Note : 4 sur 5.

Dolores est prête à conquérir le monde des hommes afin de trouver une place pour elle et les siens. Alors qu’elle met en route sa révolution violente, Maeve devra choisir son camp, réveillée par un homme qui compte bien garder son pouvoir sur le Temps et l’Histoire.

CASTING
Evan Rachel Wood : Dolores
Thandie Newton : Maeve
Tessa Thompson : Charlotte Hale
Aaron Paul : Caleb Nichols
Vincent Cassel : Engerraund Serac
Jeffrey Wright : Bernard Lowe
Ed Harris : William
Luke Hemsworth : Stubbs

8 épisodes
3 saisons de 28 épisodes
2016
-> renouvelée pour une saison 4

sur OCS


Notre histoire est comme les délires d’un fou. Le chaos.
Mais nous avons changé cela. Pour la première fois, l’Histoire a un auteur.


https://media.melty.fr/article-4108270-raw/media.gif

Place au vrai monde

Les deux premières saisons de Wesworld se déroulaient dans le parc à thème sur le far west avec les visiteurs, hommes et femmes riches, passant leurs moments à s’amuser et à révéler leur vraie nature. Dans cette saison 3, nous les retrouvons dans leur milieu naturel, le vrai monde. Et c’est en ce point que cette nouvelle saison peut être déroutante.

Ici, on est bien loin des décors et intrigues de la conquête de l’Ouest ! La série ressemble moins à Westworld qu’à Black Mirror avec son monde ultra futuriste au fossé social alarmant. Dans un univers entièrement robotisé, les classes sociales sont d’autant plus marquées avec le bas du panier qui a peu de chances de s’élever.

C’est le cas de Caleb, ancien militaire, qui peine à trouver un travail et à faire face à son passé. Gagnant davantage d’argent en remplissant des missions illégales par le biais d’une application mobile, il reste tout de même motivé à trouver un meilleur équilibre et une meilleure vie.

Et c’est là que, le soir d’une nouvelle mission anodine, il secourt une jolie blonde appelée Dolores. Ayant réussi à sortir du parc avec quelques hôtes en poche, elle compte bien soulever la société humaine afin de trouver un endroit paisible pour les siens. Quitte à faire des dégâts sur son passage.

crazy-westworld - Tumblr blog | Tumgir

La révolution des hôtes en marche avec une intrigue simplifiée

En dehors de l’environnement aux antipodes du parc Westworld, l’intrigue est également très différente dans sa construction. Dans la saison 3, pas de labyrinthe, pas d’énigmes, pas de temporalités multiples,… L’histoire s’en retrouve simplifiée par rapport à ce que l’on a habitude d’avoir avec Westworld. Ce n’en est pas moins intéressant, juste moins complexe et intense. On peut avoir l’impression d’avoir affaire à un long film s-f d’action avec bon nombre de course-poursuites, de combats et de fusillades.

Évidemment, les réflexions autour des robots, de l’identité et de l’évolution humaine restent au centre de la série et de l’intrigue. Maintenant que tous les personnages se retrouvent dans le vrai monde, il est vrai que la magie du parc manque tellement la série dérive vers une autre histoire qui peut sembler bien commune à d’autres films du genre. Les robots, les humains, qui survivra ? La saison offre de très bons épisodes comme d’autres plus mous et alambiqués. À la fin de la saison, j’ai même été étonnée de me dire que l’histoire mettait beaucoup de temps à se mettre en place pour un affrontement final auquel on s’attend.

Dolores et Caleb avancent ensemble pour réveiller la population, l’ex-militaire retrouvant peu à peu ses émotions et ses souvenirs. Charlotte tente de jouer son rôle pour garder Delos sous son contrôle. William, un peu plus anecdotique par rapport aux autres, tente toujours de répondre à l’ultime question qui le taraude : est-il vraiment maître de son destin ? Peut-il choisir de faire telle ou telle action ? Voilà les intrigues les plus développées et les plus intéressantes cette saison.

À côté de ça, Serrac, le nouvel antagoniste, tente de garder le contrôle sur le monde et d’arrêter Dolores sans être un ennemi vraiment intéressant. Maeve garde toujours le même objectif, retrouver sa fille, et l’amène étrangement à être dans un camp qui ne lui correspond pas. Et Bernard est bien trop sous-exploité, suivant, avec Stubbs, la trace de Dolores sans être un élément important de l’intrigue, hormis à la fin.

dolores x hale | Explore Tumblr Posts and Blogs | Tumgir

Un casting toujours aussi exceptionnel

Oui, la qualité de Westworld descend de saison en saison mais reste tout de même bonne. Beaucoup n’arriveront pas à accepter le virage que prend la série. Personnellement, j’ai préféré les choix de cette troisième saison part rapport à la deuxième. Je trouvais que cette dernière se reposait trop sur le schéma et l’intrigue de la première saison.

Ici, la série semble vouloir élargir son public en offrant un rendu moins compliqué à comprendre, à voir si c’est vraiment gagnant pour elle. Même avec un casting principal rétréci, les personnages n’arrivent pas à être tous aussi bien développés, Dolores étant la figure de proue de la saison. Mais évidemment, le casting est toujours aussi performant et convaincant.

Evan Rachel Wood, Thandie Newton et Tessa Thompson devient le trio gagnant de la série avec chacune un charisme fou et une force de caractère incroyable. Rien à redire non plus à propos d’Ed Harris qui joue son rôle à la perfection, nous offrant les moments « comiques » et introspectifs de la saison. Par contre, Jeffrey Wright, qui incarne Bernard, manque de présence pour être vraiment intéressant cette saison, contrairement à la précédente.

Les ajouts de cette saison 3 offre un rendu mitigé. Nul doute que si vous aimez voir Aaron Paul d’ordinaire, vous serez convaincus par sa présence ici, son personnage étant assez intéressant hormis quelques longueurs superflues. Je suis beaucoup plus perplexe face à Vincent Cassel qui incarne un antagoniste finalement peu intrigant et assez classique.


Changement de registre avec cette saison 3 ultra futuriste ! Le monde de demain se dévoile avec ses règles et ses failles alors que les robots tentent de trouver un sens à leur vie et un échappatoire. Leurs desseins ne sont pas forcément les mêmes, à l’image de ceux de Maeve ou de Dolores, mais chacun se battra pour sa vie et pour celles de leurs proches. De quoi s’interroger encore une fois sur l’humanisation de ces hôtes qui possèdent l’empathie et la compassion nécessaires pour trouver la paix face à des êtres humains qui se conduisent plus comme des machines sans libre-arbitre que comme des êtres doués d’un esprit et d’une âme.

Mon avis sur les autres saisons
saison 1
saison 2

Retrouvez Aaron Paul dans Truth be told
saison 1

Retrouvez Katja Herbers dans Evil
saison 1

https://media.melty.fr/article-4115863-raw/media.gif

10 commentaires sur « Westworld – Saison 3 »

  1. Ah content de lire ton avis dessus ! Je n’avais pas fait le lien avec les saisons précédentes vues beaucoup plus tôt pour ma part, mais effectivement il manque à cette saison la complexité du labyrinthe et c’est bien dommage !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, elle est peut-être un peu trop limpide par rapport aux deux premières saisons mais elle est loin d’être mauvaise pour autant. Perso, j’ai eu du mal avec la saison 2 justement parce qu’elle essayait de faire trop compliqué.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s