Note : 4.5 sur 5.

La bataille avec les Natifs commence à peine. Mais une trêve serait-elle possible ? Une alliance ? Chacun se bat pour la survie de son peuple au détriment des autres. Mais il y a encore tellement de choses à découvrir sur cette Terre apocalyptique. Avec un ton bien plus adulte, The 100 nous réserve pas mal de surprises et de violence dans cette saison 2.

CASTING
Eliza Taylor : Clarke Griffin
Bob Morley : Bellamy Blake
Marie Avgeropoulos : Octavia Blake
Lindsay Morgan : Raven Reyes
Thomas McDonell : Finn Collins
Paige Turco : Abbigael « Abby » Griffin
Henry Ian Cusack : Marcus Kane
Devon Bostick : Jasper Jordan
Christopher Larkin : Monty Green
Rocky Whittle : Lincoln
Alycia Debnam-Carey : Lexa
Adina Porter : Indra
Isaiah Washington : Thelonius Jaha
Richard Harmon : John Murphy
Raymond J. Barry : Dante Wallace
Johnny Whitworth : Cage Wallace
Rekha Sharma : Dr Lorelei Tsing

16 épisodes
7 saisons de 100 épisodes
2014-2020
-> terminée

– C’est certainement pas les choses qu’on a faites pour survivre qui définissent qui on est.
– Et si tu te trompes ? Si c’est justement ce qu’on est devenu ?

Clarke se réveille au Mont Weather

Mont Weather

Suite à la bataille contre les Natifs sur leur propre camp de fortune, les 100 sont totalement désorientés. Entre ceux qui ont pu se réfugier dans la navette et ceux dont le destin est incertain, les adolescents se retrouvent affaiblis. Cette saison 2 commence alors par le réveil de Clarke dans une chambre très aseptisée. Loin de l’ambiance nature qu’elle a connu jusque-là sur Terre, elle va bientôt comprendre qu’elle et ses amis ont été recueillis par le Mont Weather, qui est loin d’être inhabité comme l’Arche le pensait.

Hôtes ou prisonniers ? Espérant que Bellamy, Finn et d’autres membres de son peuple soient encore en vie et dans la nature, Clarke se méfie d’emblée du Président Wallace, bien trop avenant et conciliant à son goût. Alors que Jasper et ses amis semblent apprécier le confort du Mont Weather, Clarke n’a qu’une idée en tête : s’enfuir pour secourir ses amis à l’extérieur.

Le peuple du Mont Weather jouit d’une qualité de vie impressionnante au niveau alimentaire et scientifique comparé à la population locale plus sauvage. Son talon d’Achille : son intolérance mortelle aux radiations du dehors qui l’oblige à rester cloîtré dans leur abri. Le Mont Weather va être rapidement au centre de cette saison 2 plus adulte et violente dans laquelle trois peuples tentent de trouver des solutions entre alliances et démonstrations de force.

Les adultes de l'Arche arrivés sur Terre

Arrivée de l’Arche sur Terre

En dehors des 100 emmenés au Mont Weather, les adultes sont arrivés sur Terre, reléguant un temps Bellamy, Finn et les adolescents dans la nature au second plan. Mais force est de constater que Marcus, Abby et les autres habitants de l’Arche ne s’attendaient pas à une telle violence et à de tels ennemis. Heureusement, les 100 retrouvent peu à peu leur place, contrairement à d’autres séries du genre où les adultes reprennent rapidement le lead.

Les règles sur l’Arche ne pourront pas être les mêmes sur Terre. Et Bellamy, Octavia et surtout Clarke s’imposent clairement dans cet univers sauvage et sanguinaire. Particulièrement Clarke qui sera la parfaite ambassadrice et chef de clan afin de rallier Lexa, le Commandant des natifs, à sa cause. Sans elle, il sera dur de croire en la paix entre les deux clans.

Si Marcus réussit à laisser de la place aux adolescents qui ont compris les enjeux et les forces de ce monde qui n’est plus si nouveau pour eux, Abby aura du mal, elle, à laisser sa fille prendre de tels risques. On en arrive à se lasser rapidement de ce personnage qui a du mal à se positionner, comme Jaha parti explorer une autre partie de cet environnement hasardeux, lui qui se prend pour le nouveau Messie.

Blood must have blood - The 100

Changement de ton

Ce qui se distingue dans cette saison de The 100 est bien le virage entre teen show et véritable série post-apocalyptique, et ce, dès le premier épisode. La saison commence très fort avec de la violence, du sang et de la torture encore plus immorale. Ça change de la première saison qui, certes commençait à s’éloigner de son ambiance trop camp de vacances, mais restait encore très ado.

Avec la véritable introduction des Grounders, les différents clans natifs tenus par cette jeune Commandante, la charismatique Lexa, la série monte clairement d’un cran. Si la survie de l’espèce et des divers peuples reste toujours au centre de la série, cette deuxième saison laisse place à de nouveaux enjeux : l’alliance possible entre le peuple du ciel et le peuple de la Terre, le mélange des cultures et traditions, les méthodes extrêmes que l’on peut ou non employer pour le bien de son clan, la guerre et les choix inhumains qu’elle entraîne, la recherche d’un sens à toutes ces atrocités commises par chacun des groupes, etc…

On n’est plus face à Octavia qui s’émerveille dans un champ de papillons bleus ou de Finn qui ne sait choisir entre Raven et Clarke. On est maintenant très loin de ce genre de considérations ! Les « vacances » sont bien finies, et chaque jour est un combat.

Les retrouvailles au camp entre Clarke, Bellamy et Octavia

Du côté des personnages

Clarke, Bellamy et Ocatvia se sont particulièrement démarqués cette saison, avec Octavia qui connait une évolution considérable – peut-être un peu trop rapide ? – tout en ne sachant jamais choisir un seul camp. Lexa a fait une grosse impression à la diffusion de cette saison 2, en jeune Commandant tiraillée entre son devoir et son cœur.

La palette de personnages est grande donc certains personnages sont plus présents et plaisants que d’autres avec aussi Raven qui se démène toujours autant pour aider l’Arche et les 100, Lincoln prouvant son amour pour octavia et son désir pacifique, ou encore Monty qui fait preuve de courage et d’adresse sur le plan technologique. Jasper est également bien mis en avant mais le personnage divisera, changeant pas mal au fur de ces seize épisodes.

Reste Abby et Jaha qui sont insupportables, Finn qui connait une évolution éclair qui ne lui réussit pas et Murphy qui est encore très secondaire mais plaisant par sa manière de ne pas prendre les choses au sérieux.

Si vous pensiez vous arrêter à la saison 1, ne trouvant pas forcément ce que vous recherchiez, soyez sûrs que la saison 2 de The 100 atteint son objectif et se démarque vraiment de la saison précédente. Avec des enjeux plus grands et une maturité remarquable au fil de la saison, The 100 rentre dans la cour des grands ! Si certains personnages nous tapent toutefois sur le système, la série se rattrape avec la majorité de son casting principal et des personnages secondaires. La saison 3, disponible sur Netflix, promet d’aller vers une intrigue plus scientifique, pourquoi pas ? Si les Grounders ont toujours autant de place, ça peut être un bon mélange.

Mon avis sur les autres saisons

La saga originale Les 100 par Kass Morgan

Octavia en guerre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s