités par-ci par-là. Mais globalement, elle est vraiment réussie.

Seulement, à force de vouloir être violente et provocante, elle en arrive à être trop bourrin, souvent en présence de Billy Butcher qui est particulièrement extrême jusqu’à la caricature. On peut s’attendre à certaines des révélations finales sans être forcément déçu, le dernier épisode étant particulièrement bien réalisé et puissant, notamment par l’interprétation incroyable d’Antony Starr – comme dans tous les autres épisodes. On est juste d’autant plus curieux de la tournure que peut prendre la saison 2 et, tout particulièrement, de l’évolution de Butcher.

The Boys étonne autant qu’elle provoque en renversant l’image glorieuse des super-héros. Avec des personnages majoritairement masculins bien introduits, on attend de voir la suite pour que certains se révèlent davantage. L’intrigue de la première saison a mis en lumière Antony Starr, Karl Urban et Jack Quaid. Un peu plus de place pour les autres maintenant !

Mon avis sur les autres saisons

Retrouvez Chace Crawford dans Gossip Girl :

https://media.melty.fr/article-4037333-raw/media.gif

18 commentaires sur « The Boys – Saison 1 »

  1. Tu as très bien résumé ce que je ressens pour cette chouette série ! Il y a effectivement un scénario bien ficelé, de l’humour, de l’action, pas mal de violence (mais bizarrement ça peut aller grâce à l’humour décalé) et les personnages sont intéressants. Et cette fin ! O.O Je ne m’y attendais pas du tout. Vivement la suite d’ici 4j avec la saison 2.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui heureusement que l’humour est là à certains moments pour contrebalancer la violence. Je me rappelle particulièrement de Butcher avec un bébé super-héros, j’étais entre le choc et le fou rire alors que je ne devrais pas 😂
      J’ai hâte de voir ce que va donner cette saison 2 tant attendue.

      Aimé par 1 personne

          1. Oui ! Je suis curieuse de voir le développement du fils du protecteur !
            J’ai dû couper l’épisode 3 à la moitié, juste après la scène de la baleine. C’était dégueu mais tellement fun. x) Vivement que je puisse continuer pour voir les 20 dernières minutes.
            J’aime bien la nouvelle 7 féministe qui est brute de décoffrage ! Et toi ?

            Aimé par 1 personne

            1. Tu me donnes encore plus envie de voir l’épisode 3 maintenant ^^
              Ce qui est bien avec le fils, c’est qu’il a l’air d’avoir de la jugeote et de comprendre que son papa bien taré n’est pas tout à fait normal.
              J’adore la nouvelle (après, je ne suis pas totalement objective, je suis tombée sous le charme de l’actrice avec la série You’re the worst). Elle dit les choses comme tous ses collègues devraient le faire au lieu de débiter des phrases toutes faites et d’étaler leur sourire ultra bright x)

              Aimé par 1 personne

              1. 😀 Héhé, hâte d’avoir ton retour.
                Oui, il en a conscience. Mais je sens que le protecteur est capable du pire… Déjà, il se révolte de plus en plus. Avec la mort de la chef/sa maîtresse, il est on ne peut plus incontrôlable et ne supporte pas le moindre refus. C’est un méchant comme j’adore : complexe, imprévisible (le coup de l’aveugle avec l’ouie puissante, mon dieu, j’ai sursauté !), charismatique et puissant. Il est cool ! Pas un simple mauvais pour faire genre.
                Je ne la connais pas mais tu éveilles ma curiosité pour You’re the worst. Oui, tu as raison ! ^^ Elle est fun et franche !

                Aimé par 1 personne

                1. Oui il devient de plus en plus malade, j’ai aimé qu’il y en ait un qui le remette à sa place dans le premier épisode mais je pense pas que le nouveau directeur va tenir longtemps face à lui.
                  Oui, le coup avec l’aveugle, je ne m’y attendais pas, c’était juste horrible !
                  Elle a un peu le même rôle dans l’autre série, en plus dépressive et plus borderline ^^

                  Aimé par 1 personne

                    1. Tu m’étonnes ! xD Avec les boyaux et tout ! berk !
                      Je ne sais pas toi, mais l’intrigue patine un peu. Ils se font tous la tête et vivent les choses de leur côté. Vivement que ça avance un peu, même si j’apprécie toujours la série et ris souvent.^^
                      (Mon dieu, ce malaise avec le polymorphe ! XD et le « si c’est soi-même, ce n’est pas être homosexuel »… Fiuh ! La série va loin !)
                      Je n’ai pas vu l’épisode de vendredi, mais j’ai hâte. 😀

                      Aimé par 1 personne

                    2. C’est vrai qu’ils sont un peu tous dans leur coin mais je pense que ça va vite bouger. Je n’ai pas repris depuis, je vais essayer de regarder l’épisode 4 cette semaine, j’ai particulièrement hâte de voir comme le Protecteur va géré la popularité de Stormfront.
                      Et oui, effectivement, la série n’a pas peur d’aller très loin ^^

                      Aimé par 1 personne

  2. j’ai un amour absolu pour cette série. je n’apprécie pas du tout les Marvel, alors là, de voir que les super-héros sont tous des raclures viciées ça m’enchante. c’est noir, crasse, vulgaire. et homelander est merveilleusement creepy

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s